Grand Corps Malade : ce terrible accident qui se cache derrière son nom de scène

Invité d’Isabelle Ithurburu dans 50’Inside ce samedi 9 décembre, Grand Corps Malade s’est confié sur ce grave accident qui a chamboulé sa vie.

© TF1

Afficher Masquer les titres

Comme tous les samedis soir sur TF1, Isabelle Ithurburu, qui a succédé à Nikos Aliagas, reçoit dans son émission 50’Inside des célébrités pour la rubrique Le portrait. Le 9 décembre, c’est Grand Corps Malade qui a été mis à l’honneur. L’occasion pour le grand poète de faire des rares confidences concernant l’accident qui a changé le cours de sa vie.

Il a récemment été invité au deuxième prime de la Star Academy 2023. Il a partagé la scène avec des académiciens tels que Victorien, qui a récemment quitté l’aventure, et Héléna.

Grand Corps Malade : un accident qui a brisé son rêve

Avant les feuilles et les stylos, c’était dans les ballons oranges que Grand Corps Malade a trouvé sa voie. Effectivement, l’interprète de Dimanche soir se passionnait pour le sport, plus particulièrement le basket-ball. Il voulait même devenir professeur de sport, mais le destin en a décidé autrement.

À lire « On prend les décisions à deux » : Olivia Gayat sans filtre sur le floutage de son fils à la télé

À l’aube de ses 20 ans, le lauréat des Victoires de la musique a été victime d’un terrible accident qui l’a privé de son rêve de devenir basketteur. Face à Isabelle Ithurburu, Fabien Marsaud de son vrai nom a accepté de se confier sur cette terrible épreuve dans le dernier numéro de 50’Inside.

« J’ai eu un accident juste avant mes 20 ans, un accident de plongeon dans une piscine. Ma tête a tapé dans le fond de la piscine. Une piscine pas assez remplie et un plongeon trop en pic, je me suis cassé une vertèbre cervicale qui est allée se loger dans la moelle épinière », a révélé le quadragénaire.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par 50 minutes inside (@50inside)

Une épreuve qu’il a pu surmonter grâce à sa force mentale

Suite à cette fracture de l’une de ses vertèbres cervicales, Grand Corps Malade a été paralysé de ses « quatre membres ». Pendant une année, le slameur a enchaîné une « longue réanimation, rééducation ». Mais grâce à sa volonté et à son optimisme, il a pu retrouver son indépendance et son autonomie.

« C’est une espèce d’instinct de survie. Tu te rends compte que tu es fort quand être fort, c’est la seule option », a fait savoir le poète.

C’est après cette terrible tragédie, en 2003, qu’il découvre le slam lors d’une scène ouverte à Paris. Son pseudonyme Grand Corps Malade est né cette même année, en référence non seulement à son handicap, mais aussi à sa grande taille (1,94 m).

Par la suite, il a assisté et participé à toutes les scènes ouvertes des petits bars à Paris. En 2006, il a sorti son premier album Midi 20, vendu à plus de 600 000 exemplaires. Aujourd’hui encore, il arpente les scènes de France et émerveille ses fans grâce à sa belle plume et sa voix grave.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :