Changement d’heure d’hiver 2022 : voici la date concernée, c’est la dernière fois ?

Quand aura lieu le changement d'heure d'hiver 2022 ? Dans la nuit du samedi 29 au dimanche 30 octobre. À 3h, il sera 2h. Alors que retour à l'heure d'été est prévu pour le dimanche 26 mars 2023, est-ce que ce sera pour la dernière fois ?

Changement heure hiver 2022 : voici la date concernée, c’est la dernière fois ? – Source : iStock

L’heure solaire revient ! Dans la nuit du samedi 29 octobre au dimanche 30 octobre 2022, aura lieu le changement d’heure d’hiver 2022. Ainsi, à 3 heures du matin, les aiguilles de nos horloges seront reculées de 60 minutes, l’occasion de gagner une heure de sommeil.

C’est toujours le dernier dimanche d’octobre que la France et le reste de l’union européenne passent à l’heure d’hiver. Au contraire, lors du passage à l’heure d’été, nous gagnons 1 heure. Concrètement, à 3 heures du matin, il ne sera, de nouveau, que 2 heures. Une pratique, qui chaque année, fait couler de l’encre, car accusée de perturber nos horloges internes et de compliquer la vie de nombreux parents. Mais à l’heure de cette inflation galopante et de la flambée des prix de l’énergie, la commission européenne n’a pas encore tranché quant à sa suppression.

Changement d’heure d’hiver 2022

Aujourd’hui, nous évoquons l’heure solaire (heure d’hiver) et l‘heure d’ été (heure d’été).
Essayons de comprendre pourquoi certains pays de l’histoire ont décidé d’adopter ce système de changement d’heure et surtout quelles sont les répercussions que le mouvement des aiguilles, à la fois une heure en avance et une heure en retard, a sur la vie quotidienne.

Dans la nuit du samedi 29 octobre au dimanche 30 octobre 2022, le changement d’heure d’hiver 2022 revient.
À 3 heures du matin. Il ne sera que 2 heures.

Le passage à l’heure d’été s’effectuera en revanche dans la nuit du samedi 25 mars au dimanche 26 mars 2023.
À 2 heures du matin cette nuit-là, les aiguilles de l’horloge avanceront de 60 minutes. Mais voyons comment et quand le système actuel a été adopté.

Les origines du changement d’heure

Le changement d’heure a été instauré en France à la suite du choc pétrolier de 1973-1974. Depuis 1998, l’Union Européenne a harmonisé les dates de changement d’heure. Dans tous les pays membres de l’union européenne, le passage à l’heure d’hiver se fait le dernier dimanche d’octobre et le passage à l’heure d’été, le dernier dimanche de mars.

Pour mémoire, « en mars 2019, les eurodéputés ont voté pour la suppression du changement d’heure saisonnier. Cette réforme devait prendre effet en 2021. Mais la fin du changement d’heure a ensuite été ajournée par la crise sanitaire de la Covid-19 et un avis défavorable du Conseil européen. Le texte n’a pas été réexaminé à ce jour », précise le site du gouvernement français.

Tout d’abord, disons que dans les pays de l’Union Européenne le changement d’heure est réglementé par la directive 2000/84/CE du parlement européen et du conseil du 19 janvier 2001 concernant les dispositions relatives à l’heure d’été.

Les premières formes de civilisation humaine se sont établies avec l’avènement de l’agriculture. Le nomadisme a été progressivement remplacé par des formes sédentaires, liées à la possibilité de cultiver la terre. Or, c’est bien connu, les rythmes de la terre vont de pair avec ceux de la nature. Les paysans étaient (et sont toujours) habitués à toujours se réveiller aux premières lueurs de l’aube. Bref, ils ont progressivement avancé cette heure pendant les mois de printemps ou tard pendant les mois d’automne. Et avant la diffusion des horloges, ils le faisaient sans le savoir.

À l’époque moderne

A l’époque moderne, l’utilisation de l’heure d’été voudrait tenter de reproduire le mécanisme naturel de la saisonnalité, même si les véritables raisons sont essentiellement d’ordre économique.
L’adoption de l’heure d’été a pour but de réaliser d’importantes économies d’électricité.
En adoptant l’heure d’été et en avançant les aiguilles d’une heure, les heures de clarté sont mieux utilisées de 6 heures à 7 heures du matin. Parallèlement, l’allumage des éclairages du soir, tant publiques que privés, est retardé d’une heure.
Il faut dire que ce système fonctionne. Chaque année, grâce à l’heure d’été qui remplace l’heure d’hiver pour la période printemps/été, cela donne lieu à d’importantes économies d’électricité.

La première personne, à l’époque moderne, à avoir eu l’intuition du changement d’heure, fut le célèbre scientifique et homme politique américain Benjamin Franklin, l’un des pères fondateurs des USA dont l’effigie est toujours liée au billet de 100 dollars.
En 1784, Benjamin Franklin, inventeur du paratonnerre et grand amateur de météorologie et d’anatomie humaine, eut l’idée de réveiller les gens quelques heures plus tôt pendant les mois d’été, afin d’économiser sur l’utilisation de bougies.
Ses propositions n’étaient pas de changer l’heure, mais d’anticiper en quelque sorte le réveil du peuple. Pour cette raison, ses idées sur le changement d’heure n’ont pas trouvé de suite, même si l’intuition était bonne !

Daylight Saving Time ou heure d’été

Un siècle plus tard, l’entomologiste néo-zélandais George Vernon Hudson a proposé d’avancer les aiguilles de l’horloge de deux heures.
Cette idée fut relancée pendant la guerre, en 1916, par le constructeur britannique William Willett , qui trouva cette fois une large adhésion dans la classe politique, notamment pour faire face aux restrictions de la guerre et aux famines.
Cette année-là, la Chambre des communes anglaise a réglé l’horloge pour qu’elle avance d’une heure pendant les mois d’été.
Depuis, dans les pays anglo-saxons, on appelle DST, « Daylight Saving Time » le changement d’heure, c’est-à-dire le passage de l’heure d’hiver à l’heure d’été et inversement,
Les autres pays européens se sont adaptés à la convention établie par les Britanniques. Bien sûr, ils l’ont fait avec divers ajustements, complications et revers.
En Europe, tous les pays, plus la Suisse, ont suivi la convention de l’heure d’été depuis 1996. Le début est toujours le dernier dimanche de mars et la fin est le dernier dimanche d’octobre.

Les effets sur santé

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Petit BamBou (@petitbambou_fr)

Si énergétiquement le changement d’heure est sans faille, sur d’autres fronts beaucoup ne le perçoivent pas de manière positive.

En effet, beaucoup soutiennent que le changement d’heure altère l’équilibre veille-sommeil.

Le corps humain est sensible aux changements d’horaires. Il est donc fréquent de voir apparaître un état de fatigue et de perte d’appétit car les horaires des repas, du réveil ou du coucher subissent un trouble en une seule nuit. De plus, des journées encore plus courtes et moins ensoleillées ont un impact sur l’humeur. Ainsi, certaines personnes compenseront cette chute brutale du moral en prenant une collation.

Notre sommeil dépend de notre horloge interne. Ainsi, sa désynchronisation passagère peut s’accompagner de troubles du sommeil chez les personnes les plus sensibles. Le lendemain du changement d’heure d’hiver 2022, ne résistez pas à la fatigue et allez vous coucher dès que vous entendez les premiers bâillements.

 

Arrêt du changement d’heure, les Français majoritairement favorables

Le sujet est sur la table de la commission des affaires européennes depuis 2018. Et les Français sont en grande majorité favorable à l’arrêt du changement d’heure en hiver et en été. Selon un sondage mené en 2019 par la Commission des Affaires Européennes de l’Assemblée nationale, 83,71% des sondés se disaient favorables à la fin du changement d’heure.

Ce changement en France sera-t-il le dernier ?

Les chefs d’État des membres de l’Union européenne ont opté pour l’arrêt du changement d’heure, mais les élus des différents pays peinent à s’entendre sur l’heure définitive à adopter.

Resterons-nous définitivement à l’heure d’hiver ou à l’heure d’été ? Les avis divergent, provoquant un blocage au sein du Conseil européen. De plus, avec la crise sanitaire de la Covid-19, le sujet est dans les oubliettes depuis 2020. En 2021, c’est le conflit en Europe de l’est qui a pris le pas dans l’agenda des priorités européennes.

Résultat : La question reste entière ! Quelle heure sera-t-il l’an prochain au même moment ? Affaire à suivre !

[MIS À JOUR LE 21 OCTOBRE 2022 À 16:05]

Depuis 1973, en France, chaque été et chaque hiver, les citoyens effectuent un changement d’heure. D’ici à la fin du mois, un changement d’heure d’hiver va être appliqué. Cette mesure n’est pas sans conséquence et fait déjà victime de plusieurs critiques.

En 2019, une consultation a été faite pour savoir s’il faut mettre fin à cette mesure ou pas. Découvrez dans cet article les résultats de ce sondage. Quand est-ce que la mesure de changement d’heure pourrait être caduque ?

Changement d’heure : on avance ou on recule ?

Cette interrogation revient chaque année, en hiver, en avançant ou en reculant d’une heure. C’est pareil aussi pour l’été. Pour les heures dans les téléphones et les tables, il n’y a pas de grands problèmes. Il suffit d’activer l’option « heures d’été » et le téléphone effectue automatiquement les changements.

Cependant, pour les horloges murales, celles qui sont à aiguilles, il faut effectuer le changement d’heure manuellement. D’où l’importance de savoir quand on avance ou on recule. Voici un moyen mnémotechnique facile pour le savoir :

  • Le passage à l’heure d’été a lieu vers le mois d’AVril, on AVance donc d’une heure.
  • Le passage à l’heure d’hiver a lieu au mois d’octobRE, on REcule donc d’une heure.

Voilà, c’est facile à retenir, non ? Pour le changement d’heure d’hiver à venir, il faut reculer de 60 minutes. La vraie question est quand exactement ?

À quand change-t-on l’heure pour cet hiver 2022 ?

La règle est que le changement d’heure d’hiver s’applique au dernier dimanche du mois d’octobre. Pour cette année, cela doit être effectué la nuit du samedi 29 octobre au dimanche 30 octobre. Cette mesure permet de gagner une heure de sommeil, parce qu’à 3 h du matin, il sera 2 h.

Depuis le choc pétrolier de 1973, cette mesure est en vigueur. Savez-vous pourquoi ? Si ce n’est pas le cas, lisez la suite de cet article, car on vous dévoile tout. Par ailleurs, cette mesure pourrait être caduque d’ici quelques années.

L’objectif du changement d’heure

Comme susmentionné, le changement d’heure a été adopté après le choc pétrolier de 1973. À cause de cette situation, le prix de l’énergie qui a flambé les industries était en difficulté. Ce contexte avait fait exploser le taux de chômage.

Il est devenu primordial d’économiser de l’énergie. Pour y remédier, l’État a élaboré un moyen de réduire l’utilisation de lumière artificielle. Afin de faire gagner une heure d’ensoleillement naturelle, le changement d’heure est appliqué.

Cette mesure est harmonisée dans l’Union européenne dès 1980. Si, à cette époque, l’impact du changement d’heure était important, avec l’évolution de la technologie, depuis maintenant plusieurs années, son impact sur l’écologie est faible.

De nos jours, avec les lampes à basse consommation et des appareils plus écologiques, il paraît être plus nécessaire de faire des changements horaires. Rapporté par le site d’information « l’Union », le 18 octobre 2022, l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a déclaré :

« Le changement d’heure permet des économies en énergie et CO2 réelles, mais modestes, pour un coût quasi-nul de mise en œuvre. »

Les conséquences sur la santé

Cela n’a échappé à personne, l’impact écologique est faible. Cependant, le changement d’heure perturbe les cycles du sommeil. Ainsi, voici les désavantages de cette mesure :

  • Troubles du sommeil
  • Manque d’énergie
  • Troubles de l’attention
  • Déprime saisonnière

Certaines études disent même que cette mesure fait augmenter le nombre des accidents routiers. Toutefois, la Commission européenne assure que « les éléments de preuves concernant les effets globaux sur la santé ne sont pas concluants ».

Qui a raison et qui a tort, on ne le sait pas. En revanche, voici un conseil pour éviter la fatigue. Selon le docteur Marc Rey, neurologue spécialiste du sommeil, membre de la fondation Adova contre le « Mal dormir » :

« Il faut se coucher plus tôt pour se lever plus tôt et profiter au maximum du soleil. »

Quand sera la fin du changement d’heure ?

En 2019, tous les pays de l’Union européenne ont fait un consultant public pour savoir s’il faut mettre fin au changement d’heure. En France, 83,71 % souhaitent la fin du changement. Cette demande est allée jusqu’au Parlement européen.

Après quoi, il a été acté que le changement d’heure prendra fin en 2021, mais sa promulgation attend le passage devant le conseil européen. À cause de la crise sanitaire, ce fut écarté. Aujourd’hui, avec la flambée du prix de l’énergie, la fin du changement d’heure n’est alors pas de sitôt.

[MIS À JOUR LE 26 OCTOBRE 2022 à 12:01]

Ce week-end, le changement d’heure aura lieu. Ainsi, quand dans la nuit de samedi à dimanche le réveil devra afficher 3 heures, il repassera à 2 heures. Cela reste donc une nuit idéale pour dormir une heure de plus. Mais aussi, cela signifie que le dimanche, vous ferez tout, une heure plus tard. Ainsi, cela influence également les heures où vous utiliserez votre électricité. Cela a ainsi un impact sur les factures, mais à quel point ? On vous explique tout ici. 

Le changement d’heure 

Depuis bien des années, le changement d’heure a semblé adopté dans de nombreux pays. Ainsi, dans toute l’Union Européenne, les pays, deux fois par an, changent d’heure. Du moins, pour le moment. Il se trouve que depuis déjà plus de trois an, le Parlement Européen souhaite voir ce dispositif prendre fin. Mais malheureusement, entre la COVID et désormais les soucis mondiaux, le projet reste en retrait

De base, le changement d’heure a paru mis en place après le choc pétrolier. Le but restant alors de moins consommer. Ainsi, comme les jours se rallongent et parfois se raccourcissent, comme en hiver. Le changement a pour but d’adapter notre vie au soleil. Une façon de passer plus de temps de notre journée avec les vitamines du soleil. Mais au final, après bien des années d’utilisation, les scientifiques ne paraissent plus d’accord.

Il se trouve que d’après des études, les économies en terme d’énergie apportées par le changement d’heure restent minimes. Et qui plus est, les changements d’heures dérèglent les citoyens, parfois très négativement. Cela reste l’une des raisons principales de cette volonté à mettre fin au changement d’heure. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par BIEN-ÊTRE (@davidsondistribution)

Des économies possibles avec le changement d’heure ? 

Ainsi, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, Ademe, déclare que le changement d’heure permet des économies d’énergie. Mais en réalité, elles restent bien moindres en comparaison aux années précédentes. Surtout que la consommation concerne bien plus les éclairages que le reste, hors ce ne reste pas l’éclairage qui se vaut le plus énergivore. Pour l’Ademe, en France, le passage à l’heure d’été permet 0,07% d’économie d’énergie. Cela représente donc 351 GWh/an en 2014. Mais pour les années 2030, ces dernières représenteraient plus que 300 à 340 GWh

Alors que pourtant, en 1990, le changement d’heure représentait près de quatre fois plus d’économies qu’à l’heure actuelle. Pour la Commission européenne, les gains restent marginaux. Le changement d’heure permet entre 0,5 et 2,5% d’économie énergétique totale dans les pays européen. CEla reste aussi l’un des points pour laquelle cette dernière voulait ainsi le supprimer. 

Mais pour l’Ademe, même si le changement d’heure ne reste clairement plus aussi efficace qu’avant en terme d’économie, cela continue de soulager les pics de consommation. Pour elle, “c’est au printemps, et à l’automne, que des risques élevés de marges insuffisantes de puissance sont observés”. Ainsi, même si l’intérêt de ce dernier sur la facture ne parait plus réellement important, pour les pics de consommation, cela permet de les baisser. D’ailleurs, en 2019, il a permis de baisser de 3,5 GW la “puissance appelée” à 19 heures. Mais pour 2030, cela baisserait à seulement 2 GW. 

La baisse d’efficacité 

Ainsi, la question qui cherche à comprendre pourquoi le changement d’heure reste moins efficace avant reste légitime. Et la réponse reste très simple. Il se trouve qu’avant, les éclairages consommaient beaucoup d’énergie. Mais depuis des années, ils consomment de moins en moins. Cela se doit à de nombreux dispositifs. On retrouve surtout les ampoules basses consommations. Elles permettent donc de consommer bien moins. Ainsi, la différence sur les factures reste aussi moins importante

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Ma Douce Bulle ? (@__madoucebulle)

Cela se doit aussi au fait que si les foyers ont alors des consommations moins importantes grâces aux nouvelles ampoules basse consommation, les communes travaillent aussi. En effet, de nombreuses d’entre elles souhaitent voir les lumières des rues éteintes plus tôt afin de moins consommer. Ainsi, le changement d’heure n’a clairement plus le même impacte

Aussi, les habitudes de vie jouent énormément. En général, les Français se couchent plus tard qu’avant. Et le soir, pour des loisirs comme la télé ou les jeux, les consommations d’énergies restent importantes. Cela vise ainsi à faire augmenter la consommation de tous les foyers. Surtout que de nombreux appareils qui restent tout le temps allumés consomment beaucoup. On trouve notamment les box internet et autres chargeurs. 

Les gestes du quotidien 

Ainsi, en plus de se coucher plus tard et ainsi de consommer plus le soir, les habitudes de vie ont clairement changé. Et cela, le changement d’heure n’y peut rien. Il se trouve que de plus en plus les dispositifs pour gérer les températures des logements se banalisent. Que cela concerne les climatisations et chauffages. Cela reste pour ce fait que le gouvernement appelle les Français à faire attention à leurs consommations d’énergies.

Le gouvernement appelle avec le changement d’heure à ne pas chauffer plus. La température idéale reste donc de 19° pour les pièces utilisées et seulement 16 ° ou 17° pour les pièces inoccupés comme les chambres et salles de bain. Rendez-vous l’année prochaine pour le changement d’heure d’hiver 2023.