Retraite : ces 3 points qu’il faut vérifier avant son départ

Voici les points à vérifier avant la demande de retraite pour ne pas faire d'erreurs. Ainsi, vous pourrez percevoir une meilleure pension.

Retraite : ces 3 points qu’il faut vérifier avant son départ ! – Source : iStock

La réforme des retraites qui entre en vigueur en 2023 est au cœur des débats. Les partenaires sociaux et Emmanuel Macron discutent sur les concertations pour fixer l’âge de départ à la retraite légale. Cette réforme faisait partie des projets du président de la République depuis son premier mandat.

Après cette réforme, l’âge de départ égal augmentera progressivement jusqu’à 64 ou 65 ans 2031. Si vous êtes sur le point de prendre votre retraite, vous devez bien vérifier quelques points importants sur votre demande. Tous les détails dans cet article

Bien compléter votre relevé de carrière

Le montant de votre retraite va principalement se baser sur votre relevé de carrière. Le document est comme votre CV pour postuler pour une retraite. Le relevé de carrière ou relevé de situation individuel retrace toutes vos périodes d’activité avec leurs dates.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Oxylium Conseils (@oxyliumconseils)

Le document contient même le nom des employeurs pour lesquels vous avez travaillé le long de votre carrière professionnelle. Le relevé de carrière comprend aussi vos revenus d’activité soumis à cotisation retraite. Il est très important de bien remplir votre relevé de carrière sans faire d’erreur.

Demande de retraite : les éléments à vérifier

Assurez-vous qu’aucune période travaillée ne soit laissée de côté. Il faut tout mentionner, même les petits boulots quand vous étiez encore étudiant. Si vous avez eu un job d’été pour arrondir vos fins de mois, inscrivez-le dans votre relevé de carrière.

Même les emplois à employeurs multiples pourront faire une différence. Il faut tout prendre en compte pour que vous puissiez obtenir une meilleure retraite. Le principe est de tout citer pour avoir tous vos trimestres et bénéficier d’une retraite à taux plein.

Si la période de petits boulots a duré toute une année, il faut s’assurer d’avoir eu 4 trimestres. Ce qui ne serait pas possible si c’était un travail à temps partiel inférieur au montant minimum pour valider ces 4 trimestres.

Périodes de non-activité

Les périodes de non-activité s’affichent aussi dans votre relevé de carrière. Ces périodes concernent les cas de maladie, de congé maternité ou d’accident du travail. Ce sont des périodes durant lesquelles vous avez continué à toucher des revenus.

Cela dit, ils ont généré des trimestres qui valent des points. Si vous êtes une femme, vous savez certainement que vous avez droit à des trimestres en plus par enfant. Il faudra donc indiquer à la caisse de retraite le nombre de vos enfants.

Veuillez aussi vérifier que votre service militaire figure dans votre relevé de carrière. Ce dernier vous permet d’obtenir un trimestre pour 90 jours d’intégration. Ceci se limite à 4 trimestres par an. Si ce dernier n’apparaît pas, il faut prouver le service militaire avec les documents nécessaires.

Périodes de chômage

Certains salariés ont traversé des périodes de chômage durant leur carrière professionnelle. Il faut savoir que les montants perçus durant cette période ne sont pas indiqués dans le relevé de carrière.

Les allocations que vous recevez n’entrent pas dans le calcul du salaire annuel moyen. À noter que ce dernier est un point important dans le calcul de la retraite dont vous allez bénéficier. Toutefois, il faut toujours déclarer les périodes de chômage.

Dans certains cas, l’Assurance Retraite prend en compte ces périodes dans le calcul de vos points Agirc-Arrco. Il ne faut pas oublier un élément de votre vie pour vos points. La diminution de ces derniers risquerait d’alléger le montant de votre retraite.

Droit au minimum vieillesse

Les retraités doivent remplir quelques conditions pour bénéficier du minimum vieillesse ou allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa). Pour avoir droit, il faut d’abord avoir 65 ans ou plus. Vous pouvez en percevoir l’Aspa dès l’âge de 62 ans en cas d’inaptitude au travail.

Pour bénéficier de cette allocation, il faut faire une demande à votre caisse de retraite. Ce dernier va évaluer vos ressources pendant les trois derniers mois pour savoir si vous êtes éligible. L’Aspa se verse aux retraités vivant tout seuls qui perçoivent moins de 916,78 euros par mois.

Certains retraités peuvent bénéficier de plus de 200 euros d’allocation de solidarité aux personnes âgées. Pour le calculer, il suffit de diminuer le plafond de 916,78 euros avec vos ressources. Pour un couple, le plafond de l’Aspa est à 1 423,31 euros par mois.

Selon le site du service public, il est possible de récupérer la somme de l’Aspa après le décès du bénéficiaire. Pour cela, il faut que l’actif net de la succession soit supérieur ou égal à 39 000 euros.

Faire sa demande de retraite au bon moment

En général, il faut faire la demande de retraite 6 mois avant la date de départ que vous souhaitez. Après avoir rempli toutes les conditions de départ à la retraite, c’est à vous de décider quand vous voulez partir.

Si vous avez travaillé à l’étranger, il faut laisser une marge entre votre demande et la date de départ. L’obtention de certains documents pourrait prendre près d’un an. Il vous faudra alors un peu plus de marge adaptée aux délais concernant ces documents.

Si vous êtes né le 1er jour d’un mois, vous pourrez partir en retraite dès le 1er du mois qui suit votre date d’anniversaire. Vous ne pouvez pas demander un point de départ avant la date de dépôt de la demande de retraite.

Conseiller retraite et demande en ligne

Vous pouvez aussi demander l’aide d’un conseiller retraite. L’Assurance retraite propose le service en ligne « Prendre un rendez-vous » pour simplifier la prise de rendez-vous. Vous pouvez accéder à ce service depuis votre espace personnel.

Comme l’explique le site du service public, il vous permettra de prendre un rendez-vous selon votre situation et vos besoins. Vous pouvez alors obtenir des conseils pour la préparation de la retraite et votre demande de départ.

Le rendez-vous peut être physique, téléphonique ou en visioconférence. Si vous ne pensez pas avoir besoin de l’aide, vous pouvez simplement faire votre demande de retraite en ligne.

Vous n’avez qu’à vous connecter à votre espace personnel sur le site de l’Assurance retraite. Une seule demande en ligne suffira pour l’ensemble de tous les régimes de retraite de base et complémentaire.