Faustine Bollaert sans filtre sur cette addiction qu’elle a vite stoppée, « c’était dangereux »

Faustine Bollaert s'est encore une fois épanchée dans "Ça commence aujourd'hui", face à ses invités. l'animatrice emblématique de France 2 a révélé comment une addiction aurait pu lui pourrir la vie.

Faustine Bollaert sans filtre sur cette addiction qu’elle a vite stoppée, « c’était dangereux » ! – Source : Getty Images

Voilà cinq ans que Faustine Bollaert présente Ça commence aujourd’hui sur France 2, une émission de témoignages qu’elle rêvait d’animer depuis longtemps. Dans cette émission, l’animatrice ouvre ses portes et son cœur à des personnes qui souhaitent raconter leurs histoires.

Compassion, bienveillance et gentillesse sont les mots d’ordre de Faustine Bollaert. Ainsi, lors de Ça commence aujourd’hui de ce mardi 25 octobre, l’animatrice a fait une confidence très inattendue sur le plateau. Ainsi, elle a évoqué une addiction qui aurait pu lui gâcher la vie et qu’elle a rapidement stoppée.

L’addiction d’une nuit de Faustine Bollaert

France 2 a recruté Faustine Bollaert en 2017 et, depuis, elle s’illustre dans Ça commence aujourd’hui. Empathique, dotée de réelles capacités d’écoute, elle a purement et simplement séduit les téléspectateurs.

Elle est aujourd’hui une des animatrices préférées des Français et, avec la gentillesse qui la caractérise, l’animatrice aborde des sujets de société parfois tabous avec ses invités.

Ce mardi 25 octobre 2022, elle revenait avec une nouvelle thèse « solitude, addictions, harcèlement : dans les coulisses des réseaux sociaux ». L’occasion pour elle d’écouter les témoignages d’influenceurs et youtubeurs qui souffrent parfois des dessous de leur métier. Comme Emmy (alias EmmyMakeupPro) et Samantha (alias miss_serbiaa), évidemment très présentes sur les réseaux sociaux.

Ainsi, Faustine Bollaert a saisi cette occasion afin d’évoquer une addiction dans laquelle elle a failli plonger de justesse. « J’ai voulu voir à quoi ressemble TikTok« , a-t-elle d’abord commencé. TikTok est une application mobile de partage de vidéos et de réseautage social lancée en septembre 2016 par une entreprise chinoise. Et le moins que l’on puisse dire c’est que c’est un réseau social qui fait un carton plein depuis le confinement en mars 2020.

« C’était dangereux pour ma vie réelle »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Faustine Bollaert (@faustinebollaert)

« Je me suis dit qu’il y avait un monde parallèle que je ne connais pas. Je me suis créé un compte avant les vacances, il y a quelques mois » a continué Faustine Bollaert, avant d’ajouter : « Le premier soir, j’y suis allée à 22 heures. Et je ne me suis absolument pas rendue compte que j’y suis restée jusqu’à 2 h du matin. Je voulais absolument regarder la vidéo d’après. Le lendemain matin, en me réveillant, je me suis dit ‘c’est fou’, parce que je ne suis pas accro aux réseaux sociaux. Mais là c’était addictif et je n’ai pas vu le temps passer« , a-t-elle avoué.

Faustine bollaert a avoué aussi très inquiète des répercussions que peut avoir cette application de vidéos très prisée chez les jeunes. Selon elle, TikTok est une application particulièrement addictive… Pour ne pas céder à l’addiction, Faustine Bollaert a donc pris une grande ferme et définitive. En effet, elle a supprimé cette application de son téléphone mobile. « J’ai supprimé l’application en me disant que c’était dangereux pour ma vie réelle. C’est tellement chronophage. » a expliqué Faustine Bollaert.

Une décision qui est la meilleure selon l’animatrice qui souhaite tout sauf devenir accro à l’application. « J’ai découvert tout un monde que je ne connaissais pas et je n’ai pas aimé l’expérience virtuelle », a-t-elle poursuivi. « Tout ça m’a paru lunaire », a conclu Faustine Bollaert, contente d’avoir pu partager son expérience à l’antenne.