Prime inflation : la date de versement pour les retraités enfin dévoilée

Patience ! Un nouveau versement de la prime inflation arrive bientôt ! Il concerne les séniors et allocataires de l'Aspa.

Source : Istock

Afin de lutter contre l’inflation galopante de +5,6% en septembre en France, le parlement a voté, au début du mois d’août 2022, dans le cadre du projet de loi en soutien au pouvoir d’achat, l’instauration d’une prime inflation. Cette prime exceptionnelle de rentrée, ponctuelle, a déjà fait l’objet d’un versement en septembre 2022.

Elle est destinée aux Français les plus modestes. 10,8 millions de Français recevront cette prime inflation. Qui est concerné ? Quand sera-t-elle enfin versée pour les retraités ? Explications.

La Prime d’inflation

La loi de finances rectificative (LFR) pour 2022 permet de booster le pouvoir d’achat et d’en financer les mesures. Elle prévoit notamment une aide exceptionnelle de solidarité (AES) dite « prime de rentrée » destinée aux foyers modestes.

Aussi, le gouvernement a mis en place cette prime inflation ou prime exceptionnelle de rentrée, exceptionnellement, pour l’année 2022.

Elle s’adresse aux bénéficiaires des minima sociaux comme le Revenu de Solidarité Active (RSA), l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) ou l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA), aux Allocataires des aides au logement (APL, ALF, ALS) mais aussi aux personnes touchant la prime d’activité.

Ce dispositif s’adresse donc à la fois aux personnes aux revenus modestes, mais aussi aux étudiants boursiers ou aux personnes âgées précaires et aux Français percevant des APL, explique le site du gouvernement.

Il s’agit aussi d’un « gage de solidarité et de justice sociale pour les familles et pour celles et ceux qui sont fortement impactés par l’inflation » , débloqué à « un moment clé comme celui de la rentrée scolaire » , a souligné le ministre Jean-Christophe Combe, le ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapés, dans une déclaration transmise à l’AFP.

Qui peut en bénéficier ?

L’objectif de la prime inflation est de lutter contre les effets de l’inflation sur le pouvoir d’achat des ménages aux revenus les plus modestes.

Cette prime de rentrée exceptionnelle concerne les bénéficiaires de certains minimas sociaux :

  • Les bénéficiaires du Revenu de solidarité active (RSA),
  • Les personnes percevant l’Allocation aux adultes handicapés (AAH),
  • Les retraités percevant le minimum vieillesse (Aspa),
  • Les personnes percevant l’Aide Personnalisée au Logement (APL),
  • Les étudiants bénéficiant de la bourse du Crous,
  • Les salariés bénéficiant de la prime d’activité.

En bref, tous « ceux qui souffrent le plus de l’augmentation des prix alimentaires, du carburant ou encore de l’énergie. », sont dans la ligne de mire de cette aide ponctuelle du gouvernement. C’est ce qu’avait indiqué Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, au micro de RTL le 4 août 2022.

Les retraités pourront bénéficier de la prime inflation 2022, à condition qu’ils perçoivent le minimum vieillesse (ASPA). N’oublions pas aussi que, au 1er juillet à titre rétroactif, la pension de retraite de base a été revalorisée de 4%.

Quel montant ?

Le montant de cette mesure d’urgence pour le pouvoir d’achat est de 100 euros par ménage, auxquels s’ajoutent 50 euros supplémentaires par enfant à charge. Pour un foyer composé de deux adultes et deux enfants, la prime inflation s’élève donc à 200 euros.

Chaque personne éligible recevra donc une prime de 100 euros. Ce versement se fait par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF), la Mutualité Sociale Agricole (MSA) ou tout autre organisme en charge de verser des allocations habituelles.

Prime inflation pour les retraités

Alors que les premiers l’ont perçue autour du 15 septembre, c’est au tour des allocataires de l’Aspa. C’est déjà le troisième versement de la prime inflation. A la mi octobre, le séniors qui perçoivent l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ancien minimum vieillesse) bénéficieront du virement de 100 euros plus 50 euros par enfant à charge supplémentaire si tel est le cas. Aucune démarche n’est à entreprendre pour ceux qui font aussi partie de cette catégorie. Le virement est automatique, directement sur votre compte bancaire. C’est la Caisse nationale d’Assurance vieillesse (CNAV) qui s’occupe de verser cette prime inflation. Au total, la prime inflation concerne 10,8 millions de personnes, et la clôture des versements devrait normalement se faire à la mi novembre.

Dates de versements

Cette prime d’inflation a déjà fait ou fera l’objet d’un versement directement sur le compte en banque des bénéficiaires. Elle a aussi commencé dès la rentrée 2022 ! Voici le calendrier complet en 2022

  • 15 septembre : bénéficiaires des minimas sociaux et étudiants boursiers
  • 27 septembre : bénéficiaires de l’ASS et prime mensuelle forfaitaire
  • Mi octobre : allocataires de l’Aspa
  • Mi novembre : bénéficiaires de la prime d’activité

Comment obtenir la prime d’inflation ?

Si vous êtes éligible, le versement s’effectuera de manière automatique par l’organisme dont vos minima sociaux dépendent. Aucune démarche de votre part n’est nécessaire. Par exemple, si vous percevez le RSA ou l’APL, le versement se fera par votre Caisse d’Allocations Familiales. Si vous êtes demandeur d’emploi, c’est Pôle Emploi qui vous versera aussi la prime.

Ce sont les organismes responsables du versement des aides ouvrant le droit à la prime exceptionnelle de rentrée qui seront en charge de son versement :

  • Pour les bénéficiaires du RSA, de l’AAH, de l’APL et de la prime activité : versement effectué par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) ou la Mutualité Sociale Agricole (MSA), pour les personnes dépendantes du régime agricole.
  • Pour les bénéficiaires de L’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA) : versement effectué par la caisse de retraite du bénéficiaire.
  • Et aussi pour les étudiants boursiers : versement effectué par le Centre Régional des Œuvres Universitaires et scolaires (CROUS).`

Dans quels cas Pôle Emploi et la CAF versent-t-ils cette prime exceptionnelle ?

La recomposition de l’Assemblée nationale pourrait aussi légèrement retarder l’intervention du gouvernement concernant les derniers détails de la prime inflation de 100 euros versée à l’automne 2022. Notamment sur les organismes de versement. Pour l’heure, on ne sait pas qui verse aussi la prime inflation en fonction du statut des bénéficiaires.

En se référant aux organismes payeurs de la première prime inflation distribuée à 38 millions de Français en début d’année. Voici qui de la CAF ou de Pôle Emploi, par exemple, va verser la nouvelle prime inflation. Pour l’heure, aucune décision n’est arrêtée :

  • CAF : bénéficiaires des minimas sociaux
  • Pôle Emploi : demandeurs d’emploi
  • Étudiants boursiers : Crous
  • Fonctionnaires : État
  • Retraités : CNAV
  • Salariés : employeur
  • Indépendants : Urssaf