Decathlon frappe très fort avec ce vélo électrique à boite de vitesse auto, il va remplacer votre voiture

Si vous en avez marre d'utiliser la voiture ou les transports en commun, Decathlon a peut-être la solution pour vous.

Decathlon frappe très fort avec ce vélo électrique à boite de vitesse auto, il va remplacer votre voiture ! – Source : iStock

Vous en voyez de plus en plus, surtout en ville. Le vélo électrique fait de nombreux heureux. Il permet, sans ou avec très peu d’effort, de parcourir de longues distances. Pour se déplacer d’un point A à un point B, en évitant les bouchons, il n’y a pas mieux. Decathlon l’a bien compris. D’ailleurs, l’enseigne s’apprête à frapper un grand coup avec la mise en vente prochaine d’un nouveau vélo électrique. Et ce dernier, en grande partie fabriqué en France, s’annonce comme l’un des meilleurs (si ce n’est le meilleur) du marché. On vous parle ici de tous les points qui sont déjà en notre connaissance, en attendant d’en savoir plus.

Le vélo électrique selon Decathlon

Dans le monde du cyclisme, Decathlon pèse lourd. L’entreprise française sait innover. Les consommateurs lui rendent bien puisqu’ils font d’elle la deuxième société au monde à vendre le plus de vélos. Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Décathlon sait que les vélos électriques passionnent les Français. Alors pour eux, elle prépare la sortie d’un vélo révolutionnaire. 

C’est à l’occasion de la cérémonie Reveal Innovation que nous avons pu découvrir le lauréat de la meilleure Techno innovation. Il s’agit du vélo Long Distance 920 E Connected. Son nom ne vous dit évidemment rien pour le moment. Mais attention, d’ici à quelques mois, il fera parler de lui. Et pour cause, il compte bien s’imposer comme le remplaçant de la voiture en ville avec son cycle ultra-innovant. C’est simple, il s’annonce comme le meilleur vélo électrique du marché.

Les caractéristiques du vélo Decathlon 

Ce vélo qu’on a hâte de découvrir est équipé d’un moteur signé e2Drives. Il s’agit d’une startup belge. Ce moteur lui procure une puissance constante de 65 nm. Cela la différence des moteurs Bosch ou Bafang. En effet, il ne s’agit pas là d’une puissance crête. Il s’agit de ce que le vélo peut fournir comme puissance aussi bien au démarrage que dans l’accélération. Une autre chose le démarque de la concurrence : son système de boîte automatique. Il n’y a pas de dérailleur à l’arrière. Tout se passe dans la partie moteur. En effet, les vitesses changent selon la demande et selon le terrain. C’est pourquoi la puissance n’est pas en pique mais constante. Car le moteur fournit une poussée régulière.

Pour couronner le tout, cocorico nous avons envie de dire. En effet, le vélo électrique sera fabriqué en France. Decathlon affiche sa volonté de privilégier les produits Français. Seul le moteur, comme vu ci-dessus, vient de l’étranger. Mais nous faisons confiance à nos voisins belges, ce n’est pas si loin.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par No’Vélo (@no_velo_85)

Une grande autonomie pour le vélo !

C’est une question qui intéresse forcément les futurs potentiels acheteurs. Ce vélo est-il équipé d’une batterie importante ? La réponse est oui. Vous n’aurez même pas besoin de le brancher tous les jours. Vous pouvez parcourir grâce à lui de longues distances sans avoir à faire le moindre effort. Le vélo sera également connecté. Il possède un GPS. Ainsi, inutile de sortir son téléphone pour savoir où aller. 

Quand ce vélo sortira-t-il ? On parle d’une mise en vente prévue pour la mi-2023. Il faut faire preuve de patience encore un peu. Quant au prix, il reste plutôt élevé. En effet, il faudra débourser 3 000 euros. Mais la qualité se paie. Aujourd’hui, les premiers prix pour les (bons) vélos électriques commencent autour de 1000 euros. Mais ce ne sont pas des produits faits en France. Décathlon met en avant la qualité. Comme pour une voiture ou une moto, il s’agit d’un investissement sur le long terme. C’est sans doute pour cela que Decathlon a décidé de se lancer dans le haut de gamme.

C’est aussi une manière pour l’enseigne de convaincre des consommateurs qui n’ont pas forcément l’habitude de faire leurs achats dans un magasin Decathlon. Une chose est sûre, la sortie de ce vélo est un événement. Dans quelques mois, vous verrez sans doute de nombreuses personnes parcourir la ville avec fierté, aux commandes d’une nouvelle technologie venue de Belgique.