Carrefour : c’est quoi cette assurance pour payer vos courses en cas de coup dur ?

Carrefour met en place une assurance qui permet à ses clients de continuer à faire leurs courses en cas de coup dur. On vous explique tout.

© IStock

Afficher Masquer les titres

Face à la flambée des prix, Carrefour a préparé une assurance pouvoir d’achat pour ses clients. Celle-ci est un dispositif qui permettra aux personnes ayant eu une baisse de revenu de continuer de faire leur course. Elles pourront ainsi s’assurer de toujours manger malgré leur perte d’emploi, ou autres situations contraignantes.

Une assurance pour les clients de Carrefour

L’inflation frappe fort en France ! Le prix de l’alimentation et des produits de première nécessité n’est d’ailleurs plus accessible au pouvoir d’achat à certains consommateurs. Si bien que les Français n’ont même plus l’assurance de pouvoir manger à leur faim.

À cause de la hausse des prix, il est devenu difficile pour les foyers de payer leurs factures. C’est encore plus préoccupant pour ceux qui perdent soudainement leur travail. Ces derniers subissent une baisse de revenu pouvant les empêcher de subvenir à leur besoin.

À lire Plan d’économies : 6 choses qui vont changer pour le budget des Français

Carrefour
Inflation en toutes lettres avec un panier et une tirelire sur une bascule sur fond sombre – Crédits photos : iStock

Carrefour, l’enseigne de supermarché, a constaté cette situation auprès de ses clients. Le groupe l’a d’ailleurs mentionné lors d’un récent communiqué concernant le lancement d’une assurance pouvoir d’achat.

En effet, Carrefour, en partenariat avec CNP Assurances, va mettre en place un budget pouvoir d’achat à ses clients. Celle-ci devra permettre aux consommateurs de continuer à faire leurs courses si leur pouvoir d’achat baisse soudainement.

« Il s’agit de protéger le budget alimentation des ménages lors d’aléas de la vie qui peuvent générer des pertes de revenus », a expliqué l’entreprise au Parisien, mardi 5 décembre dernier.

Les formules de l’assurance chez Carrefour

Concrètement, les clients de Carrefour qui veulent assurer leurs futurs repas devront choisir entre deux formules. Ces formules d’assurances ont chacune deux niveaux de garantie, selon la situation de la personne.

La première formule est la « Course Protect ». Elle offre aux clients ayant perdu leur emploi ou en incapacité de travail des bons d’achat de 75 euros. Les bons d’achat peuvent atteindre les 150 euros selon l’abonnement que le client choisira.

Carrefour propose en effet un abonnement de 2,90 euros à 3,90 euros par mois pour la Course Protect. Cela dit, si le client est en situation d’invalidité lourde, il pourra obtenir une indemnité de pouvoir d’achat de 500 euros.

À lire Listériose : des poulets entiers vendus dans plusieurs grandes surfaces retirés des rayons

Quant à la seconde formule, c’est le « Budget protect ». Son abonnement mensuel est de 5,90 euros ou de 8,90 euros. Ceux qui souscrivent à cette formule auront un versement de 300 et 500 euros par mois en cas d’incapacité ou de perte d’emploi.

Enfin, l’indemnisation peut atteindre 1 000 euros en cas de perte d’autonomie.

Carrefour
L’entrée principale d’un centre commercial Carrefour – Crédits photos : iStock

Un booster inflation pour ajuster le montant

Ces prestations de l’enseigne Carrefour ne sont pas fixes. Le groupe prévoit ainsi de faire évoluer les montants en fonction de la hausse des prix. Le géant de la distribution alimentaire présente alors le « booster inflation ».

Ce dispositif permet d’ajuster le montant des indemnisations à la hausse des prix dans la limite de 10 %. Et ce, selon les déclarations de Carrefour auprès du Parisien, si l’inflation :

« Progresse entre l’année de la souscription et celle de la survenue du coup dure. »

Il faut savoir que les formules d’assurances sont ouvertes à tous les clients de l’enseigne. Pour souscrire, allez juste dans les agences Carrefour Banque & Assurance. Il devrait être possible de le faire en ligne au cours du premier trimestre de 2024.

À lire Prix du gaz : bonne nouvelle pour les ménages, la hausse sera en dessous des prévisions en juillet

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :