Prime Macron entre 3 000 et 6 000 euros : voici les Français concernés par cette aide

Le gouvernement a décidé d’augmenter le montant de la prime Macron. Voici les informations à retenir sur cette aide financière de l’État.

Source : iStock

Suite à la crise des gilets jaunes, le gouvernement a mis en place la « prime Macron ». Le dispositif avait pour but de soutenir le pouvoir d’achat des Français. Aujourd’hui, cette prime exceptionnelle est devenue la prime de partage de valeur ou PPV. Initialement, le montant était entre 1000 et 2000 euros, mais le montant de la prime de partage de valeur fait le triple. Découvrez les détails sur le PPV.

Prime Macron : La prime de partage de valeur

Désormais, la « prime Macron » se fait appeler « la prime de partage de valeur ». Le dispositif entre dans le projet de loi sur le pouvoir d’achat. La PPV permet aux employeurs de verser une prime à leurs salariés.

Cette aide financière, qui dépend de la volonté des entreprises, a pris effet depuis le début du mois de juillet 2022. La prime de partage de valeur va durer jusqu’à la fin du mois de décembre 2023.

Il est important de mentionner que les employeurs n’ont pas l’obligation de verser la PPV à leurs salariés. Le ministère du Travail explique que c’est une prime exonérée de toute cotisation sociale à la charge du salarié et de l’employeur.

La PPV est exemptée de toutes autres taxes, participations ou contributions. Les salariés peuvent recevoir cette prime en une fois par an ou de nombreuses fois. Le versement de la prime de partage de valeur peut se faire une fois par trimestre maximum.

La PPV ne peut être versée comme une substitution du salaire ni un quelconque type de rémunération.

Qui peut bénéficier de la PPV ?

La prime de partage de valeur concerne principalement les entreprises. Les employeurs de droit privé, les associations et les syndicats peuvent verser la nouvelle prime Macron. Ceux qui sont dans les professions libérales et les travailleurs indépendants peuvent aussi offrir cette prime exceptionnelle à leurs salariés.

Ceux qui travaillent dans l’industriel et les établissements commerciaux pourraient aussi profiter de la PPV. Les établissements publics administratifs peuvent aussi verser cette prime à leurs salariés.

Seulement, l’entreprise doit employer du personnel de droit privé comme ARS ou Pôle emploi. Les employeurs peuvent attribuer aux salariés qui ont signé un contrat de travail avec l’entreprise où ils officient.

La PPV concerne aussi les intérimaires et les agents publics. Ceux qui souffrent d’un handicap ou qui ont un contrat de soutien et d’aide par le travail peuvent aussi percevoir cette prime. Toutefois, ces salariés doivent respecter une condition. Pour rappel, la prime Macron était une prime exemptée de charges sociales et fiscales.

Il en est de même pour la prime de partage de valeur. Cependant, l’exonération n’est pas valable pour les salariés qui ont un revenu supérieur à 3 fois le SMIC. L’exonération d’impôts et de cotisation n’est possible que pour ceux qui touchent moins de 20 147,40 euros par an.

Prime Macron : Quel est le montant de la PPV ?

La prime Macron s’élevait à 1000 euros. Cette année, les députés de l’Assemblée nationale ont voté pour augmenter la prime. La prime de partage de valeur a alors atteint 3 000 euros.

Le montant de la PPV peut aller de 2000 euros à 6 000 euros dans certaines entreprises. Ce qui est le cas des sociétés qui ont contracté un accord d’intéressement l’année dernière.

La PPV de 3 000 à 6 000 euros concerne aussi les entreprises qui n’emploient pas plus de 50 personnes. Les travailleurs de la 2e ligne peuvent en bénéficier s’il y a un engagement des mesures de revalorisation.

Un employeur qui a déjà versé l’ancienne prime Macron peut verser la PPV depuis le mois d’août dernier. De ce fait, il est possible qu’un salarié ait obtenu 8 000 euros de prime cette année.

Pour mieux comprendre, voici l’exemple d’un salarié qui a reçu la prime Macron au début de l’année. Ce dernier a reçu 2000 euros avant de recevoir la prime de partage de valeur au mois d’août.

Si son PPV était de 6 000 euros, cela fait un total de 8 000 euros. Cette grosse somme est un véritable privilège pour les bénéficiaires.

La prime de partage de valeur en 2024

La reconduction de la prime Macron devenue la PPV prendra fin le 31 décembre 2023. Il est possible que le gouvernement garde cette aide en 2024. Il pourrait y avoir quelques modifications sur certains points. Le site du service public explique qu’à partir du 1er janvier 2024, l’attribution pourrait s’élargir sur tous les salariés.

Tout comme en 2022, l’exonération des cotisations sociales patronales et salariales ne va pas concerner la CSG et la CRDS. Par ailleurs, le gouvernement va supprimer l’exonération d’impôts sur le revenu de la PPV de 2024. Les conditions pour en bénéficier ainsi que le montant de la PPV ne vont pas changer en 2024.

Les types de primes dans les entreprises

La prime de partage de valeur est semblable à la gratification. Les deux versements sont à titre de complément de salaire pour les travailleurs. La seule différence est que la gratification ne dépend pas de la volonté de l’employeur.

Celle-ci peut être une obligation lorsque le stagiaire a passé 308 heures ou plus dans l’entreprise. Ce nombre représente le nombre d’heures de présence effective. Le montant de la gratification figure généralement dans la convention de stage.

Celle-ci va de 3,90 euros par heure de stage au minimum. Le montant de la gratification peut être supérieur dans certaines branches professionnelles. Il faut le vérifier dans la convention collective de l’entreprise.

Un employeur peut verser la prime à risque à ses salariés. Cette prime compense le risque que le salarié pourrait prendre dans le cadre de son travail. Cela concerne ceux qui travaillent dans des conditions difficiles ou ceux qui doivent utiliser des produits dangereux.

La prime d’ancienneté est versée aux salariés qui avaient travaillé dans l’entreprise depuis longtemps. Les salariés peuvent aussi recevoir la prime des vacances, la prime de panier ou la prime de mariage.

Pour les heures supplémentaires, les salariés ne peuvent pas obtenir de prime à ce titre. Toutefois, ils peuvent revendre leurs jours de RTT à l’entreprise où ils officient. Le gouvernement le permet pour une durée de 3 ans.