Christophe Beaugrand en deuil : il annonce une terrible nouvelle, « elle a mis fin à ses jours »

Christophe Beaugrand, le 6 octobre, a annoncé une terrible nouvelle à ses abonnés. La jeune maman d’un petit garçon harcelé a mis fin à ses jours…

Source : Getty Images

Ce jeudi 6 octobre, Christophe Beaugrand a pris son compte Twitter pour faire part d’une mauvaise nouvelle à ses abonnés. L’animateur et journaliste a tenu à rappeler l’histoire d’un jeune garçon nommé Enzo qui avait subi du harcèlement scolaire dû à son orientation sexuelle. Il s’avère que sa mère, qui avait également témoigné contre ce comportement a mis fin à ses jours. On vous dit tout ! 

Christophe Beaugrand annonce une mauvaise nouvelle

L’animateur et journaliste, Christophe Beaugrand, a pris son compte Twitter le jeudi 6 octobre. Et ce, afin d’annoncer une mauvaise nouvelle à ses abonnés. Il s’avère qu’une des femmes qui avait témoigné contre le harcèlement scolaire sur LCI a mis fin à ses jours. Quand il a appris cela, il a tenu à partager un petit message sur les réseaux sociaux. Il a alors écrit : « Je suis bouleversé… j’apprends à l’instant que Lila, la maman d’Enzo victime de harcèlement scolaire, a mis fin à ses jours. Ce combat l’avait particulièrement atteinte et notamment l’acharnement administratif qu’elle subissait ». Il convient de noter que leur rencontre ne s’est pas faite sous de bonnes conditions. En effet, la femme était la mère d’un jeune garçon qui subissait du harcèlement scolaire. 

Elle avait donc participé à l’émission afin de sensibiliser les téléspectateurs. Alors qu’elle se trouvait sur le plateau, Christophe Beaugrand avait communiqué au jeune garçon, Enzo, par téléphone. Quand l’animateur a appris cette terrible nouvelle, il a tenu à assurer que son engagement dans « la lutte contre le harcèlement scolaire (et homophobe) » ne s’arrêterait pas là. Il convient de noter que cette cause lui tient à cœur.  « C’est un des sujets les plus importants de cette époque. Je serai toujours aux côtés de ceux qui luttent », a-t-il conclu. Et ce, avant d’adresser un message directement à son fils, Enzo. Il lui a alors déclaré : « Je t’embrasse, tiens bon ».

Le harcèlement scolaire 

Il convient de rappeler la définition de harcèlement scolaire selon le site du gouvernement, Éducation.gouv. « Le harcèlement se définit comme une violence répétée qui peut être verbale, physique ou psychologique. Cette violence se retrouve aussi au sein de l’école : elle est le fait d’un ou de plusieurs élèves à l’encontre d’une victime qui ne peut se défendre. Lorsqu’un enfant ou un adolescent est insulté, menacé, battu, bousculé ou reçoit des messages injurieux à répétition, on parle donc de harcèlement ». Ce phénomène, trouvé dans quasiment toutes les écoles, engendre beaucoup de problèmes physiques et mentaux pour les élèves victimes. Un phénomène que Christophe Beaugrand soutient surtout après avoir entendu le témoignage de Lila.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by L’Autre (@associationlautre)

Selon les études et les chiffres relevés, ces agressions à répétition impactent l’enfance et l’adolescence de près de 700 000 élèves. Mais pas que ! Il faut rappeler que ce phénomène impacte également la scolarité des victimes. Ils se retrouvent, tout comme Enzo, à se retirer de l’établissement et développer, la plupart du temps, une phobie scolaire. Le gouvernement a mis de nombreuses aides en place afin de lutter contre le harcèlement, mais cela n’empêche pas la propagation du phénomène. C’est pourquoi Lila a tenu à sensibiliser les téléspectateurs au harcèlement que son fils subi depuis des années. À la longue, ceci a prouvé trop difficile pour la mère de famille qui n’en pouvait plus de voir son fils souffrir. Elle a donc mis fin à ses jours. Une terrible nouvelle qui a beaucoup touché Christophe Beaugrand.  

Enzo : un adolescent harcelé

Il convient de rappeler l’histoire du jeune garçon, Enzo. Dans le témoignage fait sur LCI avec Christophe Beaugrand, la mère de famille avait expliqué la situation en détails. Dans le 8e arrondissement de Marseille, Lila, la mère de famille, avait inscrit son fils au collège. Or, depuis la sixième, Enzo subi du harcèlement scolaire. Et ce, à tel point que depuis le mois de décembre 2020, il ne veut plus se rendre au collège. Dû aux élèves harceleurs, Enzo a déjà commis, par le passé, deux tentatives de suicide. La dernière remonte à novembre 2020, juste avant sa déscolarisation. Le harcèlement scolaire devenait trop dur à supporter. La source du harcèlement ? Il avait confié à l’une de ses camarades, en fin d’année, qu’il aimait les garçons. Une confidence qui a été répété, et qui a mené à un harcèlement sévère dans la cour, les couloirs et jusque dans les toilettes. 

Il convient de noter que, comme tout parent qui s’inquiète pour ses enfants, la situation devenait trop difficile pour Lila. Elle a donc tenu à faire le tour des médias, comme celui de Christophe Beaugrand, pour sensibiliser les internautes à ce phénomène qui ôte des vies. Lila, désespérée par la situation et les tentatives de su*cide de son fils, souhaitait voir des mesures fortes mis en place contre les harceleurs scolaires. « Aujourd’hui, on me reproche d’être une mère en colère alors que la seule chose que je demande en me faisant porte-parole de mon fils est que l’élève harceleur change de classe ». Voilà ce qu’elle a confié, en colère, dans les colonnes de nos confrères d’Actu Marseille. Malgré tous les efforts qu’elle a pu employer, la situation semble avoir vidé la mère de toutes ses forces. Malheureusement, elle a fini par mettre fin à ses jours…