Keen’V s’exprime sur l’affaire Kendji Girac : « Je pense qu’on doit l’aider »

Le chanteur aux paroles sulfureuse Keen'V a donné son avis sur le bad buzz autout de l'affaire Kendji Girac. On vous explique.

© YouTube @samzirah

Il a fait danser des milliers de personnes sur des musiques plus ou moins graveleuses. Keen’V, de son vrai nom Kevin Bonnet, est un auteur-compositeur-interprète français né le 31 janvier 1983 à Rouen. La France l’a connu en 2008 avec le titre À l’horizontale. Par la suite, le chanteur a rencontré le succès en 2011 grâce à J’aimerais trop. Depuis, le producteur a fait du chemin. À l’heure actuelle, Keen’V c’est 10 albums studio, dont 6 certifiés disques de platine. D’ailleurs, pour la sortie de son dernier album en 2023, l’artiste a prévu une grande tournée pour cette année 2024. Grâce à cette longévité dans le milieu de la musique, il a notamment pu côtoyer Kendji Girac. Dont l’actualité récente a défrayé la chronique. En outre, c’est lors d’une interview auprès de Sam Zirah que la star a pu donner son avis sur la situation. On vous fait le point.

Keen’V au secours de Kendji Girac

C’est au côté de Sam Zirah que Keen’V a pu revenir sur ce sombre fait divers. Pour rappel, Kendji Girac s’est tiré dessus en voulant simuler un suicide. Une situation qui n’a pas manqué de choquer ses fans et l’opinion publique. De plus, le procureur de l’affaire avait fait l’étalage de détails plutôt scabreux. À ce propos, Keen’V a expliqué :

« On aurait pu essayer de le préserver »

Effectivement, les deux chanteurs ont déjà eu l’occasion de se côtoyer et entretiennent une belle relation amicale. Aussi le normand regrette le traitement des médias à propos de cette affaire, en déclarant :

« On est en train de donner de la viande aux vautours sur quelqu’un qui est triste. […] Je pense qu’on doit l’aider. »

Des paroles pleines de sagesse, Cela dit la fin de son discours reste quelque peu mitigé en indiquant :

« Il n’a pas fait du mal à sa femme »

De toute évidence, son état altéré ayant provoqué une dispute où sa femme l’aurait menacé de le quitter reste une forme de violence. Le chantage au suicide est également une forme de violence psychologique.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sam Zirah (@samzirah)

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :