Mathieu Ceschin (ADP15) victime d’homophobie : « Je vous montre pas ceux avec les menaces de mort »

Ce vendredi 17 mai, Mathieu Ceschin a partagé avec sa communauté l'un des nombreux messages de haine qu'il reçoit chaque jour. Le constat est édifiant.

© YouTube @GrouponFR

Mathieu Ceschin se prépare à découvrir les joies de la paternité. En effet, cela fait maintenant plusieurs mois, que l’éleveur s’est lancé dans un parcours du combattant. À savoir, celui de la GPA. Notamment lorsqu’on sait toutes les critiques que cela génère. Le futur papa ne désespère pourtant pas de faire changer d’avis le grand public. À ce propos, il a décidé de collaborer avec M6 pour réaliser un documentaire exclusif autour de cette pratique illégale en France. Pour Mathieu Ceschin ce choix l’expose à une double peine. Son homosexualité assumée ne lui a pas apporté que des amis. Mais son audace à vouloir un enfant moyennant rétribution financière rend ses détracteurs encore plus dingues. Autant dire qu’en cette journée de lutte contre l’homophobie, ce dernier a quand même pris tarif. Aussi, cette fois, il a montré l’envers du décor à s’exposer. Et le résultat fait froid dans le dos.

Mathieu Ceschin, pris pour cible sur Instagram

Il semble bon de rappeler en ce jour particulier que l’homophobie n’est pas une opinion, mais un délit. Finalement, l’amour n’a pas de genre, et il ne relève que les principaux concernés par une situation. Concernant la GPA, l’opinion reste à nuancer. Effectivement, le rapport financier apporte un biais non négligeable au projet. Qui peut s’apparenter à la marchandisation d’une matrice. Qu’elle soit utilisée par un couple homosexuel ou hétérosexuel. En revanche, l’avalanche de haine que Mathieu Ceschin se prend sur Instagram reste sans commune mesure. Ainsi, une internaute lui a envoyé :

« Le mec, c’est une tafi*le; venue de l’amour est dans le pré, franchement, il est ridicule […] Pauvre enfant, grandir avec un père qui ressemble à rien et veut se donner un genre juste par égoïsme, je le plains »

S’exposer sur les réseaux, c’est prendre le risque de ne pas faire l’unanimité. Et surtout de subir les foudres des internautes sous couvert de pseudo-anonymat d’internet. Plein de résilience, Mathieu Ceschin a indiqué face à ce message :

« Je reçois ce matin par exemple, environ 10 ou 15 messages comme ça par jour et je ne vous montre pas ceux avec les menaces de mort »

Ambiance…

Mathieu Ceschin
Message reçu par Matieu Ceschin sur Instagram – Crédit photo Instagram

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :