Penn Badgley (You) : « Mon coeur et mes poumons s’arrêtaient » les lourdes confidences de l’acteur

Il est jeune, mais la mort a toqué à sa porte plusieurs fois. Voici les révélations de Penn Badgley sur les premières années de sa vie.

© Getty Images

Afficher Masquer le sommaire

Penn Badgley sait comment conquérir le cœur du public peu importe les rôles qu’il incarne. Révélé dans « Gossip Girl », il est aujourd’hui un visage connu pour son rôle dans la série « You ». Alors que ses fans attendent la 4e saison de la série, le comédien a accordé un entretien au podcast HypocondrieActor. Penn Badgley est revenu sur les moments difficiles de son enfance qu’il ne pourra probablement jamais oublier. Il a alors évoqué comment sa mère lui a sauvé des griffes de la mort à plusieurs reprises.

Penn Badgley : son rôle dans « You »

La série « You » a aidé Penn Badgley à atteindre la popularité qu’il a aujourd’hui. Diffusée depuis 2018, la saison 4 de cette série va débarquer sur Netflix au mois de février 2023. Il ne s’agit que de la première partie de la suite des aventures de Joe Goldberg après le décès de Love Quinn.

Pour rappel, Joe Goldberg est un dangereux psychopathe qui peut être violent. D’abord, il se lie un amour obsessionnel avec une femme qu’il pense être la bonne. Ses folies meurtrières le poussent à finir par tuer cette dernière.

À lire Stéphane Plaza : les pompiers interviennent dans « Maison à vendre », l’épisode bientôt diffusé

Ce personnage est tellement perturbé que le tournage de certaines scènes devient très gênant pour le comédien. Penn Badgley avait confié qu’il recevait toujours des notes lui disant de rendre les scènes « moins creepy ».

La production de la série lui aurait donné des instructions précises pendant qu’il simulait les scènes intimes :

« Quoi, ce mec est un p*tain de meurtrier et il se m*sturbe dans la rue. Vous dites que je rends la scène creepy ? À quel moment, c’est moi qui la rend creepy ? Je pensais que c’était le but, justement, de rendre ça creepy. »

Le fait qu’il sait jouer son rôle à la perfection peut très bien assurer le succès de cette série. Attention, il ne faut pas confondre acteur et personnage. Penn Badgley ne se retrouve même pas dans ce personnage. Il a expliqué qu’il n’avait rien en commun avec Joe Goldberg dans la vraie vie.

Malade dès son jeune âge

Lors de son passage dans HypocondrieActor, Penn Badgley a parlé de ses ennuis de santé quand il était enfant. Les deux premières semaines après sa naissance étaient difficiles pour lui et sa mère. Le comédien a expliqué que dès sa naissance, il était dans une unité néonatale de soins intensifs.

Il avait des problèmes de cœur et de poumons qui s’arrêtaient à plusieurs reprises tout au long de la journée. Sa mère est une héroïne, puisque sans elle, sa maladie l’aurait emportée. Penn Badgley, qui était né deux mois en avance, en est persuadé. Sa maman a dû le réanimer plusieurs fois par jour.

« J’étais sur un moniteur qui ne faisait que sonner très fort. La première fois qu’elle a dû le faire, c’était sur le chemin du retour de l’hôpital. Lorsque je suis sorti des soins intensifs », raconte l’acteur.

Alors qu’il se trouvait dans la banquette arrière dans un siège au moniteur, l’appareil s’est déclenché. Penn Badgley a révélé que pour le sauver, il fallait juste le toucher.

« Un simple contact humain me réveillait », se souvient l’acteur.

Penn Badgley sur la mort

Cette période de sa vie a été dure pour le comédien qui était passé par plusieurs émotions lors de l’interview. Heureusement que son état a fini par se stabiliser pour qu’il puisse vivre une enfance normale. N’empêche que cette période a eu de l’effet sur la manière dont Penn Badgley voit la vie.

À lire N’oubliez pas les paroles : tout savoir sur Cruella, la voix-off qui assiste Nagui

Il a failli mourir plusieurs fois dans sa vie et maintenant, il a sa propre vision de la mort. Le jeune homme de 36 ans a révélé qu’il était extrêmement sensible au toucher. Pour Penn Badgley :

« c’était probablement assez significatif ».

Ce dernier a alors révélé que la mort ne lui faisait pas peur.

Celui qui est devenu père en 2020 a expliqué qu’il peut être « très solitaire et méditatif ». L’arrivée de cet enfant qu’il a eu avec sa femme Domino Kirke lui a fait réfléchir à ses expériences quand il était enfant.

« Par certains aspects, j’ai la sensation que ces expériences m’y ont aidé », a-t-il expliqué.

Sources : nextplz.fr

Il était une pub est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Suivez-nous :