Pierre Bonte se livre sur sa fin de vie : « J’ai préparé ma mort »

Pierre Bonte a levé le voile sur le lieu où il souhaiterait finir ses jours, et cela se trouve en totale adéquation avec son amour de la ruralité.

© C8

Pierre Bonte a commencé sa carrière à la radio sur Europe 1 avec l’émission Bonjour Monsieur le Maire dans les années 1960. Le principe ? Mettre en valeur les communes françaises. En parcourant les villages français et en interviewant les maires. Par la suite, on a retrouvé le journaliste à la tête de l’émission Le Petit Rapporteur sur TF1 dès 1975. Pour rappel, il s’agit d’un programme culte avec des personnages comme Pierre Desproges ou encore Jacques Martin. C’est à eux qu’on doit le fameux reportage sur la ville de Montcuq.

À l’origine, Pierre Bonte aurait dû animer cette séquence devenue culte. Mais finalement, c’est Daniel Prevost qui sera choisi, lequel ayant plus de culot. Et il lui en a fallu, étant donné le nombre de boutades autour du nom atypique de la commune. Passionné par la culture rurale, Pierre Bonte a publié de nombreux livres comme Le bonheur est dans le pré ou encore Histoires de mon village. Cette volonté de mettre en avant le patrimoine français lui ont permis d’obtenir la Légion d’honneur en 2023. Aussi, le journaliste a déjà prévu de passer son trépas à la campagne.

Pierre Bonte un mémorial à son nom

C’est en Dordogne que Pierre Bonte a prévu de poser ses ultimes valises. C’est dans Chez Jordan, ce 16 mai, qu’il a expliqué :

« J’ai préparé ma mort »

Effectivement, celui-ci possède désormais un belvédère à son nom. Surplombant la vallée de l’Auvézère. Un lieu empli de quiétude autour d’une nature préservée. À l’image de sa passion pour le monde rural. Aussi, sur ce lieu, une plaque commémorative a déjà été placée. Bien entendu, Pierre Bonte aime déjà s’y rendre régulièrement. Cependant, il explique aussi que malgré tout son premier amour reste la ville. C’est pour cette raison qu’il vit actuellement à Paris !

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :