Nouvelle-Calédonie : la flamme olympique ne passera pas par l’archipel

Alors que des émeutes agitent la Nouvelle-Calédonie depuis plusieurs jours, Gabriel Attal a préféré annulé l'arrivée de la flamme olympique sur le territoire.

© iStock

Le gouvernement enchaîne les défis. En mars dernier, le déficit de la France a fait grand bruit. Il faut donc trouver des moyens de faire des économies. Au risque de froisser la population. Mais aussi les députés de l’opposition et ceux de la majorité. Sans parler des syndicats. Même les associations se mettent à recadrer le pouvoir exécutif. Or, en ce mois de mai, une crise majeure a lieu en Nouvelle-Calédonie.

Ces émeutes font suite à un projet de réforme constitutionnelle. Qui doit revenir sur l’accord de Nouméa, signé en 1998. Les violences ont éclaté aux quatre coins de l’archipel. Suscitant l’émoi des habitants comme des célébrités. Et conduisant le gouvernement à prendre des mesures drastiques. Ainsi, TikTok ne fonctionne plus en Nouvelle-Calédonie. Et des militaires ont été envoyés sur place en renfort, pour aider les forces de l’ordre. Or, dans ce contexte troublé, la flamme olympique va voir son parcours évoluer.

La flamme olympique ne brillera pas en Nouvelle-Calédonie

La pression reste vive dans l’archipel. Sur place, beaucoup de citoyens ont peur. Et les indépendantistes kanaks restent bien décidés à se faire entendre. La crise en cours en Nouvelle-Calédonie monopolise les ministres. Notamment Gérald Darmanin, mais aussi Gabriel Attal. Ce 17 mai, au soir, le chef du gouvernement a reçu la présidente de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet. Ainsi que le président du Sénat, Gérard Larcher. Et l’ensemble des présidents de chaque groupe parlementaire.

Au cours de cette rencontre, le Premier ministre a fait savoir que la trajectoire de la flamme olympique allait changer. Ce symbole des JO 2024 devait arriver en Nouvelle-Calédonie le 11 juin. Mais cette étape est maintenant annulée. Une décision qui se justifie par la nécessité de sécuriser le parcours de la flamme. Ainsi que celle de ceux qui vont la porter. Dernièrement, le Ministre de l’Intérieur a déjà révélé que plusieurs tentatives de sabotage ont été déjouées. Des actions ciblant le périple de la flamme olympique.

 

Sources : bfmtv.com

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :