Vacances scolaires : comment ça se passe dans les autres pays européens ?

Emmanuel Macron rentre de vacances et veut raccourcir celles des élèves. Ces derniers ont-ils réellement trop de congés ? On fait le point.

© IStock

Afficher Masquer les titres

Emmanuel Macron a terminé ses vacances au fort de Brégançon, le 23 août dernier. Pour son retour sur la scène politique, il a accordé une longue interview au magazine Le Point. Dans cet entretien, le président a annoncé plusieurs réformes à venir. Parmi ces futurs changements, une touche les vacances d’été des élèves.

Selon le chef d’État, les vacances estivales sont trop longues et nuisent à l’apprentissage. Pour lui, les élèves français passent trop de temps hors de l’école par rapport à leurs voisins européens. Est-ce vrai ? Les élèves français sont-ils vraiment plus avantagés que leurs homologues européens ? La réponse dans cet article.

Une étude sur la durée de vacances en Europe

La question est : les écoliers français profitent-ils de vacances d’été trop longues par rapport à leurs camarades européens ? Cette interrogation anime un débat sans fin en France : celui du rythme scolaire. Nos homologues de Capital ont essayé d’y apporter une réponse dans un article paru le 24 août dernier.

Leur réponse s’appuie sur des sources fiables et récentes. Il s’agit du réseau Eurydice, qui étudie les systèmes éducatifs européens. Les données de ce réseau proviennent de la Commission européenne. On peut dire que c’est récent, car les chiffres de cette commission remontent à octobre 2022.

Ce document compare, entre autres, les vacances scolaires de 27 pays de l’Union européenne, ainsi que 10 autres qui participent au programme Erasmus. Parmi ces derniers, on trouve : la Suisse, l’Islande, la Norvège, la Serbie, etc.

Conclusions des comparaisons des vacances

En examinant ces données, nos confrères de Capital ont tiré plusieurs conclusions. Certaines vont dans le sens du président de la République et d’autres pas affirment le contraire.

1. Pas de retard pour les écoliers français

La plupart des pays européens font commencer l’école le 1er septembre ou le premier lundi de septembre. C’est le cas de la France qui dit adieu aux vacances d’été le lundi 4 septembre. C’est bien plus tôt que Malte, qui attend fin septembre.

D’ailleurs, seuls 8 pays sur 37 font revenir leurs écoliers en août :

  • La Belgique francophone
  • Le Danemark
  • La Finlande
  • La Suède
  • La Suisse
  • L’Islande
  • Le Liechtenstein
  • La Norvège

« On dit souvent que les pays européens ont moins de vacances que nous l’été, mais nous sommes plutôt dans la moyenne », assure Guislaine David, co-secrétaire générale et porte-parole du syndicat d’enseignants FSU-SNUipp, auprès de Capital.

2. Les vacances françaises excèdent la fourchette

Les élèves français ont plus de 120 jours de vacances par an, comme six autres pays européens. D’ailleurs, Malte bat tous les records avec ses 135 jours de congés. Cependant, le dépassement n’est que d’une journée.

En effet, la France affiche 121 jours de vacances par an. À noter que la fourchette européenne est de 100 à 120 jours.

3. Plus de vacances en dehors de l’été

Les vacances d’été en France ne sont pas trop longues. Pourtant, le nombre de jours de congés par an dépasse la fourchette européenne. Où est le problème alors ? Nos confrères de Capital ont répondu à cette question.

« En réalité, les jours de vacances que les élèves français auraient “en trop” au regard de leurs voisins ne seraient pas à éliminer en été, mais plus tard dans l’année », affirment-ils.

C’est-à-dire que ce sont les vacances de Toussaint, hiver, Noël et Pâques qui sont trop longues en France. En effet, si la France accorde deux semaines de congés pour chaque fête, les autres pays européens en offrent moins.

Vacances
Vue arrière de cinq enfants sautant en l’air avec des sacs à dos – Crédits photos : iStock

« Selon un rapport de l’OCDE un peu plus ancien (2021), les voisins de la France réduisent en effet une des quatre grandes périodes de vacances de l’année, qui sont chez nous très équilibrées, avec deux semaines à chaque fois », peut-on lire dans l’article de Capital mentionné plus haut.

4. Un nombre d’heures travaillées plus que suffisant

On peut donc déduire que la réforme d’Emmanuel Macron envisage certainement de modifier le calendrier scolaire en France. Toutefois, selon Guislaine David, cette réforme doit tenir compte de « l’alternance » entre les « périodes travaillées » et les « périodes chômées ».

Selon ce dernier, mis à part les grandes vacances, l’alternance idéale est la suivante :

« Il faut sept semaines de classes puis deux de vacances. »

Actuellement, les vacances de Toussaint et de Noël en France respectent bien cette règle. C’est aux vacances de Pâques qu’il a un léger surplus de temps de repos. Cependant, malgré les excès, le nombre d’heures travaillées par jour en France dépasse la moyenne.

Enfin, nous tenons à préciser que pour l’instant, aucune disposition n’a été prise pour la réforme de la durée de vacances en France. Pour ne rien rater sur les prochains changements, restez connecté !

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :