Valérie Damidot officialise sa reconversion : « Tout ce que j’aime, somme »

Célèbre pour sa carrière d'animatrice et de comédienne, Valérie Damidot n'intervient presque plus sur le petit écran. Elle a nouveau terrain de jeu.

© Getty Images

Valérie Damidot a fait ses débuts à la télévision dès 1995, dans l’émission Les Enfants du jeu, avec Arthur, sur TF1. Par la suite, on a aussi pu la voir dans Plein les yeux ou Exclusif. Elle a même occupé le poste de nounou, dans les coulisses de la Star Academy. Mais le grand public la découvre surtout en 2006, lorsqu’elle commence à présenter le programme de rénovation D&CO, sur M6.

L’émission a connu un franc succès jusqu’en 2015. En parallèle, Valérie Damidot fait aussi ses preuves en tant qu’actrice. Elle incarne ainsi le personnage principal, dans la série Victoire Bonnot, entre 2010 et 2012. Après un passage par NRJ12, elle rejoint TF1 en 2017. Mais ces derniers temps, l’animatrice se fait rare sur la première chaîne. On sait maintenant ce qu’elle prépare !

Valérie Damidot s’explique sur sa nouvelle mission

Sur le papier, la blonde anime Les Plus Belles Vacances depuis 2018. Cela dit, il s’agit d’un programme diffusé uniquement en été. Le reste du temps, on la voit très peu sur TF1. Lors d’une interview face à Mouloud Achour, Valérie Damidot avait déjà livré ses impressions.

« Je ne fais plus de télé ! Je fais une émission une fois par an, l’été, qui s’appelle Les Plus Belles Vacances sur TF1. Mais je n’ai pas de contrat de chaîne, je suis un électron libre. (..) Je pense qu’ils ne savent pas trop quoi faire de moi. Je pense qu’ils ne m’aiment pas beaucoup. Je pense qu’ils ne m’ont pas embauchée pour les bonnes raisons. Je crois qu’ils ne savent pas trop où me mettre. »

Si l’animatrice passe de moins en moins à la télévision, elle n’a pas dit son dernier mot. Elle ne se laissera pas placardiser. Aussi, ce 19 juin, dans les colonnes du Parisien, elle a accepté d’en dire plus sur sa nouvelle activité. En effet, dans peu de temps, Valérie Damidot va intégrer la quotidienne de France Bleue. Elle fera équipe avec David Lantin, avec qui elle n’a encore jamais travaillé.

« Je ne le connais pas vraiment, mais je n’ai aucun doute sur le fait qu’on va bien s’entendre. Et je suis contente qu’il soit là, ne serait-ce que pour tenir le chronomètre car je ne suis pas la reine de l’horloge. »

Sur les ondes, elle animera un jeu à la mi-journée, en semaine :

« Il y aura des questions d’actualité ou de culture générale. Rien d’archi-sérieux car le jeu sera surtout un prétexte pour qu’on parle tous les deux avec les auditeurs, leur faire raconter leurs vies, des anecdotes amusantes, des histoires. Tout ce que j’aime, en somme. C’est le service public donc on ne leur fera pas gagner des Lamborghini mais plutôt des cadeaux ou des places de spectacles dans leurs régions. Des trucs qui font plaisir. »

Valérie Damidot aura donc une fonction récurrente au sein de la station. Une situation bien différente de ses projets avec TF1, sur lesquels elle n’a pas vraiment la main.

« Les mises en production des projets ne dépendent pas de moi, je ne suis pas patronne de chaîne. Ce sont eux qui décident. Et moi je ne suis pas du genre à cogner à la porte… Je ne suis pas bonne vendeuse de moi-même. »

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :