Ben : l’artiste aux fameuses lettres blanches a perdu la vie

Populaire pour ses toiles atypiques, mais aussi ses plus célèbres œuvres déclinées sur bon nombre d'objets, Ben s'est éteint. Il avait 88 ans.

© Getty Images

De son vrai nom Benjamin Vautier, Ben n’est plus. Son corps sans vie a été retrouvé dans son domicile situé à Nice. D’après plusieurs sources proches du dossier, il aurait succombé un jour après la mort de sa femme. Plusieurs témoins contactés par BFM Nice Côte d’Azur ont affirmé que l’artiste n’aura pas supporté l’idée de vivre sans elle. Cela dit, à l’heure où nous écrivons ces lignes, la police nationale mène toujours l’enquête pour faire la lumière sur les circonstances du décès.

Férus d’art ou pas, amoureux de la culture ou néophytes… Vous avez forcément déjà entendu parler de lui. À moins que vous n’ayez aperçu l’une de ses œuvres, reproduites sur une trousse, un t-shirt ou un agenda. Ben avait l’habitude de tracer ses tableaux sur des toiles noires. Muni d’un pinceau et de peinture blanche, il écrivait de courtes phrases pleines de sens et d’impertinence. Son écriture unique a orné des murs, des expositions et même des rues.

Ben : l’amour ou rien

Beaucoup de vedettes enchaînent les ruptures orageuses et les idylles compliquées. Mais cet artiste n’a pas un destin aussi impétueux. Marié avec Annie Baricalla depuis 1964, il avait eu deux enfants avec elle. Malheureusement, cette dernière s’est éteinte après un AVC le 4 juin dernier. Une disparition que Ben n’a pas supportée. Il a donc quitté ce monde, dans le sillage de celle qu’il a tant aimée.

« Ben et Annie, c’était fusionnel. L’un sans l’autre n’existait pas. Et si c’était Ben qui était parti avant, je pense qu’Annie n’aurait pas survécu. », rapporte une source proche du couple à l’AFP.

Le décès de l’artiste a ému de nombreuses personnalités. À commencer par Christian Estrosi, le maire de Nice.

« Je suis bouleversé. Mon ami Ben, ce formidable artiste qui incarne une grande part de la culture à Nice nous a quittés. (…) Il me manque déjà. Il nous manque déjà terriblement. (…) La Ville lui rendra hommage à la hauteur de son génie. »

Ben a aussi eu droit aux hommages de Renaud Muselier, le président de la région PACA.

« J’apprends le décès d’un grand artiste, Ben. Benjamin Vautier, connu pour ses « écritures » déclinées, a fait rêver, grandir et réfléchir toute une génération de jeunes gens. »

Sources : gala.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :