Prime inflation : voici qui va recevoir le versement en fin de semaine

Le versement de la prime inflation de 100 euros aura lieu ce 15 octobre 2022. Certains Français dont les retraités vont pouvoir en profiter.

Prime inflation : voici qui va recevoir le versement en fin de semaine – Source : iStock

Le gouvernement a mis en place la prime inflation pour les Français qui perçoivent moins de 2 000 euros nets par mois. Ces derniers peuvent être des salariés, des prestataires, des retraités ou des indépendants. Cette indemnité de 100 euros est une aide pour soutenir leur pouvoir d’achat. Les familles peuvent toucher 50 euros supplémentaires par enfant à charge.

Les retraités vont-ils toucher la prime inflation ?

La prime inflation ou prime exceptionnelle de rentrée est destinée aux Français les plus démunis. Le premier versement a eu lieu au mois de septembre dernier. Les personnes bénéficiaires des minimas sociaux ont pu profiter de cette première vague de versement.

Les étudiants boursiers ont pu percevoir la prime inflation le 15 septembre dernier. Ceux qui touchent l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ont pu aussi en profiter. Le second versement de la prime de rentrée exceptionnelle interviendra ce samedi 15 octobre.

Cela va concerner les seniors retraités. Pour en bénéficier, ils doivent être prestataires du minimum vieillesse (Aspa). La réception du virement bancaire pourrait connaître quelques jours de retard. Ce retard sera en fonction du délai de traitement des opérations de la banque.

Le troisième et dernier versement de la prime inflation est prévu au mois de novembre 2022. Ce sont les bénéficiaires de la prime d’activité qui recevront leur indemnité inflation.

Quel organisme verse la prime inflation ?

Le gouvernement n’a pas encore déterminé quel organisme va verser la prime exceptionnelle de rentrée. Cependant, le versement de la première prime inflation en début d’année pourrait donner une idée. Pour rappel, près de 38 millions de Français ont pu profiter de cette aide du gouvernement.

Selon les organismes qui les ont attribués, la CAF s’est chargée de verser la prime pour les bénéficiaires des minimas sociaux. Les demandeurs d’emploi l’ont perçu venant de Pôle Emploi. L’État a versé la prime inflation aux fonctionnaires tandis que les salariés le recevaient de leur employeur.

Le CROUS a attribué la prime inflation aux étudiants boursiers. Pour les retraités, c’est la caisse nationale d’assurance (CNAV) qui fera le versement ce samedi. La prime inflation tombe bien, car beaucoup de Français ont du mal à s’en sortir avec l’effet de l’inflation qui a atteint 5,6 % cette année.

Il n’y a aucune démarche à suivre pour percevoir la prime inflation. Le versement se fait de manière automatique sans que le bénéficiaire ait à faire quoi que ce soit. La prime exceptionnelle de rentrée et l’allocation de rentrée scolaire sont deux différentes aides financières.

La prime inflation de 200 euros

Le montant prime inflation est de 100 euros, mais il est possible que certains foyers reçoivent 200 euros. La prime inflation de base augmente de 50 euros à chaque enfant supplémentaire à charge. Un foyer avec 2 enfants à sa charge pourra recevoir une prime exceptionnelle de rentrée de 200 euros.

Les bénéficiaires de la prime d’activité ne recevront pas le même montant que les autres. Pour le versement au mois de novembre, la prime sera de 24 euros et 14 euros en plus par enfant à charge. La CAF attendrait un décret qui va valider ce montant avant de verser cette prime.

Pour information, la prime d’activité a connu une revalorisation de 4 %. Ce qui est aussi le cas du revenu de solidarité active. Les bénéficiaires de ce dernier ont tout de même reçu une prime inflation de 100 euros le 15 septembre dernier.

La prime de partage de la valeur

Outre la prime inflation, le gouvernement souhaite venir en aide aux salariés avec la prime de partage de la valeur. La prime de partage de la valeur ou PPV est la nouvelle aide qui remplace la prime Macron. Grâce à la PPV, les entreprises peuvent verser une prime à leurs salariés.

À souligner que l’aide financière dépend totalement du choix de l’employeur. Il n’y pas de loi qui l’oblige à le verser aux salariés. La PPV a pris effet en juillet 2022 et prendra fin au mois de décembre 2023.

La prime de partage de la valeur est exonérée de taxes et de toute cotisation sociale. Il est possible de recevoir la prime de partage de la valeur tous les trimestres ou en une fois. La PPV ne peut pas servir de substitution du salaire ni de quelconque type de rémunération.

Quel est le montant de la PPV ?

Les plafonds de la prime Macron ont triplé. Le montant n’est pas le même pour toutes les entreprises. Le plafond est de 1 000 à 3 000 euros pour les entreprises privées et publiques. Cela peut aller de 2 000 à 6 000 euros pour les sociétés qui ont signé un accord d’intéressement.

Le plafond triplé concerne aussi les entreprises qui n’ont pas plus de 50 employés. Il est possible pour un salarié de percevoir un PPV de 8 000 euros. Cette somme est la combinaison de la dernière prime Macron et de la prime de partage de la valeur.

Cela est possible si l’employeur a versé 2 000 euros au premier trimestre. Avec un PPV de 6 000 euros au mois d’août, le salarié aurait donc touché 8 000 euros de prime. L’exonération n’est pas valable sur la PPV si le salarié gagne un revenu supérieur à 3 fois le SMIC.

Il faut que le revenu annuel soit inférieur à 20 147,40 euros. En 2024, l’exonération d’impôts sur le revenu de la PPV pourrait être supprimée.

Qui peut bénéficier de la prime de partage de la valeur ?

La prime de partage de la valeur concerne les entreprises de droit privé, les associations et les syndicats. Les employeurs dans les établissements publics à caractère industriel et commercial peuvent aussi accorder la PPV à leurs salariés.

Les employés dans les établissements publics administratifs pourraient aussi en profiter. Les établissements et services d’aide par le travail peuvent aussi le verser. Tous les salariés peuvent toucher à la PPV si l’employeur le souhaite.

Les intérimaires et les agents publics peuvent recevoir une prime de partage de la valeur. La nouvelle prime Macron peut aussi concerner les employés ayant un handicap. Ils doivent juste respecter le plafond d’exonération d’impôts.