Rappel produit : un déodorant retiré des rayons suite à l’apparition de kystes douloureux

L’Agence nationale de sécurité du médicament a émis un rappel produit concernant un déodorant. Le produit a déjà été retiré de la vente.

© IStock / Images d’illustration

Afficher Masquer les titres

Appel à tous les consommateurs qui privilégient les produits écologiques de la marque Nuud. Le fabricant a partagé un communiqué alertant ses clients du danger de l’un de ses déodorants. Selon l’annonce, certains utilisateurs du produit ont développé des kystes douloureux. Le déodorant faisant l’objet d’un rappel produit n’est plus sur le marché.

Rappel produit : l’ANSM alerte sur un déodorant

Des utilisateurs du déodorant de la marque Nuud ont témoigné. Selon ces derniers, le produit avait des effets indésirables. Ils auraient notamment eu des kystes douloureux au niveau des aisselles, parfois accompagnés d’une infection traitée par des antibiotiques.

Suite aux déclarations des utilisateurs, l’Agence nationale de sécurité du médicament a « mené des investigations ». Elles ont alors montré que l’apparition de ces kystes peut trouver son origine dans « la forme galénique du déodorant ».

La pommade majoritairement grasse du produit favoriserait l’obstruction des pores des aisselles. Selon l’ANSM, l’apparition de kystes accompagnés d’une inflammation, d’une infection, peut présenter un risque accru pour les personnes fragiles.

Le produit est donc fortement déconseillé pour les personnes :

  • Sensibles aux infections
  • Souffrantes de la maladie de Verneuil
  • Allergiques aux antibiotiques

Pour protéger les consommateurs, le fabricant Nuud a décidé de retirer les lots de son produit du marché. En plus du rappel produit, la société s’assure que les points de vente et les distributeurs ne proposent plus le déodorant.

Sur le site officiel du marchand, le produit en question est affiché comme étant « épuisé ». Actuellement, seul le savon de la marque spécialisée dans les produits écologiques est disponible en vente.

Rappel produit
Une jeune femme choisissant un déodorant au supermarché – Crédits photos : iStock

Une nouvelle formule en préparation

Si vous êtes une personne sensible, l’autorité sanitaire vous recommande de ne plus utiliser ce déodorant. Néanmoins, si vous souhaitez continuer à utiliser ce produit victime de rappel, il faudra « strictement suivre les conditions d’utilisation » du fabricant.

Voici ce que la société Nuud a écrit dans son courriel concernant l’utilisation du produit :

  • Ne pas dépasser 1 application tous les 2 jours pour éviter d’obstruer les pores
  • Ne pas l’utiliser directement après le rasage/épilation à la cire
  • Ne pas l’utiliser sur une peau irritée ni sur de petites plaies
  • Ne pas l’appliquer dans des situations qui favorisent la macération

Le fabricant Nuud affirme que « 99,9 % des utilisateurs de Nuud » n’ont signalé aucun effet indésirable. Dans la plupart des cas déclarés, les kystes auraient disparu après l’arrêt de l’utilisation du produit. Certains utilisateurs ont toutefois dû prendre les traitements antibiotiques pour qu’ils disparaissent.

En parallèle, l’ANSM précise que les ingrédients de ce déodorant ne sont pas considérés individuellement comme responsables de ces effets indésirables. Cependant, si jamais vous constatez l’apparition de ces kystes après l’utilisation de ce produit, veuillez contacter un médecin traitant.

L’ANSM vous encourage à les déclarer sur le portail des signalements. Quoi qu’il en soit, le produit n’est plus en vente sur le marché français. Pour ses clients, la société Nuud a déclaré sans son communiqué qu’une nouvelle formule sera disponible « très prochainement ».

Un rappel produit sur une brume rafraîchissante

Par ailleurs, le site gouvernemental Rappel Conso a aussi émis un rappel sur un produit cosmétique. Il s’agit du produit Ma Brume Fraîcheur de la marque Laboratoire Giphar. L’article se vendait dans les enseignes Carrefour entre le 3 et le 7 août 2023.

Les consommateurs devraient éviter d’utiliser le lot 119C23 de cette brume rafraîchissante. Vendu dans un flacon de 300 ml, l’article possède le code GTIN 3664696000460. Selon la fiche de rappel produit, cette référence est contaminée par la Burkholderia cepacia.

Cet agent pathogène présente des risques de pathologie respiratoire. Il est notamment responsable de la pneumonie chez les personnes immunodéprimées ou souffrant de mucoviscidose. Selon l’INRS, la bactérie Burkholderia cepacia est généralement présente dans de l’eau ou des matériels médicaux contaminés.

Elle se transmet par les muqueuses ou par voie respiratoire. Ceux qui possèdent cette brume rafraîchissante ne doivent plus l’utiliser. Il faut le jeter ou le rapporter au point de vente Carrefour avant le 15 octobre prochain.

Le site Rappel Conso indique que la procédure de rappel produit sur cette brume rafraîchissante prendra fin à cette date. Si vous avez besoin d’informations supplémentaires sur le produit, vous pouvez contacter le service consommateur de la marque. Ce service est joignable au 03 44 13 90 31.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :