Jeremstar met les choses au clair : « Je ne dévoilerai PAS le parti en question »

Il y a peu, Jeremstar a révélé qu'un parti politique lui avait proposé de l'argent, pour qu'il fasse campagne en ligne. Il refuse d'en dire plus à la presse !

© Instagram @jeremstar

Si vous avez suivi la téléréalité ces dernières années, vous avez forcément entendu parler de Jeremstar. Pourtant, il n’a jamais participé à aucune émission en tant que candidat. Il a fait ses débuts comme blogueur. Avant de cartonner comme youtubeur Longtemps, il a fait défiler les vedettes de Secret Story, Les Anges ou encore Les Marseillais dans sa baignoire. Plein d’humour, et très provocateur dans sa jeunesse, le vidéaste a peu à peu trouvé la voie de la sagesse.

Bien sûr, Jeremstar n’a pas renoncé à ses petites phrases et ses blagues douteuses. Mais il veille désormais à agir de façon correcte. Particulièrement sur les réseaux sociaux. Victime de cyberharcèlement, il sait de quoi les gens sont capables derrière leur écran. Aussi, quand une formation politique l’a contacté dernièrement, il a décidé d’en parler avec ses abonnés. Il a raconté cette histoire, sans dévoiler de quel parti il s’agit. On lui aurait proposé 15 000 euros pour qu’il se montre en train de voter pour un bord politique bien précis. Une offre qu’il a bien sûr refusée. À présent, tout le monde veut en savoir plus. Mais le blogueur estime que le silence est la meilleure option !

Jeremstar agit en responsabilité

Dernièrement, Maeva Ghennam (Les Marseillais) aurait déclaré que la France Insoumise l’a démarché pour qu’elle s’engage en politique. Il s’agit en réalité d’une vieille vidéo, largement sortie de son contexte. Depuis, Bastien Parisot, qui organise la campagne de LFI en ligne, a fermement démenti.

« Pas la peine de s’emballer. Cette histoire date de 2022. Les Insoumis ne l’ont pas contactée. », a-t-il répondu, sur X.

Et quelques jours plus tard, c’est Jeremstar qui a fait une annonce similaire. Précisons-le tout de suite : il n’a pas fait référence au parti de Jean-Luc Mélenchon et Manuel Bompard. S’il a pris la parole, il ne veut promouvoir aucune formation politique. On ne sait pas qui l’a contacté. Et s’il s’agit d’une campagne en faveur du nouveau Front populaire, de l’alliance autour du RN ou de Renaissance. Alors que le pays se divise violemment avant les législatives, le vidéaste persiste et signe ! Il ne veut pas influencer le débat avec ses révélations :

« Récemment, j’ai révélé avoir été démarché par un parti politique pour inciter mes abonnés aux votes pour les élections. Depuis, je suis harcelé par une horde de journalistes dont certains dépassent les limites en tentant de me faire pression avec des méthodes plus que douteuses. Sachez que je ne dévoilerai PAS le parti en question. Le révéler serait d’ailleurs en assurer indirectement la promotion, et je ne souhaite pas donner de consignes de votes à mes abonnés. », a-t-il clarifié via un post sur Threads.

Jeremstar en a profité pour donner son avis sur la politisation des vedettes. Il tient à sa neutralité, et souhaite garder ses opinions pour lui.

« Cette pression permanente obligeant les influenceurs/créateurs de contenu à prendre position, même ce qu’ils ne maîtrisent pas toujours, est insupportable.Je vois bien tout ce qu’il se passe et vous rappelle qu’il est primordial d’aller voter. En revanche, je n’accepterai jamais d’être payé pour vous dire pour qui. Je n’ai pas besoin d’argent sale, je préfère le gagner honnêtement en travaillant. »

Voilà qui est clair !

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :