Revalorisation des retraites : cette hausse totale prévue pour votre pension de 2022, selon votre profil

La réévaluation des retraites complémentaires a été annoncée jeudi 6 octobre 2022. La pension augmentera de 5,12 % le 1er novembre.

Source : Istock

Cette annonce fait suite à plusieurs autres revalorisations pour les retraites de base. En effet, l’Agirc-Arrco a annoncé la prochaine revalorisation, soit les complémentaires. Elle fera l’objet d’une revalorisation de 5,12 % le 1er novembre prochain.

La pension des ex-salariés du privé va augmenter

Ayant différents impacts, les annonces de revalorisations des retraites se font beaucoup ces derniers temps. L’annonce la plus récente est celle de ce jeudi 6 octobre. En effet, l’Agirc-Arrco a annoncé la revalorisation de retraites de plus de 11 millions d’anciens salariés du privé. On parle d’une augmentation de 5,12 % qui aura lieu ce 1er novembre.

À noter que cette hausse intervient après celle des retraites de base qui concerne plus de 13 millions de séniors. En raison de l’inflation, celle-ci a fait l’objet de deux hausses cette année. D’abord, celle de 1,1 % intervenue en janvier 2022, puis celle qui est exceptionnelle de 4 % de juillet 2022.

Pour se répercuter sur votre niveau de pension, ces hausses dépendent de plusieurs critères. L’un d’entre eux est votre statut. En effet, on ne compose pas votre retraite de la même façon si vous êtes salarié du privé ou fonctionnaire.

Pour les fonctionnaires, la proportion de retraites de base est plus importante. Plus importante que pour les salariés du privé. Cela étant, dans le privé, la part des retraites complémentaires dans la pension totale devient plus importante à mesure que les revenus augmentent.

Revalorisation des retraites complémentaires

Sapiendo de Valérie Batigne a analysé pour Capital les différentes revalorisations en fonction de votre situation professionnelle et de vos revenus. En 2022, les retraites de base et les complémentaires ont connu des revalorisations proches.

C’est ce qu’en tout cas, constate la Fintech spécialisée dans le conseil retraite. En effet, les revalorisations des retraites de base et complémentaires sont à peu près au même niveau. C’est selon le constat de Valérie Batigne qui tient compte des revalorisations effectuées depuis le 1er janvier 2022.

Pour la Cnav et les autres régimes de base, la hausse était de 5,14 %. Pour l’Agirc-Arrco, elle était de 5,12 %. Cela dit, qu’importe la part de votre retraite complémentaire dans votre pension, l’augmentation est proche.

Il convient cependant de nuancer ce constat vu que ces revalorisations n’ont pas eu lieu au même moment :

« La revalorisation de l’Agirc-Arrco intervient le 1er novembre alors que celle de la Cnav a eu lieu le 1er janvier. »

Par conséquent, à en croire Valérie Batigne, les périodes de référence sont également différentes. On prend en compte ces périodes pour le calcul de la revalorisation. Il s’agit pour l’Agirc-Arrco, de la dernière prévision disponible de l’indice des prix à la consommation hors tabac.

Celui arrêté en juin de l’année en cours. Éventuellement, cette prévision fait l’objet de correction l’année d’après. Pour les retraites de base par contre, c’est de l’évolution de la moyenne annuelle de ce même indice qu’il s’agit. On calcule cette évolution sur les douze derniers indices mensuels publiés en novembre de l’année N-1.

La différence entre les régimes

Prenons comme exemple deux anciens salariés gagnant 1400 euros et 4 800 euros à la retraite. En janvier, le premier a bénéficié d’une hausse de 10,78 euros par mois, soit 1,1 % x 980 euros. Le deuxième, quant à lui, a bénéficié de 15,84 euros, soit 1,1 % x 1440 euros. Comme vous le voyez, l’écart est faible.

Plus tard, en juillet, on a rehaussé les retraites de base de 4 %. Les deux hausses des retraites de base cumulées font 39,63 euros par mois. C’est le gain que perçoit l’ancien salarié qui gagne 1400 euros fin 2021. Pour ceux dont les revenus s’élevaient à 4 800 euros, le gain est de 59,18 euros par mois. En fin d’année, avec la revalorisation des retraites complémentaires au 1er novembre, l’écart se creuse vraiment.

Bilan : fin 2022, le sénior avec une pension de 1400 euros a profité au total d’une hausse de 71,83 euros par mois. Par contre, celui touchant 4 800 euros a profité d’une hausse de 245,43 euros par mois. Comme on peut le voir, la retraite des fonctionnaires se compose principalement des retraites de base.

Cela étant, elle comporte néanmoins une petite part de complémentaire, le RAFP. C’est le régime additionnel de retraite de la fonction publique. Le 1er janvier dernier, cette dernière a fait l’objet d’une hausse de 1,9 %. Elle ne représente cependant qu’une part infime de la retraite. Du coup, les fonctionnaires ont profité des deux revalorisations des retraites de base.

Les gains des fonctionnaires et des salariés du privé pour les retraites

En comparant les gains par mois entre les fonctionnaires et les salariés privés, on voit qu’ils sont très proches. En 2022, un fonctionnaire touchant une pension de 1400 euros a bénéficié d’une hausse de 71,11 euros. De son côté, un salarié du privé a bénéficié d’une hausse de 71,92 euros.

Le constat est le même si l’on prend des revenus plus élevés. Un ancien salarié de la fonction publique touchant 2800 euros a profité d’une augmentation de 142,22 euros par mois. Par contre, un salarié du privé a bénéficié d’une hausse de 143,70 euros.

En effet, nous n’avons pas mené la comparaison jusqu’à une rémunération de 4 800 euros dans le public. Une telle retraite est rare. En principe, ce sont des hauts fonctionnaires qui la perçoivent. Il y a cependant une remarque à propos de cette comparaison.

En effet, concernant les revalorisations effectuées en 2022, on ne les a pas toutes effectuées en même temps. Nous l’avons déjà précisé. Cela dit, l’ex-fonctionnaire gagnant 1400 euros a bien pu profiter d’une hausse de plus 70 euros par mois. Celle de sa pension depuis le 1er juillet.

L’ex-salarié du privé, par contre, ne touchera ce gain qu’à partir du 1er novembre. À noter également que les séniors de base devraient faire de nouveau l’objet d’une augmentation le 1er janvier 2023. Une nouvelle augmentation de l’Agirc-Arrco n’interviendra que le 1er novembre 2023.