Burn-out : voici comment le détecter pour le prendre en charge à temps

Burn-out ou syndrome d’épuisement professionnel est une maladie peu connue. Selon RTL, cette maladie touche plus de 2,5 millions de salariés.

Burn-out : voici comment le détecter pour le prendre en charge à temps ! – Source : iStock

Le Burn-out est considéré comme étant une maladie mentale. Au pire des cas, cela peut se finir en dépression. C’est pourquoi il est important de reconnaître les signes avant-coureurs de la maladie pour pouvoir la soigner. À propos, voici les signes qui devraient vous alerter.

Qu’est-ce qu’un burn-out ?

Un burn-out ou syndrome d’épuisement professionnel est une maladie qui touche les salariés. Relayé par le site HAS-santé, mise en ligne le 22 mai 2017, un burn-out est un :

« Épuisement physique, émotionnel et mental qui résulte d’un investissement prolongé dans des situations de travail exigeantes sur le plan émotionnel » tiré du livre écrit par Schaufeli WB and Greenglass ER. Introduction to special issue on burnout and health. Psychol Health 2001 ; 16 (5) : 501-10.

Le site d’information Le Figaro santé a donné une définition aussi.

« Le burn-out est un état d’épuisement physique, émotionnel et mental lié à une dégradation du rapport d’une personne à son travail. »

Cette maladie a été découverte depuis plusieurs années. Toutefois, à cause de l’inflation qui a rendu la vie plus difficile, le cas de burn-out s’est fortement accru. Traitée à temps, cette affection est assez facile à soigner. Parfois, il faut juste quelques jours de repos.

En revanche, si la maladie dure trop longtemps sans traitement, cela devient plus difficile à soigner. C’est la raison pour laquelle il faut rester attentif au moindre signe avant-coureur. Pour vous faciliter la tâche, nous vous donnons quelques-unes dans cet article.

Les signes avant-coureurs du burn-out

Si vous constatez les signes suivants, cela peut être la preuve que vous êtes à la première phase d’un burn-out. Comme son nom l’indique, cette maladie concerne les salariés. Et les signes avant-coureurs se passent la plupart du temps au travail. Voici les différents symptômes :

  • Vous avez beaucoup de mal à vous concentrer
  • Vous avez l’impression d’être moins efficace au travail
  • Vous faites beaucoup d’erreurs inhabituelles
  • Vous vous sentez fatigué dès le matin
  • Les temps de repos vous semblent insuffisants.

Ces signes devraient vous mettre en alerte et devraient vous pousser à consulter un médecin. À ce stade-là, quelques jours de repos et de détente peuvent vous éviter le pire.

Les symptômes du burn-out

À la différence des signes avant-coureurs, les symptômes suivants apparaissent quand vous êtes bel et bien victime de burn-out. Comme c’est une maladie mentale, vous ne vous en rendez pas compte-vous-même. Ce sont surtout vos collègues de travail et vos proches qui le découvrent.

Ainsi, si votre collègue de travail ou votre ami(e) adopte le comportement suivant, conseillez-le/la d’aller voir un médecin. Il y a de fortes probabilités qu’il soit atteint de burn-out.

  • La personne change de comportement brusquement
  • Elle est devenue facilement irritable
  • Elle fume ou boit plus que d’habitude
  • Elle adopte spontanément des comportements à risques (usage de drogue).

Ce sont les symptômes que les gens de l’extérieur peuvent voir. Pour faire court, la personne victime du syndrome d’épuisement professionnel change de personnalité. Durant ce temps, le malade peut avoir du mal de tête, des palpitations et des infections virales.

Sachez aussi que le burn-out peut toucher les hommes tout comme les femmes.

Les causes

Il y a plusieurs facteurs qui ont été identifiés pour être à l’origine du burn-out. Bien évidemment, tout dépend de la santé physique et mentale de chacun. En revanche, selon le magazine Le Figaro santé, le cas suivant sont propices à l’arrivée du burn-out :

  • Être surchargé de travail,
  • Subir une pression pour travailler plus vite,
  • Manquer de contrôle sur son travail,
  • Être peu récompensé ou reconnu,
  • Souffrir d’iniquité,
  • Recevoir des demandes contradictoires,
  • Se voir imposer des objectifs peu clairs,
  • Disposer de moyens insuffisants ou en décalage avec les objectifs exigés,
  • Affronter un conflit de valeurs,
  • Subir une insécurité de son emploi.

Il a été déduit aussi que les personnes fortement engagées dans leur travail sont plus susceptibles d’attraper le burn-out.

Cette dernière année, le taux des personnes touchées par le burn-out monte en flèche. La seule solution est d’aller consulter un médecin. Pour l’éviter, privilégiez les vacances et le sommeil.