Taux d’usure 2022 : calcul, refus, comment ça marche… On vous dit tout

La Banque de France a augmenté le taux d’usure à 3,03 % pour les 3 derniers trimestres de l’année 2022. On vous explique tout.

Source : iStock

Près de la moitié des dossiers de prêts ont été refusés depuis le début de l’année. Le taux d’usure en est la principale cause. Face à cela, la Banque de France a relevé le taux d’usure le 1er octobre 2022. Le taux d’usure se fixe à la fin de chaque trimestre.

Ce dernier permet de définir le taux maximum légal que les banques peuvent accorder pour un prêt immobilier. Du mois d’octobre au mois de décembre, le taux d’usure des prêts immobiliers est de 3,03 %. Les détails dans cet article.

Conséquences de l’augmentation du taux d’usure

Le taux d’usure protège un particulier qui s’est engagé pour un prêt immobilier. Et ce, au cas où l’établissement bancaire lui proposerait des taux excessifs. Le taux d’usure va lui permettre d’éviter d’entrer dans de graves situations de surendettement.

Ce taux a un rôle de régulateur qui empêche la déstabilisation de l’économie globale. La Banque de France définit le taux d’usure à la fin de chaque trimestre. Le calcul se base sur les taux effectifs moyens que les établissements de crédit pratiquent.

Les seuils varient selon le montant emprunté et de la catégorie de prêt. Cela peut être un crédit à la consommation ou un crédit renouvelable. À noter que la durée du prêt peut aussi impacter les seuils.

Le 1er octobre dernier, le taux d’usure a été relevé. Le taux d’usure des prêts immobiliers à taux fixe de moins de 10 ans est désormais de 3,03 %. Au troisième trimestre de l’année 2022, il était de 2,27%.

Pour les prêts à taux fixe entre 10 à 20 ans, le taux d’usure passe de 2,27 % à 3,03 %. Le taux d’usure des crédits avec un taux fixe de plus de 20 ans a aussi augmenté. Pour le 4e trimestre de l’année 2022, le taux sera de 3,05 % contre 2,29 % de juillet à septembre 2022.

Pourquoi le taux d’usure entraîne le refus d’un prêt immobilier ?

L’évolution du marché immobilier est devenue incertaine en 2022. Par rapport au taux d’usure, le taux d’intérêt a rapidement augmenté depuis janvier 2022. De ce fait, les établissements bancaires refusent les demandes de crédit immobilier.

Une étude d’Opinion System a relevé que 45 % des demandes de prêts immobiliers ont été refusées à cause du taux d’usure. La méthode de calcul du taux d’usure ne correspond plus à la réalité du marché immobilier. L’augmentation du taux d’usure va permettre la réévaluation du dossier de nombreux candidats à l’emprunt.

Les professionnels du secteur s’inquiétaient déjà face au refus de prêts. L’augmentation croissante du refus des dossiers pourrait engendrer le ralentissement du marché immobilier. Le faible taux d’usure pourrait pousser les Français à reporter leur projet d’achat immobilier.

Malgré le contexte, il ne faut pas abandonner l’idée de demander un prêt pour obtenir un financement. Les banques ouvrent toujours leurs portes aux prétendants, mais pour éviter les refus, voici quelques conseils à suivre.

Comment éviter un refus de prêt ?

Vous avez un projet d’achat immobilier et vous souhaitez obtenir un prêt immobilier pour vous financer ? La première chose à faire pour éviter un refus est de vérifier votre profil par rapport aux exigences des banques.

Il faut que votre projet et votre profil correspondent aux conditions que les banques exigent. Pour cela, vous pouvez consulter les outils de simulation de prêt immobilier sur internet. Vous pouvez par exemple vérifier votre taux d’endettement.

C’est l’un des premiers critères qu’une banque observe sur votre profil. Selon le Haut conseil de stabilité financière, le taux d’endettement ne peut pas dépasser les 35 %. Si le vôtre dépasse le plafond légal, il va falloir rembourser les crédits en cours.

Les banques vérifieront aussi votre reste à vivre. Cela dit, vous devez d’abord régler vos dettes et assainir votre budget avant de passer à une demande de prêt. Cela serait un atout pour votre dossier.

Avec les simulateurs en ligne, vous devez évaluer vos capacités d’emprunt. Cela vous permettra d’avoir une idée de la somme de prêt que vous pourrez emprunter. Cette capacité dépend de vos ressources et de la durée d’emprunt que vous souhaitez.

Pour connaître votre capacité d’emprunt, il faudra aussi indiquer le taux que la banque pourrait proposer. Les simulateurs peuvent proposer le taux moyen actuel par défaut.

Comment maximiser ses chances pour obtenir un prêt ?

Votre dossier joue un rôle très important dans vos demandes de prêts. Pour mettre les chances de votre côté, il faudra soigner vos comptes bancaires. Les banques vont beaucoup s’intéresser à la façon dont vous gérez vos revenus.

Les dépenses compulsives, les jeux d’argent et les découverts bancaires répétitifs ne vous apporteront pas une bonne image. Faites de votre relevé bancaire une sorte de CV pour montrer vos capacités de bonne gestion de revenus.

Accompagnez votre demande de prêt immobilier d’un document qui contient vos 3 derniers relevés de compte. Cela permettra à la banque sollicitée d’étudier votre comportement financier. En parlant de bonne gestion de revenu, soyez convaincants.

Vous devez être en mesure de prouver que vous honorez toujours vos factures. Le prétendant qui a un compte d’épargne pourrait avoir toutes ses chances d’obtenir un prêt. Si vous programmez un virement automatique vers un livret d’épargne, cela prouvera que vous êtes un gestionnaire sérieux.

Lorsque vous faites une demande de prêt immobilier, pensez à présenter un apport personnel suffisant. Vous êtes recommandé de présenter un apport de 10 % du montant total de l’opération.

Quand lancer son projet d’achat immobilier ?

Il serait plus judicieux de lancer votre projet dès maintenant. Avec l’augmentation du taux d’usure, les banques considèrent les dossiers des emprunteurs. N’hésitez pas à comparer les banques pour trouver la meilleure offre.

Cela peut prendre du temps si vous allez visiter chaque banque un à un. Un courtier en crédit immobilier pourrait le faire pour vous. Le professionnel spécialisé va vous orienter vers la banque qui vous correspondra. Choisissez celle qui offre le meilleur crédit immobilier.

Le courtier pourra aussi vous aider pour vos dossiers afin d’éviter le refus de la demande de prêt. Si une banque ne veut pas vous accorder un prêt, déposez votre dossier dans une autre. Le refus d’une banque ne signifie pas que vous n’aurez pas de chances dans les autres.