Amandine et Maéna Pellissard : leur première séance de peau à peau mère et fille

Ce dimanche 6 août 2023, Amandine et Alexandre Pellissard ont accueilli leur neuvième enfant : la petite Maéna, grande prématurée.

© Getty Images

Afficher Masquer les titres

Depuis 2020, la tribu d’Amandine et Alexandre Pellissard a connu une soudaine notoriété. En effet, ce couple a participé au programme Familles nombreuses : la vie en XXL, avec leurs 8 enfants. Or, depuis quelques mois, le clan a cessé d’apparaître dans ce docu réalité. En revanche, la mère de famille et son mari restent très actifs sur les réseaux sociaux. Aussi, au printemps dernier, la jeune maman a révélé qu’elle attendait son neuvième et dernier enfant. Attendue en novembre prochain, la petite Maéna Pellissard a finalement pointé le bout de son nez avec trois mois d’avance. Grande prématurée, elle a profité de son premier contact peau à peau avec sa maman ce mardi 8 août. On vous explique tout.

La naissance inattendue de Maéna Pellissard

Il y a encore quelques jours, Amandine, révélée dans Familles Nombeuses : la vie en XXL, vivait sa dernière grossesse, sans se faire trop de soucis. Mais alors qu’elle attaquait sa 26ᵉ semaine en tant que femme enceinte, le 3 août dernier, elle a ressenti quelque chose d’étrange. Rapidement, les médecins ont confirmé que la poche des eaux semblait percée. Résultat ? Après quelques heures d’incertitude, Maéna Pellissard a finalement vu le jour, bien avant le terme prévu…fixé en novembre 2023. Sa maman a donc très rapidement posté une première photo de sa petite dernière. Accompagnée d’un texte très touchant…

Cet accouchement survenu en avance n’a pourtant rien de volontaire. Initialement, Amandine Pellissard devait rester hospitalisée, en observation, jusqu’à la fin de sa grossesse. Cela dit, pour des raisons que la jeune mère n’a pas encore pu détailler, la naissance a finalement eu lieu ce 6 août 2023. La jeune femme et son mari ont vécu cet évènement, légèrement sous le choc. Cependant, cette arrivée surprise a eu lieu sans difficulté, du côté de la maman comme du bébé. Évidemment, avec une telle avance, Maéna Pellissard demeure encore très fragile, pesant environ 800 g. Un format riquiqui, quand on sait qu’un nouveau pèse 2 à 3 kg en moyenne. Cela dit, la fillette placée en couveuse, respire et digère convenablement. Un soulagement pour les deux parents, qui admirent la résistance d’un si petit être.

Amandine et Maéna Pellissard : un moment privilégié, hors du temps

À voir ce si petit bébé, on imagine facilement l’inquiétude ressentie par Alexandre Pellissard et son épouse. Cela dit, ils reconnaissent également que la petite fille fait preuve de beaucoup de courage, et de force, malgré son poids plume. Depuis sa couveuse, où elle respire via un masque à oxygène, Maéna Pellissard paraît bien partie pour s’accrocher à la vie. Et elle peut compter sur ses parents pour lui apporter un soutien sans faille.

« Le plus gros du combat c’est elle qui le mène. (…) On va l’accompagner jusqu’au bout de ce périple c’est vrai qu’il y a encore du chemin à faire, j’ai confiance en ma fille et en l’équipe soignante…« , explique Amandine Pellissard.

Maéna Pellissard
Amandine Pellissard et sa fille, Maéna, en pleine séance de peau à peau – Crédits Photos : Capture Instagram

Ainsi, le 7 août au soir, la jeune femme a retrouvé sa fille à l’hôpital, pour faire son premier peau à peau avec elle. Cette pratique, dont les médecins reconnaissent les bienfaits, consiste à placer le nouveau-né nu (ou en couche) contre la poitrine de sa maman ou encore de son papa. Visiblement, Maéna Pellissard a bien profité de ce moment plein de tendresse auprès de sa mère.

« On était tellement bien comme ça. », déclare Amandine Pellissard.

Rappelons que dans les prochains jours, la femme d’Alexandre va rester auprès de la fillette tous les jours. En effet, elle a la chance d’habiter non loin de l’établissement qui prend en charge son bébé.

Sources : voici.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :