Nico Capone se livre sur son harcèlement : « Je ne comprenais pas pourquoi ? »

Nico Capone a traversé moult péripéties lors de son aventure Danse avec les stars. Toutefois, il ne s'est jamais départi de son optimisme et de sa bonne humeur !

© TF1

L’humoriste suisse a réussi un parcours plus qu’enviable dans Danse avec les stars. En effet, Nico Capone a réussi, à force de travail, à faire un joli pied de nez à ses détracteurs. Accompagné d’Inès Vandamme, ce dernier lui a accordé pour la seconde fois la deuxième marche du podium. Depuis ses débuts, Nico Capone n’a eu de cesse de travailler. À l’origine, peintre dans le bâtiment, le suisse a eu l’idée de se filmer alors que celle qui deviendra sa femme l’embêtait. Une formule réussie qui a attiré la curiosité de près de 300 000 personnes sur Facebook.

Un succès épidermique qui a donné à Nico Capone une communauté de 27 millions de personnes sur TikTok. Puis,12 millions sur Instagram et 3 millions sur YouTube. Finalement, Danse avec les stars constitue une sorte de consécration pour Nico Capone. Toutefois, il ne se trouvait pas armé pour le déferlement qui a submergé sa vie à l’annonce de sa participation.

Nico Capone : son poids, un problème ?

Nico Capone au micro de 50min Inside ce 11 mai l’affirme, il faisait 166 kg en rentrant dans Danse avec les stars. Délesté de 18 kg et une deuxième place plus tard, celui-ci a réussi à délivrer un message fort : Peu importe son poids, il ne faut rien lâcher. Malheureusement, l’humoriste, avant d’en arriver là, a été largement stigmatisé sur les réseaux sociaux et pas que… En effet, Nico Capone a expliqué :

« Je ne comprenais pas pourquoi ? »

Effectivement, le tiktokeur témoigne avoir reçu des appels où des personnes sont allées jusqu’à l’insulter. On lui aurait dit qu’il allait casser le parquet ou encore détruire sa danseuse… Une situation dramatique qui a failli le pousser à abandonner. Fort heureusement, cela ne l’a pas découragé pour le résultat que l’on connaît aujourd’hui.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par 50 minutes inside (@50inside)

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :