Amandine Pellissard se joue des critiques sur son éducation : « À un moment donné, ça devient emmerdant »

Toujours sous le feu des critiques Amandine Pellissard mène sa barque comme bon lui semble et n'hésite pas à le rappeler à ses détracteurs !

© YouTube @PELLISSARDSHOW

Toujours critiquée, jamais égalée, Amandine Pellissard mène sa barque avec brio. Cette dernière a su prouver, au travers de ses derniers témoignages, que tout est possible. En effet, la jeune maman a livré avec émotion son passé difficile sur sa chaîne YouTube. Victime d’agression sexuelle de la part de son oncle, puis toxicomane, elle reste un exemple de résilience. Ignorant tout de ce passé douloureux, les haters continuent pourtant de se focaliser sur sa profession. Amandine Pellissard avec son mari ont décidé de monétiser leur notoriété en partant dans l’univers du X. Ce qui bien entendu n’a pas manqué de faire hurler les biens pensants.

Au travers de leurs critiques, ceux-ci renforcent encore plus l’attrait que suscite cette famille. Aujourd’hui, elle compte plus de 400 000 abonnés sur Instagram et s’est lancée avec succès sur YouTube. Preuve que finalement, elle reste fort sympathique aux yeux du public ! Cela dit, cette exposition apporte son lot de critiques, qu’Amandine Pellissard ne cesse de déjouer. D’ailleurs, ce samedi 11 mai, elle est montée au créneau sur Instagram. On vous fait le point.

Amandine Pellissard, taclée pour une simple boisson sucrée

C’est sur Instagram que la belle a décidé de s’exprimer. En effet, Amandine Pellissard n’a pas l’habitude de laisser les haters sans réponse. Cette dernière aurait commis l’erreur ultime : donner du soda à un de ses jeunes enfants. Ainsi, l’ancienne vedette de Famille Nombreuses : La vie en XXL a indiqué :

« On ne donne pas de cola à un bébé. Et pour notre défense, c’était du coca zéro. On a un gosse qui adore les sodas, mais on le canalise. Maintenant, il ne boit plus au biberon. Il boit dans un verre. Mais oui, il a le droit à un verre de cola tous les jours. Il a le droit de se faire plaisir. Boire de l’eau, manger des fruits et légumes ou des plantes… à un moment donné, ça devient emmerdant »

De plus, Amandine Pellissard a poursuivi en expliquant :

« Nos enfants, on les laisse se faire plaisir. Ils ont le droit de manger ce qu’ils veulent au goûter, ils ont le droit de boire un verre de soda au goûter […] Donc oui, nos enfants se font plaisir ! »

Les pseudos parents parfaits n’ont pas qu’à bien se tenir.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :