TPMP : les influenceurs maltraitants reviennent à l’antenne

Il y a plusieurs mois, Rop et Rocka avaient créé le scandale de leur chiot. Ils clament à nouveau leur innocence dans TPMP.

© Crédits photos : C8

Afficher Masquer les titres

Il y a quelques mois, une sombre affaire de maltraitance animale a ému l’opinion. Elle concernait un chiot, surnommé Texas. Le scoop avait fait énormément de bruit, notamment en raisons des images, montrant le pauvre animal avec le crâne déformé, et de nombreuses lésions. Traumatisé, et visiblement en mauvaise santé, il a fini par être secouru sur intervention de la police à Argenteuil. Placé depuis en famille d’accueil, le chien porte désormais le nom de Hope. Mais l’histoire ne s’arrête pas là, car les maîtres du chiot, après un premier jugement, ont à nouveau pris la parole dans TPMP ce 19 avril.

TPMP : Rop et Rocka nient en bloc

Dans cette tourmente médiatique, lancée en novembre 2022, une influenceuse et plusieurs associations ont choisi de se mobiliser pour que justice soit rendue. Et les accusations ont de quoi faire froid dans le dos. D’après les vétérinaires, l’animal souffrait de nombreuses fractures datant de plusieurs mois, et résultaient d’actes répétés. TPMP, avait d’ailleurs donné de la visibilité à cette affaire en invitant Beska, une jeune femme ayant tenté se secourir la petite Texas.

 

À lire TPMP en direct c’est terminé, les internautes s’interrogent : « Elle devrait être complètement déprogrammée »

Déjà en décembre dernier, les deux influenceurs accusés, Rop et Rocka, avaient tenté de venir présenter leur version à l’antenne. Mais leurs explications incohérentes et assez floues avaient eu beaucoup de mal à convaincre le public comme les chroniqueurs. Depuis, la justice a rendu a rendu un premier verdict en mars 2023. À cette occasion, Rop, le compagnon de Rocka, a écopé d’une condamnation pour actes de cruauté, avec notamment une peine de prison. Indigné par cette sanction, le jeune couple a de nouveau décidé de revenir dans TPMP pour mettre les choses au clair.

Les chroniqueurs restent dubitatifs

Les nouvelles révélations de Rop et Rocka mentionnent des maltraitances, réalisées par des individus tiers. Ainsi, les deux influenceurs prétendent que le chiot a été frappé par un dogsitter, mais aussi par l’influenceuse Beska. D’après eux, il existe des vidéos de surveillance claires, permettant de prouver leur innocence. Mais la justice choisirait délibérément de ne pas consulter ces images. Sur le plateau de TPMP, ces propos n’ont visiblement pas fait l’unanimité.

 

À commencer par le chroniqueur Gilles Verdez, qui a, lui aussi, dévoilé des informations concernant le chiot maltraité. Selon lui, l’animal coule désormais des jours heureux dans sa famille d’accueil, dont l’adresse reste confidentielle. Il a même montré des photos du chien pour rassurer le public. Mais l’équipe de TPMP a ensuite entendu une demande effrayante. En effet, Rocka, qui n’a pas pu encore pu passer devant le juge, à déclarer qu’elle comptait bien récupérer la pauvre bête, dès le mois de juin. Une déclaration qui a indigné les chroniqueurs de TPMP. Guillaume Genton a clairement indiqué qu’il ne croyait pas à la défense de Rop et Rocka. Pour lui, les deux jeunes accusés de cruauté envers un animal parlent « chinois. » Avant qu’ils ne quittent le plateau, ils ont même été interpellés par Virginie Conte. La jeune femme qui fait ses débuts sur C8, a demandé à Rocka de laisser le chien tranquille, auprès de sa nouvelle famille. Une prise de parole saluée par Jean-Luc Reichmann, lui-même invité dans l’émission.

À lire Cyril Hanouna, vers une vie d’expatrié après la victoire de la gauche ? « Je vous aime fort »

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :