Hausse des prix : pourquoi les sodas et les sucreries coûtent plus cher ?

Mauvaise nouvelle pour les bec sucrés : les biscuits, confiseries et boissons ont connu une forte hausse des prix. On vous explique !

© iStock / Image d'illustration

Depuis février 2022, les dépenses des Français ne cessent de flamber. Factures d’énergies, tarifs des carburants à la pompe, abonnements en tout genre… La note paraît toujours plus salée que le mois précédent. Or, la hausse des prix fait aussi beaucoup de dégâts dans les supermarchés. Car inflation ou pas, il faut bien continuer à manger.
Face à ces augmentations, chacun a sa stratégie. Certains guettent les promotions, et comparent les prix d’un magasin à l’autre. D’autres se privent de viande ou de poisson. Mais il faut également renoncer à certains achats alimentaires non essentiels. Les petits plaisirs… Biscuits, bonbons, gâteaux ou boissons sucrées… Tous ces articles ont subi la hausse des prix de plein fouet. Un coup dur pour les consommateurs, qui n’ont déjà plus le budget pour les sorties, les loisirs ou même, dans certains cas, les vacances. On fait le point !

L’origine de cette hausse des prix sur les produits sucrés

Depuis plus de deux ans, on invoque régulièrement les matières premières qui coûtent de plus en plus cher. Dans le cas présent, ce facteur a son importance. En effet, le cacao et le sucre ont connu une forte hausse des prix ces dernières semaines. Mais à présent, leurs cours repartent plutôt à la baisse. Pour comprendre les augmentations constatées en magasins, il faut chercher ailleurs. Et plus précisément, du côté des négociations qui ont opposé les distributeurs aux industriels de l’agroalimentaire.

« Aujourd’hui, si on voit en un mois des hausses de prix, c’est qu’en effet les marques qui ont fait des hausses, c’est le cas de Coca, ont réussi à négocier ces hausses. », rappelle l’expert de la consommation Pascale Hebel aux journalistes de BFMTV.

Ainsi, le célèbre soda coûte maintenant plus de deux euros la bouteille dans plusieurs enseignes. Une évolution déjà annoncée par la célèbre firme, en novembre dernier. À l’époque, Coca-Cola évoquait une hausse des prix, de l’ordre de 7 %. Une décision qui peut se comprendre. En effet, même avec un tarif plus élevé, cette boisson fait toujours partie des best-sellers en supermarché. Tout comme les packs d’eau Cristalline et le Ricard. Un constat qui en dit long sur les habitudes des consommateurs en France. Quoi qu’il en soit, pas sûr que les plus gourmands ne renoncent à leurs douceurs… Hausse des prix ou non.

Sources : bfmtv.com

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :