Dany Boon : l’humoriste devenu réalisateur

Révélé dans les années 1990, pour son talent comique, Dany Boon a désormais un rôle prépondérant dans le cinéma français.

© Getty Images

Afficher Masquer les titres

Originaire du nord de la France, Dany Boon a eu une carrière florissante lors des 15 dernières années. De la scène aux plateaux de tournages, l’acteur enchaîne les réussites, et bénéficie d’une immense notoriété. En effet, outre son talent pour la comédie, le comédien maîtrise les ressorts de la réalisation. Devenu une référence dans le milieu, il a récemment convoqué des pointures du grand écran pour jouer dans son dernier film. Retour en image sur le succès de cet artiste haut en couleur.

Les débuts de Dany Boon

Dans les années 1990, il a d’abord réussi à marquer les esprits, grâce à des sketchs désopilants devenus cultes, comme « Le K-way » ou encore « Je vais bien, tout va bien ».

Dany Boon et Juliette Godreche en 1998
Dany Boon et Juliette Godreche en 1998 – Crédits Photos : Getty Images

Son humour joue déjà beaucoup sur les accents et les personnages hors norme. Et, dès le début des années 2000, Dany Boon commence à multiplier les apparitions sur le grand écran. Ainsi, on a pu le voir dans :

À lire « Nous protégeons nos enfants » : Dany Boon réagit aux récentes accusations de Judith Godrèche

  • Pédale Dure, en 2004
  • Joyeux Noël, en 2005.
  • La doublure, en 2005 également.
Dany Boon, Michèle Laroque et Daniel Prevost à l'avant-première de la Maison du Bonheur
Dany Boon, Michèle Laroque et Daniel Prevost à l’avant-première de la Maison du Bonheur – Crédits Photos : Getty Images

Rapidement, Dany Boon s’essaye à la réalisation, avec le long métrage, La Maison du Bonheur. Le scénario adapté d’une pièce de théâtre met en scène un couple qui tente de faire rénover sa villa, dans un contexte totalement chaotique. Dans les salles obscures, le film connaître un accueil plutôt positif, avec plus d’un million d’entrées. Ce premier accomplissement sera un signe annonciateur de sa future carrière.

La consécration en tant que réalisateur

Pour la carrière de l’acteur va prendre une ampleur phénoménale grâce une comédie populaire, au succès retentissant. Il s’agit de Bienvenue chez les ch’tis. Dans ce film, où il tient également le premier rôle, il donne la réplique à Kad Merad. Le scénario ? Un employé de la Poste apprend avec effroi sa mutation dans le nord de la France. Scène après scène, Dany Boon semble rendre hommage à sa région natale, tout en faisant beaucoup rire les Français.

Kad Merad et Dany Boon en 2009
Kad Merad et Dany Boon en 2009 – Crédits Photos : Getty Images

Résultat ? Le film détrône même la Grande Vadrouille, avec plus de 20 millions d’entrées. Le phénomène se propage même à l’étranger, et regroupera des millions de spectateurs à travers la monde. Le long métrage connaîtra même des adaptations, notamment en Italie. Fort de cette magnifique réussite, Dany Boon retentera l’expérience avec d’autres comédies comme :

  • Rien à déclarer, avec le génial Benoît Poelvoorde (2011).
  • La ch’tite famille (en 2018)

Ces derniers temps, le réalisateur chouchou des Français revient sur le devant de la scène, avec un nouveau film à l’affiche : La vie pour de vrai. Au casting, il a convoqué son ami Kad Merad, qui a déjà l’habitude de travailler avec lui. Mais parmi les rôles principaux, on retrouve aussi Charlotte Gainsbourg.

À lire Noé Boon : le fils du célèbre acteur a fait une apparition remarquée dans « C à vous »

Ces derniers jours, le trio a donc écumé les plateaux télés afin de faire la promotion de cette comédie. Si vous faites partie des férus de cinéma, sachez, vous avez d’ores et déjà la possibilité de réserver vos places, pour regarder le film en avant-première. Le succès sera-t-il, une fois de plus, au rendez-vous pour Dany Boon ? Espérons-le, mais étant donné son expérience, on peut s’attendre au meilleur.

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :