Mathieu Ceschin (ADP15) répond à ses détracteurs : « Pourquoi ne l’as tu pas fait toi ? »

Mathieu Ceschin s'est emparé de son compte Instagram pour se lancer dans un question réponse avec ses abonnés. Et bien entendu la question de la GPA est revenue sur le tapis.

© YouTube @lecrayonmedia

Mathieu Ceschin est en passe de réaliser le rêve de sa vie. Devenir papa. Depuis sa médiatisation dans l’amour est dans le pré, l’éleveur de taureaux a su attirer la sympathie du grand public. D’ailleurs, il avait expliqué avoir eu de nombreux problèmes avec sa sexualité assumée dans son milieu professionnel. Aujourd’hui à la tête d’une communauté de 180 000 abonnés sur Instagram, la roue semble avoir tourné. Cela dit, le débat de la GPA étant revenu dans la sphère publique, Mathieu Ceschin a dû donner de la voix. L’événement qui a mis le feu aux poudres ? Le post Instagram du créateur Jacquemus pour la naissance de ses jumelles. Dans cette mesure, Christophe Beaugrand a également dû répondre de ses choix.

Dans cette veine, Mathieu Ceschin s’est toujours montré transparent quant aux démarches sur ce parcours. En outre, tout paraît se dérouler à merveille puisque le petit Ezio devrait arriver pour le 24 mai. Ce dimanche 12 mai, l’éleveur a accepté de répondre aux questions concernant ce nouveau pan de sa vie.

Mathieu Ceschin se livre Instagram

Très proche de sa communauté, Mathieu Ceschin a indiqué plusieurs informations lors de cette réponse. Ainsi, on y apprend que le désormais influenceur devrait rester jusqu’à mi-juillet en Colombie, après la naissance de son fils. De plus, il aura la chance d’assister à la naissance avec l’accord de la porteuse de vie. En revanche, ce dernier n’a pas pu échapper à la question d’une internaute, qui demandait :

« Coucou Mathieu, pourquoi acheter tout neuf ? »

Une question posée de manière très élégante, on en conviendra ! D’ailleurs, Mathieu Ceschin n’a pas manqué de le souligner. Avant de répondre :

« On achète pas, on indemnise et c’est la moindre des choses […] Si tu es si attachée à l’adoption Sophie d’enfants plus âgés, Sophie, alors pourquoi ne l’as tu pas fait toi ? »

Qu’on soit en faveur ou pas de la GPA, il subsiste une réalité non négligeable. À l’heure actuelle, il reste plus simple de faire appel à une GPA que d’adopter des enfants dans le besoin d’une famille. Qu’on soit un couple hétérosexuel ou homosexuel. Dans cette situation, comme dans de nombreuses autres, l’argent demeure le nerf de la guerre.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :