Les aides sociales seront-elles revalorisées en 2023 ?

Tous les ans, en fonction de l'inflation, les aides sociales connaissent une revalorisation. Cette année, compte tenu de l’inflation record elles vont augmenter. Lesquelles ? Quand ?

Source : Istock

Depuis de nombreux mois, au regard de la reprise économique mondiale après la période de ralentissement due à la Covid-19, les prix augmentent aussi considérablement et pèsent sur le quotidien des Français. Pour faire face à une inflation galopante, dès l’automne 2021, le Gouvernement a pris des mesures massives, offrant ainsi des aides exceptionnelles. Pour faire face à cette hausse de l’inflation, le gouvernement a aussi prévu de revaloriser certaines aides sociales en 2023.

Tous les ans, en fonction de l’inflation, les aides sociales connaissent aussi une revalorisation. Outre les APL qui ont aussi subi une baisse historique il y a quelques années, ces aides connaissent toujours une revalorisation à la hausse. Cette année, compte tenu de l’inflation record de près de 5 %, les aides sociales vont aussi augmenter. Quelles sont les aides qui seront revalorisées ? Et elles concernent qui ?

Les aides sociales au rythme de l’inflation

C’est une année 2023 au rythme de l’inflation qui attend les Français. Ainsi, dans un contexte économique très difficile, des mesures d’aides exceptionnelles en faveur du pouvoir d’achat ont aussi fait l’objet de votes durant l’été. Certaines d’entre elles déjà versées et d’autres arrivent aussi bientôt. Le gouvernement fait aussi tout pour aider les personnes qui sont les plus précaires.

L’allocation de soutien familial

Les principales aides sociales concernées par une revalorisation sont aussi celles des foyers les plus précaires. La grosse augmentation prévue en 2023 est aussi celle de l’Allocation de Soutien Familial.

L’Allocation de Soutien Familial (ASF) est aussi une aide sociale versée au parent qui élève seul un ou plusieurs enfants sans pension alimentaire sera revalorisée de 50 % dès le mois de novembre 2022. Ainsi, cette mesure a aussi fait l’objet d’une présentation dans une communication du ministre des Solidarités au Conseil des ministres du 14 septembre 2022. Elle s’inscrit dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2023. Le soutien des familles monoparentales fait en effet partie des politiques prioritaires du gouvernement.

Bonne nouvelle ! Cette ASF sera revalorisée de 50 % dès novembre 2022. Le gouvernement offre ainsi un soutien aux familles monoparentales et il en fait d’ailleurs une priorité. Aussi, il a pris la décision d’étendre le complément de libre choix du mode de garde (CMG). Actuellement accordé pour la garde d’enfants de moins de 6 ans, il profitera bientôt aux parents isolés qui font garder leurs enfants jusqu’à l’entrée au collège.

Quel montant ?

Le montant de l’Allocation de Soutien Familial (ASF) revalorisé de 50%. Il passera ainsi de 122,92 € à 184,38 € maximum par mois et par enfant à charge pour les parents. Qui élèvent seuls leur enfant. Et de 163,87 € à 245,80 € par mois et par enfant à charge pour les personnes qui ont recueilli un enfant privé de l’aide de ses deux parents.

Aussi, à noter que les parents recevant une pension alimentaire inférieure à un certain montant ont droit à l’ASF différentielle. Ainsi dès novembre, s’ils perçoivent une pension inférieure à 184,38 €, la CAF ou la MSA leur versera un complément permettant d’atteindre ce montant.

Aussi, ce supplément d’allocation de soutien familial (ASF) ne sera pas pris en compte pour le calcul du revenu de solidarité active (RSA) et de la prime d’activité. Ainsi, cette mesure permettra d’abaisser le taux de pauvreté des familles monoparentales de 2,2 points.

Ainsi, cette aide sociale revalorisée prendra donc effet sur les allocations du mois de novembre. Qui feront l’objet d’un versement le 5 décembre prochain.

Revalorisation du RSA

Le RSA, quant à lui, va augmenter de 4%. Le projet de loi sur le pouvoir d’achat prévoit la hausse du RSA ainsi que sa rétroactivité au 1er juillet. Cette mesure a aussi été définitivement adoptée le mercredi 3 août 2022 par l’Assemblée Nationale et par le Sénat.

Pour une personne seule

Le montant du RSA versé en 2022 à une personne seule sans enfant est de 598,54 euros par mois. Il s’agit aussi du montant de base que la CAF verse à un célibataire sans enfant à charge. En fonction des ressources du bénéficiaire, il peut diminuer.

Ce montant du RSA est aussi celui en vigueur depuis sa dernière augmentation au 1er juillet 2022. Une hausse du Revenu de Solidarité Active a été mise en place cet été. Et cela afin de tenir compte de l’inflation et de la hausse des prix. Le nouveau montant du RSA s’applique rétroactivement à l’allocation du mois de juillet. Avant ce versement, l’ancien montant du RSA jusqu’au mois de juin 2022 pour une personne vivant seule était de 575,52 euros.

Pour un couple

Pour un couple, le montant du RSA dépend aussi du nombre d’enfants à charge. Il s’agit ici aussi de montants forfaitaires, et en fonction des ressources des allocataires, ils peuvent réduire. Les montants sont ceux du RSA 2022 que la CAF verse depuis le mois de juillet 2022, suite à la dernière hausse de cet été. Ainsi, en juillet, le Revenu de Solidarité Active pour un couple sans enfant a aussi augmenté de 34 euros par mois. Cette revalorisation correspond aussi à une hausse de 42 euros par mois pour le RSA d’un couple avec un enfant et de 52 euros par mois pour le RSA d’un couple avec deux enfants.

Nombre d’enfants à charge

Montant du RSA

0

897,82 €

1 enfant

1077,38 €

2 enfants

1256,94 €

3 enfants

1496,36 €

Par enfant en plus

+ 239,42 €

 

Pour une mère isolée 

Un parent isolé qui assure seul la charge d’un enfant né ou à naître (cas d’une femme enceinte) peuvent aussi bénéficier d’une majoration du RSA sous certaines conditions. Il s’agit ici des bénéficiaires seuls (séparation, divorce, décès…) et notamment les mères isolées. Ainsi, ces chiffres sont là aussi des montants forfaitaires qui peuvent aussi diminuer en fonction des ressources du bénéficiaire. Voici les montants de cette aide sociale majorée aussi pour un parent isolé depuis leur dernière augmentation du mois de juillet 2022.

Nombre d’enfants à charge

Montant du RSA

1 enfant à naître (femme enceinte)

768,60 €

1 enfant

1024,80 €

2 enfants

1281 €

Par enfant en plus

+ 256,19 €

 

La pilule du lendemain, une autre aide sociale

La gratuité de la pilule du lendemain pour toutes fait aussi partie des aides sociales inscrites dans le projet de loi de financement de la Sécurité Sociale 2023. Ainsi, elle prendra aussi effet en France à partir du 1er janvier 2023.

De plus, il y a aussi une autre aide sociale. Chaque femme pourra aussi se faire dépister gratuitement contre toutes les infections sexuellement transmissibles. Et cela, jusqu’à 26 ans.

Augmentation des retraites

Après une hausse des retraites du régime général à hauteur de 4% cet été, l’Agirc-Arrco, organisme paritaire en charge de la gestion de la retraite du secteur privé, va aussi rehausser de 5,12% la complémentaire des ex-salariés du privé au 1er novembre 2022.

En effet, le conseil d’administration de l’Agirc-Arrco du 6 octobre a décidé une revalorisation. Elle sera de 5,12 % les pensions de retraite complémentaire Agirc-Arrco. Ainsi, plus de 13 millions de retraités bénéficieront de cette augmentation dès l’échéance de novembre. Le régime contribue ainsi à préserver le pouvoir d’achat des retraités du privé dans un contexte économique particulier. Il reste aussi marqué par une inflation supérieure à l’évolution des salaires.

La nouvelle valeur du point Agirc-Arrco est aussi fixée à 1,3498 €. Et elle servira aussi au calcul des retraites Agirc-Arrco dès l’échéance de novembre 2022. Ce qui fera aussi l’objet d’un versement le mercredi 2 novembre.

Ainsi, cette hausse est une aide sociale qui a pris en compte l’évolution du salaire moyen par personne, de l’inflation et de la soutenabilité financière du régime de retraite. « Sur la base d’une évolution du salaire moyen de +4,82%, à laquelle s’ajoute aussi un rattrapage de +0,1% au titre de l’inflation constatée en 2021, les partenaires sociaux ont décidé d’accorder au Conseil d’administration une marge de manœuvre supplémentaire de +0,2%, compatible avec la trajectoire financière du régime », détaille l’Agirc-Arrco dans un communiqué de presse. Ainsi, l’impact financier de cette revalorisation a été évalué à 4,5 milliards d’euros.