MeToo : un chasseur de scoop reconnait son erreur après la diffusion de la liste

La fameuse liste MeToo a littéralement déchainée les passions avant de toutefois avoir l'effet d'un pétard mouillé. Retour sur cette affaire qui n'a pas fini de faire parler.

© Getty Images

Le phénomène MeToo a pris une ampleur sans précédent en France. En effet, en tête de fil, on y retrouve Judith Godrèche. L’actrice a porté plusieurs allégations devant la justice. Et pour cause, elle aurait subi des violences de la part de Jacques Doillon et de Benoît Jacquot. Ce courage face à ces monuments du cinéma français, on permit à d’autres de se livrer auprès de l’actrice. Au total, cette dernière dénombre des centaines de milliers de témoignages glaçants. Autant les femmes que les hommes ont pu grâce à son initiative se délester du fardeau de l’agression. Effectivement, il était temps que la honte change de camp.

MeToo a aussi fait l’objet de rumeurs concernant une liste. Bien évidemment, nous l’avions évoqué chez Il était une pub. Cependant, à de nombreuses reprises, les médias concernés et Judith Godrèche elle-même ont formellement démenti ce ragot. Cette affaire a pris de telles proportions qu’un chasseur de scoop sur Twitter a présenté des excuses publiques. On vous explique.

La liste Metoo : une rumeur qui n’en finissait pas

Mediapart l’a affirmé :

« Mediapart ne publie pas de « liste ». Quand nous révélons des faits à propos de violences sexistes et sexuelles, comme sur l’ensemble des sujets d’intérêt général que nous couvrons, nous publions des « enquêtes » portant sur des informations recoupées. »

Judith Godrèche a enfoncé le clou. De ce fait, le couperet est tombé. Fin de la rumeur. Néanmoins, ce 16 mai sur Twitter, Clément Garin, connu pour ses scoops sensationnels, a présenté ses excuses pour avoir été à l’origine de la fuite de cette liste MeToo.

« Mes sincères excuses. C’était une erreur grossière, et là où je m’en veux le plus, c’est qu’elle a été donnée au fou furieux de Poirson-Atlan. Il se l’est accaparée, l’a relayée, et est aujourd’hui tout content. J’en suis responsable, et je ne m’en dédouane pas. Je pourrais faire le sourd et muet, mais je préfère reconnaître mon énorme responsabilité là-dedans. Et croyez-moi sur parole que ça me fait énormément chier d’avoir permis à ce fou furieux de faire tous ces dégâts. Je me mets en retrait quelques temps car tout cela m’affecte et j’ai vraiment honte. Clément. »

Cette information relayée par le compte CheckNewsfr soulève une question. À aucun moment, Clément Garin ne nie l’existence de la liste MeToo. Cela voudrait donc dire qu’elle existe ? Dans tous les cas, le souci que pose cette liste, c’est qu’elle décrédibilise le mouvement, par son aspect sensationnaliste. Rappelons que plusieurs acteurs très connus, comme Raphaël Quenard, Jean-Paul Rouve ou Pierre Niney ont été incriminées dans cette polémique. Si l’affaire a finalement fait pschitt, elle aurait pu avoir des conséquences désastreuses.

Sources : mediapart.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :