Aide exceptionnelle : allez-vous toucher 2000€ pour des travaux de rénovation énergétique ?

La plateforme de location Airbnb a annoncé une aide exceptionnelle pour inciter les propriétaires à faire des travaux de rénovation.

Source : IStock

La grande plateforme de location Airbnb a récemment fait une annonce qui pourrait aider de nombreux propriétaires. Cette dernière a fait une annonce concernant la mise en place d’une aide exceptionnelle pour inciter les propriétaires de biens à effectuer des travaux de rénovation énergétique. Et ce, autant pour le bien de la planète que pour les locataires. Cette prime Airbnb fait l’objet d’un versement d’entre 1 000 à 2 200 euros. Il reste à connaître les démarches nécessaires ou encore les autres aides proposées pour les rénovations énergétiques. On vous dit tout ! 

Airbnb : comment bénéficier de l’aide allant jusqu’à 2200 euros ?

L’inflation et la hausse des prix de l’énergie constituent deux grands phénomènes qui inquiètent les Français à présent. Il faut savoir qu’il se trouve donc plus important que jamais de faire des économies chez soi. La première chose qui devrait attirer votre attention reste les rénovations nécessaires. Et on ne parle pas des rénovations concernant la tapisserie, mais les rénovations énergétiques. Eh oui, ces dernières constituent souvent des travaux que l’on repousse par manque d’argent. Toutefois, en ce moment il s’avère plus onéreux de ne pas les faire ! En effet, la plateforme de location Airbnb a bel et bien décidé de verser une prime de 1 000 à 2 200 euros. Et ce, aux propriétaires de certains logements. On vous explique. 

La première question reste : Qui bénéficiera de l’aide versée par Airbnb ? Ainsi, il faut savoir que cette aide exceptionnelle n’a pas pour but d’aider tout le monde. Tous les hôtes Airbnb ne se trouvent donc pas éligibles à cette demande. Cette prime ne sera allouée qu’aux logements mis en ligne avant le 3 octobre. Il existe également une deuxième condition pour pouvoir bénéficier de cette aide. En effet, il faut avoir reçu au moins deux fois des locataires durant les douze derniers mois. 

Aide exceptionnelle Airbnb : comment ça marche ?

Après avoir découvert si vous vous trouvez parmi les propriétaires éligibles à l’aide exceptionnelle proposée par Airbnb, il se trouve alors nécessaire de comprendre la démarche nécessaire et le fonctionnement. De ce fait, on vous explique. Pour faire la demande de prime allant jusqu’à 2200 euros, versée par Airbnb, il faut tout d’abord se rendre sur le site d’Airbnb. Ensuite, il ne vous reste plus qu’à remplir le formulaire. Ce formulaire vous permet alors d’estimer le montant des travaux d’isolation. Et donc, d’estimer le montant de l’aide exceptionnelle à laquelle vous pouvez bénéficier. 

Après avoir envoyé le formulaire rempli, Effy recontacte donc les hôtes. Effy, société partenaire de la plateforme de location Airbnb, propose ensuite des offres. En effet, l’hôte se trouvera alors avec une offre entre les mains. De plus, un conseiller se déplacera dans le logement pour évaluer les travaux à effectuer et pour estimer le coût total.  

 

View this post on Instagram

 

A post shared by SAJ PATRIMOINE (@sajpatrimoine)

D’autres aides dont vous pouvez bénéficier 

Si ne vous trouvez pas parmi les bénéficiaires de l’aide exceptionnelle proposée par Airbnb, il existe d’autres primes. Ces primes pourraient vous permettre de bénéficier d’un coup de pouce financier pour la rénovation de votre bien. On vous dit tout ! 

MaPrimeRenov’

Le dispositif MaPrimeRénov’ concerne de nombreuses personnes. En effet, cette aide exceptionnelle a pour but d’aider les Français pour la rénovation énergétique de leur logement. Pour illustrer ce que cette prime peut vous apporter, voici un exemple. Si vous souhaitez remplacer votre chaudière au fioul par une pompe à chaleur, ce pour faire des économies d’énergie, vous devait alors envoyer votre devis sur le site de MaPrimeRénov’. Sur ce site, cous trouverez donc le montant auquel vous pouvez bénéficier avec la rénovation souhaitée. Seulement une fois les travaux finis, vous recevrez un virement du montant promis par le site MaPrimeRénov’. 

Toutefois, dû à l’inflation et la hausse des prix de l’énergie en ce moment, il existe des difficultés avec cette aide exceptionnelle. En effet, un menuisier en région parisienne a évoqué les problèmes rencontrés. « L’autre souci qu’on a en ce moment, c’est qu’avec l’inflation, nos devis sont valables entre 10 et 15 jours. Donc, il faut faire un dossier, tout envoyer. Et là, on peut attendre des mois et des mois. Après, ils vont valider sur le principe, mais étant donné que ça a duré six mois, tous les devis sont faux ». Déjà que le dossier peut d’avérer difficile à monter, le processus pour accéder à cette aide semble bien trop lente. Il faut alors envoyer son dossier bien avant de commencer les travaux. Toutefois, la réponse peut mettre des semaines. Et pendant ce temps-là, les prix connaissaient souvent des hausses dus à l’inflation. 

L’aide exceptionnelle d’économie d’énergie (CEE)

Il convient de noter une chose. Les fournisseurs d’énergie, que ce soit électricité, gaz, carburant, ou d’autres, ont l’obligation de prendre leur rôle dans le financement de la transition énergétique. Et ce, sous peine de sanctions ! En effet, ces derniers doivent tenter d’inciter les consommateurs à réaliser des économies. Souvent en réalisant des rénovations énergétiques. Pour donner un exemple, si vous réalisez des travaux éligibles dans le but de réduire l’empreinte écologique de votre logement, l’entreprise dont vous êtes client pourra vous dédommager. Et ce soit par virement d’une certaine somme, soit par bons d’achats auprès de grandes enseignes. Il convient de rappeler que cela va pour une résidence principale ou même secondaire. 

Il existe deux démarches afin de savoir si vous pouvez bénéficier de cette aide exceptionnelle. Soit, en sollicitant directement le fournisseur d’énergie de votre choix. En faisant ceci, vous faites faire les travaux demandés par un professionnel ayant la qualification Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). Ou alors, l’équipe qui réalise les différents travaux peut vous proposer de racheter vos certificats contre une somme. Cette somme, négociée en amont entre vous, se voit normalement réduite de la facture. Dans ce cas de figure, les démarches sont réalisées à votre place. Dans les deux cas, cette aide, nommée CEE, constitue un véritable coup de pouce financier. 

L’Eco-PTZ

Enfin, l’aide exceptionnelle nommée l’éco-prêt à taux zéro ou l’Eco-PTZ. Prolongée jusqu’à la fin de l’année 2023, elle permet de financer des travaux de rénovation énergétique. Mais ce, seulement dans les résidences principales des bénéficiaires. Il n’existe pas de conditions de revenus pour profiter de cette prime. En effet, tout propriétaire ou copropriétaire peut donc en bénéficier. À condition que le logement ait été construit depuis plus de deux ans. Mais également qu’il soit occupé à titre de résidence principale. Il convient de noter que le montant de cette aide exceptionnelle se chiffre entre 7 000 et 50 000 euros. Et ce prix varie, selon les travaux demandés. 

À titre de rappel, cette aide, l’Eco-PTZ, doit obligatoirement financer des travaux d’amélioration de la performance énergétique du logement. Que ce soit l’isolation de la toiture, des murs, des fenêtres ou des planchers bas. Ou encore des travaux d’équipement de chauffage et de production d’eau chaude, ainsi que des travaux additionnels (comme l’isolation d’un ballon d’eau chaude). De plus, les travaux doivent obligatoirement faire l’objet de réalisations par un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE). Sur le site officiel France-renov.gouv.fr, vous pourrez alors trouver tous les professionnels reconnus dans un annuaire. Les travaux ne doivent pas prendre plus de trois ans. Et ce, à compter de la date de début de l’offre de prêt.