Elie Semoun en deuil : sa mère est décédée en 3 semaines, l’animateur est inconsolable

Alors qu’il n’était qu’un jeune garçon, Elie Semoun a perdu sa mère en très peu de temps. Cette épreuve a marqué son enfance et continue de l’impacter.

Source : Getty Images

De nombreuses personnes utilisent l’expression « Il vaut mieux en rire qu’en pleurer ». En effet, il n’est pas rare de voir quelqu’un utiliser l’humour comme thérapie. Il convient de noter qu’Elie Semoun fait partie de ce groupe de personnes. À l’âge de 59 ans, derrière le sourire qu’il affiche aux caméras, a traversé une épreuve difficile dans son enfance. En effet, âgé de seulement 11 ans, il a perdu sa mère en très peu de temps. De ce fait, il a éprouvé beaucoup de difficultés à s’en remettre. Depuis, il a pris lé décision d’écrire un livre, intitulé Compter jusqu’à toi. Dans son ouvrage, il revient sur le décès brutal de sa mère Denise, « à l’âge de 37 ans, d’une hépatite B, en trois semaines ». Il revient alors sur cette épreuve difficile dans les colonnes de nos confères de Gala. On vous dit tout ! 

Son père lui a caché le décès de sa mère

Il faut savoir qu’Elie Semoun n’a pas su le décès de sa mère au moment des faits. La maladie dont elle souffrait lui a « été cachée jusqu’au bout ». En effet, son père a voulu l’épargner de ce traumatisme et de toute la peine qui suit le décès de sa mère. Il a alors attendu un moment avant de lui annoncer la terrible nouvelle. « Paul Semoun n’a annoncé la mort de sa femme (…) qu’après son enterrement », confie-t-il. Et ce, avant de préciser : « C’était en 1974, on n’était pas au fait de la psychologie enfantine ». Ses proches ne lui ont pas annoncé non plus, ce qui a sans doute rendu le traumatisme d’Elie Semoun un peu plus difficile à surmonter

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Elie Semoun (@eliesemounofficiel)

Elie Semoun a donc continué ses confidences. « C’est difficile de faire le deuil d’un mort auprès duquel on n’a pas pu se recueillir ». De nos jours, Elie Semoun souffre toujours de l’absence de cette figure maternelle dont il avait besoin à 11 ans, et qu’il aimait tant. Il convient de noter que ce traumatisme a créé un obstacle mental dans la vie adulte d’Elie Semoun. En effet, il n’a jamais réussi à vivre une relation amoureuse avec quelqu’un de plus de 37 ans, l’âge à laquelle sa mère a perdu la vie. « J’aurais eu l’impression de la trahir », confie-t-il, avec beaucoup d’émotions

Elie Semoun : une relation fusionnelle avec son père

En grandissant, Elie Semoun n’a donc pas eu la possibilité d’avoir sa mère à ses côtés. De ce fait, il a trouvé un refuge dans les bras de son père. Une personne avec qui il tenait une relation fusionnelle. Et ce, jusqu’à son décès en septembre 2020. Sans la figure maternelle dans sa vie, il s’est alors tourné vers son père, avec qui il a de nombreux souvenirs. « Papa était très fier de moi. Il voulait que je passe mon bac, c’était indispensable, donc je l’ai fait et ensuite, j’ai fait ce que j’ai voulu. Je me souviens de lui comme s’inquiétant beaucoup de moi, se faisant du souci, ayant le trac quand je montais sur scène ». Voilà ce qu’il a pu expliquer au micro de 50m’ Inside.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Elie Semoun (@eliesemounofficiel)

Elie Semoun a également voulu s’adresser aux téléspectateurs et internautes qui écouteraient son discours. « Tant que vous avez vos parents, dites-leur que vous les aimez, dites-leur que vous les détestez, faites-vous les reproches que vous devez vous faire de votre vivant et ne gardez rien pour vous parce que ça empoisonne et il n’y a rien de pire que les secrets de famille ». Un conseil que toute personne qui a perdu un parent dirait. Cette épreuve, très difficile, continue de l’impacter dans sa vie personnelle