Cette arnaque à la fibre optique peut vous coûter très cher, soyez prudent

L’arnaque à la fibre optique se répand vite. De nombreuses personnes en ont déjà été victimes, et les escrocs ne sont pas près de s’arrêter.

Cette arnaque à la fibre optique peut vous coûter très cher, soyez prudent ! – Source : iStock

Une nouvelle escroquerie sobrement appelée arnaque à la fibre optique peut vous coûter très cher. De quoi s’agit-il ? Comment l’éviter ? On vous explique tout à travers quelques lignes.

Une arnaque qui se répand vite

D’ici à 2030, le réseau cuivre va progressivement être remplacé par la fibre optique. Si cela s’avère être une bonne chose, des malfaiteurs en profitent malheureusement pour arnaquer des gens. C’est ce qu’a révélé Phonandroid. Selon le site, nombreux sont les clients d’Orange qui ont déjà été escroqués.

Ils auraient reçu des appels d’arnaqueurs les incitant à acheter de faux abonnements à la fibre optique. Pour duper leurs victimes, les malfaiteurs les placent dans l’urgence. Ils leur font croire qu’ils n’auront plus accès à Internet s’ils n’achètent pas au plus vite un nouvel abonnement. Ce qui est faux.

En vrai, Orange a pris certaines mesures pour que ses clients aient toujours accès à Internet. Et ce, malgré le passage à la fibre optique. De plus, dans le cas où une coupure serait inévitable, les clients sauront à l’avance. L’opérateur s’est, en effet, engagé à informer le grand public 2 à 36 mois à l’avance si c’était le cas.

Reste à régler un petit souci. Comme l’a expliqué Phonandroid, une confusion demeure entre Orange, Bouygues Telecom, Free et SFR. Ces trois derniers opérateurs accuseraient le premier de profiter de la situation pour rafler des clients. Ce qui offre une ouverture aux escrocs.

Ces derniers utilisent en effet cette confusion entre opérateurs pour semer le doute chez les clients. C’est pour cette raison qu’il faut être prudent. En cas d’appel de ce type, il vaut mieux ne pas prendre de décision hâtive. Contactez d’abord le service client de votre opérateur, car il peut s’agir d’une escroquerie.

Arnaque aux faux billets de concert

Dernièrement, une arnaque aux faux billets de concert faisait également rage sur le net. Il s’agissait de faux billets pour voir Orelsan au Zénith le 26 et le 27 octobre. Alors que les fans de l’acolyte de Gringe se battaient pour avoir une place, les arnaqueurs en ont profité.

Ils faisaient croire aux pauvres victimes qui n’ont pas pu se procurer de billet qu’ils vendaient la leur. Parmi les nombreuses personnes qui se sont fait arnaquer figure Clémence. Cette dernière souhaitait assister au concert, mais n’avait pas de billet.

C’est ainsi qu’elle est tombée sur une annonce « pour des places en fosse or, à 65 euros chacune » sur Leboncoin. Tentée, elle décide d’en acheter deux. Ce qu’elle ne savait pas à ce moment-là, c’est que ces billets n’allaient pas lui permettre d’entrer au Zénith.

« Le code-barres n’était pas valide, donc on est allées au guichet central et là, on nous a dit que les deux billets étaient des faux », a raconté la jeune femme.

Mécontente de ne pas pouvoir entrer, Clémence contacte celui qui lui a vendu les billets. Elle lui explique le souci, mais ce dernier ne veut rien entendre. Il dit ne pas vouloir la rembourser, et se dédouane.

« On aurait dû faire plus attention, on a donc porté plainte, mais de là à ce que le responsable soit inquiété, ça m’étonnerait », regrette la jeune femme.

De plus en plus de victimes

Les arnaques aux faux billets de concert sont de plus en plus répandues. Surtout lors des concerts d’Orelsan au Zénith. Selon Sylvie Duchesne, directrice du Zénith de Caen, il y a une explication toute faite à ce phénomène.

D’après elle, les arnaques sont nombreuses lors des représentations de l’artiste, car les places se vendent très vite. De plus, les principaux intéressés sont des jeunes, qui, souvent, ne sont pas assez méfiants. C’est par exemple le cas de Thomas.

Ce dernier s’est fait arnaquer alors qu’il a acheté son billet à un ami. Voici ce qui s’est passé. Le frère de l’ami de Thomas ne pouvait pas assister au concert qui devait se dérouler le 27 octobre. Son ami lui a donc vendu le billet, car lui voulait y être.

Malheureusement, quand Thomas a fait checker son billet pour pouvoir entrer au Zénith, le personnel lui a dit qu’il était déjà passé. En tout, 18 personnes n’ont pas pu assister au concert, car ils avaient le même billet que Thomas.

« Mon ami pense qu’un de ses proches a pris le billet en photo et l’a revendu en masse sur Internet », a expliqué le jeune homme.