Augmentation des retraites : voici tout ce qui change au 1er novembre pour les complémentaires

Plus d’une mesure est prise pour lutter contre l’inflation. Parmi elles, il y a l’augmentation des retraites. Qu’en est-il pour 2023 ?

Augmentation des retraites : voici tout ce qui change au 1er novembre pour les complémentaires – Source : iStock

En France, il y a deux grandes catégories de retraites. Il y a les retraites dites de base et celles dites complémentaires. Pour les retraites de base, le président de la République Emmanuel Macron a promis sa revalorisation. Il a tenu sa promesse. Dès le mois de juillet 2022, une revalorisation de 4 % est actée.

Pour les pensions de retraite complémentaire, ce n’est qu’au mois de novembre qu’il y aura une augmentation. Pour l’Agirc-Arrco la hausse prévue est de 5,12 %. L’augmentation des retraites va continuer jusqu’en 2023. Découvrez dans cet article quelle sera la revalorisation pour l’année prochaine.

L’augmentation des retraites de bases

Pour cette année 2022, on peut affirmer que le président de la République, Emmanuel Macron, a tenu sa promesse. Les retraites de base ont connu deux augmentations jusqu’ici. Le premier était à hauteur de 1,1 % qui est intervenu au début de l’année. En revanche, cette augmentation ne suffisait pas face à l’inflation qui ne cesse de croître.

Ainsi, la loi sur le pouvoir d’achat, promulguée le 16 août 2022, a adopté une nouvelle revalorisation. Si la loi n’était promulguée qu’au mois d’août, la revalorisation a un effet rétroactif au 1er juillet 2022. La valeur de cette deuxième augmentation est de 4 %. Cela fait que pour l’année 2022, l’augmentation des retraites de base s’élève à 5,1 %.

« Je vous confirme que pour toutes les retraites, il y aura bien en juillet une revalorisation de 4 %, donc au global cela fera un peu plus de 5 % », a indiqué la Première ministre Élisabeth Borne le 7 juin, sur les ondes de France Bleu.

C’est un chiffre qui se rapproche du taux de l’inflation qui est à 5,6 % sur un an au mois de septembre, selon les chiffres publiés par l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques).

Calendrier de paiement des retraites de base

Selon les règles générales, le paiement de la retraite du mois X sera payé le 9 du mois X+1. C’est-à-dire que la revalorisation de 4 % à effet rétroactif du mois de juillet doit être perçue depuis le mois d’août. Toutefois, les Français le savent, ce n’est pas ce qui s’est passé.

À cause du retard de promulgation de la loi sur le pouvoir d’achat (16 août 2022), ce n’est qu’en septembre que l’augmentation a été effectuée. Néanmoins, le calendrier n’était pas le même pour tous. Selon un article du JDN paru le 20 octobre 2022, voici le calendrier de paiement :

  • Pour les retraités affiliés à la Carsat Alsace-Moselle : 1er septembre
  • Pour ceux affiliés à la Cnav et à la MSA : 9 septembre
  • Pour les retraités de la fonction publique d’État : 28 septembre
  • Pour ceux de la fonction publique territoriale et hospitalière : 29 septembre

Voilà ce qu’il en est de l’augmentation des retraites de base. Cependant, qu’en est-il pour les retraites complémentaires ?

Un déséquilibre entre les systèmes

L’augmentation des retraites promise par Emmanuel Macron ne concerne pas les complémentaires. Ainsi, Valérie Batigne, fondatrice et présidente de Sapiendo, cabinet spécialisé sur la retraite, pointe du doigt une inégalité entre les régimes.

Sachez que la retraite de base représente 90 % des pensions des fonctionnaires, mais seulement 50 % pour certains ex-salariés du privé. Selon elle, la revalorisation de retraite qui est de 5,1 % (cumul du 1,1 % du mois de janvier et de 4 % en juillet) crée des inégalités entre les Français.

Auprès de nos confrères du Figaro, Valérie Batigne a déclaré :

« Les revalorisations dues à l’inflation nous rappellent une nouvelle fois les différences de traitement entre les régimes et les statuts. Elle creuse les écarts entre les régimes qui ont une obligation d’équilibre financier et les autres, ».

L’augmentation des retraites complémentaires

La revalorisation promise par le président de la République Emmanuel Macron ne concerne pas les retraites complémentaires. Par ailleurs, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, s’est montré clair le 1er juin dernier au micro de France Inter :

« C’est aux partenaires sociaux de revaloriser les retraites complémentaires. Nous, nous revaloriserons les pensions de base. »

Heureusement, le 6 octobre dernier, un Conseil d’administration s’est tenu au sein de l’Agirc-Arrco. Comme chaque année, les patronats et les syndicats se réunissent pour élaborer le montant de la revalorisation. Cela devrait intervenir le 1er novembre. Après un long débat houleux, de 5,12 % sera l’augmentation des retraites complémentaires.

Rapporté par L’internaute, le 20 octobre 2022 :

« Cette revalorisation significative, rendue possible grâce à la situation financière robuste de l’Agirc-Arrco, a été décidée après avoir sécurisé l’équilibre financier du régime et son niveau de réserves sur les 15 prochaines années » se félicitait Didier Weckner, président du régime.

Un coût de 4,5 milliards d’euros sur un an

L’augmentation des retraites complémentaires représente une somme de 4,5 milliards d’euros pour l’Agirc-Arrco. Cela en comptant l’augmentation des valeurs de points. Dès le 1er novembre 2022, un point coûtera 1,349 8 euros, contre 1,284 1 euro actuellement.

Si on fait les calculs, voici le gain que cette hausse pourrait directement représenter sur votre pension :

  • Complémentaire de 500 euros : +25,60 euros
  • Complémentaire de 700 euros : +35,84 euros
  • Complémentaire de 900 euros : +46,08 euros
  • Complémentaire de 1 000 euros : +51,2 euros
  • Complémentaire de 1 200 euros : +61,44 euros

On peut dire que l’augmentation des retraites de base et complémentaires pour cette année est au même niveau. Ils sont tous alignés à l’inflation qui est estimée à 5,3 % sur l’année. Cela dit, qu’est-ce qui va se passer en 2023 ?

L’augmentation des retraites en 2023

Pour l’année prochaine, une revalorisation de 0,8 % est déjà prévue pour les retraites de base. Cela est inscrit dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale. Cette nouvelle mesure concerne 14 millions de séniors. Voici les retraités concernés par cette augmentation :

  • CNAV (caisse nationale d’assurance vieillesse)
  • CNRACL (caisse nationale des agents des collectivités locale)
  • SRE (service des retraites de l’État)
  • CNAVPL (caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales).

Pour l’augmentation des retraites complémentaires, il faut peut-être attendre le 1er novembre 2023.