Impôt sur le revenu : voici combien vous paierez en moins avec la hausse du barème en 2023

Le barème pour l’impôt sur le revenu 2023 se voit changé, et permet même de gagner en fonction de la tranche.

Impôt sur le revenu : voici combien vous paierez en moins avec la hausse du barème en 2023 – Source : iStock

Cette année a paru particulièrement difficile sur des plans financiers pour les Français. Et pourtant, cette situation ne reste pas encore terminée. Il se trouve que l’inflation continue son chemin au grand damne des citoyens. Pour leur venir en aide, le gouvernement a proposé un projet de loi nommé pouvoir d’achat. Dans ce dernier, on peut notamment retrouver de nombreuses nouvelles aides ou primes, ainsi que les revalorisations. Mais tout cela, en plus des primes d’activité et aides, signifie que les Français gagnent davantage. Allant parfois même jusqu’à changer leur tranche d’imposition. Ainsi, le gouvernement a décidé d’un nouveau barème pour l’impôt sur le revenu 2023. On vous explique tout ici. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @desorgues_et_associes

Une année complexe

Depuis la fin du mois de janvier, beaucoup de chose ont changé. Et non seulement qu’en France, mais aussi dans le monde entier. Les relations commerciales existantes ont pu se voir perturber par certains acteurs. Cela a donc rapidement entrainé des manques dans les stocks. Créant ainsi une pénurie, une inflation et bien d’autres soucis de ce genre. Alors, face au coût de la vie qui augmente, le gouvernement a fait le choix d’aider les Français, et cela passe aussi par l’impôt sur le revenu 2023. 

En effet, avec toutes les aides, les primes, chèques énergies et revalorisation d’allocations, les revenus montent. Mais en ayant des revenus plus élevés, cela peut entrainer de changer de tranche pour l’impôt sur le revenu 2023. En effet, en gagne parfois légèrement plus, la tranche peut se voir dépassée et ainsi changer de taux d’imposition. Une situation ainsi très complexe pour les foyers les plus modestes. Les aides financières doivent rester des aides et non se répercuter sur les impôts.

Le changement du barème d’impôt sur le revenu 2023

Conscient donc de ce souci pour l’impôt sur le revenu 2023, le gouvernement a décidé de le faire évoluer. En effet, le barème des impôts tient en compte les revenus. Mais non les sorties. Alors quand le cout de la vie change vers le haut, il reste normal de gagner plus. Mais cela, s’il faut payer plus d’impôts, revient largement contre productif

Cela reste pour cette raison que le gouvernement a revalorisée. À son tour, le barème de l’impôt sur le revenu 2023. Une façon ainsi d’élargir les tranches vers la hausse. De cette manière, même en gagnant plus, si avec l’ancien barème, vous dépassiez votre tranche, avec le nouveau normalement non. Cela peut même aller jusqu’à faire passer des personnes imposables à non imposables grâce à la revalorisation. 

Ainsi, pour le barème de l’impôt sur le revenu 2023, l’objectif du gouvernement reste clair “Maintenir un niveau d’imposition identique à revenus stables en euros constants. En l’absence d’une telle indexation, les impôts des Français auraient augmenté de l’ordre de 6,2 milliards d’euros”. Cette mesure peut donc se trouver présente dans le projet de loi finance. 

Une baisse moyenne 

Ainsi, d’après la Direction générale des finances publiques ou DGFiP, il y aurait plus de 39,5 millions de foyers fiscaux il y a deux ans. Ainsi, avec un simple calcule, on peut se rendre compte qu’une baisse d’impôt en moyenne se voit possible d’en moyenne 158 euros pour ceux qui paieront l’impôt sur le revenu 2023. Mais ce calcul a des failles. En effet, sur les 39,3 millions, seulement 17,6 millions semblaient payer réellement ‘l’impôt sur le revenu il y a deux ans. Ainsi, en moyenne, l’économie se rapproche bien plus des 352 euros en moyenne

Mais là encore, ce calcul pour trouver les économies possibles pour l’impôt sur le revenu 2023 reste complexe avec des failles. En effet, il paraît que cela profite bien plus à ceux qui payent le plus. Olivier Janoray un associé en charge des thématiques patrimoniales au cabinet spécialisé en fiscalité Arsene explique que “Ceux qui en bénéficient le plus sont ceux qui ont les revenus les plus élevés”. Ainsi, il faut prendre en compte le barème progressif. Avec donc les taux à 0%, 11%, 30%, 41% et enfin 45%. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @rockyourdcg

Premier exemple du nouvel impôt sur le revenu 2023

Comme le site MoneyVox l’illustre, en fonction des cas, il reste possible de gagner. En effet, avec le nouveau barème de l’impôt sur le revenu 2023. Il semble possible de payer moins d’impôt que jusqu’à maintenant. Ainsi, le site explique “célibataire, Yanis gagne quasiment 3 000 euros par mois, pour 35 556 euros à déclarer au fisc à l’année, ce qui donne un revenu net imposable de 32 000 euros après abattement forfaitaire de 10% pour frais professionnels. Un tel revenu (…) le situe dans la tranche à 30% : cela signifie qu’il ne paie pas d’impôt sur 10 225 euros, qu’il est imposé à 11% sur 15 845 euros et à 30% sur 5 930 euros : c’est le principe du barème progressif.” 

Aussi, le site ajoute que “En 2022, Yanis a payé 3 522 euros d’impôt sur le revenu. En 2023, avec le nouveau barème, si ces revenus ne bougent pas d’un iota, il ne paiera « que » 3 194 euros. Soit 328 euros d’impôt en moins suite à la revalorisation annuelle du barème”. De cette façon, ce cas de figure gagne de l’argent avec l’impôt sur le revenu 2023

Le deuxième cas 

Mais, le nouvel impôt sur le revenu 2023 ne permet pas à tous les mêmes économies. Cela reste ce que MoneyVox souligne donc au travers de son deuxième exemple. “Célibataire, Laëtitia gagne 2 000 euros par mois, soit 24 000 euros annuels pour 21 600 euros de revenu net imposable. Avec le barème 2022, elle paie 1 027 euros (2) d’impôt à l’année, une somme évidemment étalée au fil des mois via le prélèvement à la source. Elle paiera 60 euros d’impôt en moins en 2023, si jamais elle n’obtient aucune augmentation de salaire”. 

Ainsi, il existe différents cas encore pour des couples et des familles. Ce qui reste ainsi important de retenir reste que les chiffres d’économies en moyenne. Pour le nouvel impôt sur le revenu 2023 ne restent que des moyennes. Cela dépend ainsi au cas par cas de chaque situation. Mais cela reste donc ceux qui payent le plus qui devraient avoir le plus d’économies pour l’année qui vient sur les impôts.