Des climatiseurs font l’objet d’un rappel produit pour des risques d’incendie, ce qu’il faut savoir

Des climatiseurs commercialisés aux quatre coins de l’Hexagone font l’objet d’un rappel national de produit pour raison de risque d’incendie.

© IStock / Image d'illustration

Afficher Masquer les titres

Le site gouvernemental Rappel Conso émet un rappel produit sur des climatiseurs vendus dans tous les magasins Boulanger de France. Ce serait pour un risque de départ de feu qui pourrait donner lieu à un incendie. On vous dit tout.

Des climatiseurs de la marque Essentiel B

En cette période de forte chaleur, les appareils de climatisation sont très utiles. Seulement, si vous en avez un que vous avez acheté dans un magasin Boulanger, vous devez faire très attention. En effet, un lot de climatiseurs vendus dans tous les Boulanger de France font l’objet d’un rappel national.

Concrètement, il s’agit, selon Rappel Conso, des climatiseurs de la marque Essentiel B, modèle ECM 9. Ces appareils rappelés arborent tous le code GTIN 3 497 674 151 546. Ces produits se sont fait vendre dans l’ensemble des magasins Boulanger de France entre le 1er avril 2020 et le 26 juin 2023.

La raison de ce rappel national serait un risque de départ de feu qui pourrait provoquer un incendie. En fait, certains de ces climatiseurs ont été mal assemblés. Le site d’alerte recommande par conséquent de ne plus les utiliser et de contacter le service consommateur du magasin.

Le numéro à contacter est le 0 800 200 145 et vous pourrez ainsi prendre rendez-vous avec un technicien. Celui-ci se rendra chez vous pour vérifier le bon assemblage de votre climatisation. La procédure de rappel prendra fin le 7 du mois d’octobre 2023.

Des veilleuses pour enfant

Outre ces climatiseurs, Rappel Conso a aussi émis un rappel produit sur un lot de veilleuses qui présentent un énorme risque pour les enfants. Plus précisément, ce sont des veilleuses pour bébé de la marque KONGES SLOJD.

Distribuées partout en France depuis mars 2023, ces veilleuses pour bébé ne sont pas conformes aux normes de sécurité en vigueur.

« Ces veilleuses ne sont pas conformes à la clause 12.7.8 de la norme EN 60598-2-12 : 2013 et sont jugées attrayantes pour les enfants », explique sur son site Rappel Conso.

Comme les climatiseurs, ces veilleuses pour enfants sont interdites d’utilisation, car elles font peser la menace d’un choc électrique sur les petits mômes.

« En raison de l’attrait de l’enfant, les enfants peuvent les percevoir comme jouets, ce qui peut entraîner un risque de choc », peut-on lire sur la fiche de rappel du produit.

Ceux qui ont acheté ce modèle de veilleuses peuvent le ramener dans le point de vente où ils l’ont acheté pour obtenir remboursement. Ces veilleuses de la marque KONGES SLOJD se sont fait commercialiser dans les boutiques de l’Armoire de bébé.

La campagne de rappel de ces produits est en vigueur jusqu’à la fin du mois d’août prochain. Voici la liste des points de vente de ces produits qui sont concernés par le rappel produit :

  • Lyon 4
  • Villefranche
  • Paris 2
  • Paris 17
  • Limonest
  • Orgeval
  • Avignon
  • Nîmes
  • Épagny
  • Cormontreuil

Des dizaines de rappels par semaine

Depuis le début de ce mois de juillet, un grand nombre de produits de consommation courante se sont fait rappeler. Si les fabricants procèdent à ces rappels, c’est pour protéger les consommateurs des risques potentiels que présentent ces produits.

En effet, la présence de bactéries comme la Listéria ou la salmonelle dans les produits alimentaires peut faire courir un énorme danger pour les consommateurs. C’est aussi le cas des défauts de fabrication concernant les produits non alimentaires comme les veilleuses pour bébé ou les climatiseurs.

Cela étant, il est important de rester à l’affut des ces alertes pour votre propre sécurité et votre santé ainsi que celles de vos enfants. Le service gouvernemental publie toutes les semaines des dizaines de fiches de rappels de produits. Le site Rappel Conso maintient toujours une liste mise à jour de tous les produits suspectés.

Une ressource utile que vous devriez consulter régulièrement pour être sûr que les produits que vous avez achetés ne soient pas défectueux. En effet, tout consommateur peut, depuis avril 2021, consulter la plateforme gouvernementale qui recense tous les produits défectueux.

Sachez aussi qu’en tant que consommateur, vous pouvez signaler un produit défectueux aux autorités. Notamment, à la Direction générale de la concurrence et de la répression des fraudes (DGCCRF) ou à l’Agence de sécurité du médicament (ANSM).

Ces autorités lanceront ensuite la procédure de rappel qu’elles peuvent imposer via des arrêtés ministériels. Ce qui n’arrive que très rarement, lorsque les enseignes ne mettent pas elles-mêmes en œuvre la procédure de retrait ou de rappel.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :