Prime Airbnb de 2 200€ pour vos travaux : découvrez si vous êtes éligible à cette aide

Anciennement MaPrimeRénov’, la prime Airbnb est une aide pour commencer des travaux de rénovation énergétique. Les détails dans cet article.

Source : iStock

Êtes-vous hôte d’Airbnb ? Souhaitez-vous effectuer des travaux de rénovation énergétique dans votre logement ? Eh bien, sachez qu’en plus de MaPrimeRénov’, vous pouvez bénéficier d’une prime allant de 1000 à 2200 euros. C’est Airbnb qui la verse d’où le nom prime Airbnb.

La prime n’est pas pour tout le monde

Le 1er octobre dernier, la plateforme de location Airbnb a annoncé le versement d’une prime de rénovation énergétique. C’est une aide pour ceux qui souhaitent effectuer des travaux de rénovation énergétique dans leur logement.

Le montant de cette prime se situe entre 1000 et 2200 euros. De plus, afin de mener à bien leurs projets, les hôtes d’Airbnb bénéficient de l’accompagnement d’un conseiller Effy. Il s’agit d’un accompagnement gratuit.

Cela étant, ce n’est pas tout le monde qui aura droit à cette prime à la rénovation énergétique. Mauvaise nouvelle du coup pour tous ceux qui pensaient s’inscrire dès aujourd’hui sur Airbnb. En effet, cela ne marche pas ainsi, malheureusement pour eux.

Cela dit, il fallait créer une annonce avant le 3 octobre pour être éligible. Puis, il fallait avoir reçu, deux fois à minima, des voyageurs sur les 12 derniers mois.

Un contact pour faire le point sur le projet

D’ailleurs, les hôtes éligibles à cette prime ont déjà reçu de la part d’Airbnb un formulaire à remplir. Ceci afin d’estimer le montant des travaux et les aides auxquelles ils peuvent prétendre. En effet, ce coup de pouce peut venir en complément des aides MaPrimeRénov’ et des certificats d’économies d’énergie.

Quand les hôtes d’Airbnb auront rempli le formulaire, la société Effy, spécialisée dans la rénovation énergétique, les contactera. L’objet de ce contact est de faire le point sur le projet. En premier temps, il se fait par téléphone. Ensuite, les hôtes auront sur leur table une offre de travaux. Si le propriétaire accepte l’offre, ils organiseront une visite du conseiller Effy.

Isolation des plafonds ou des murs, installation de panneaux solaires ou de pompe à chaleur… Ce sont les travaux éligibles que propose habituellement la société Effy. C’est par ailleurs cette dernière qui se chargera de trouver les artisans pour réaliser lesdits travaux.

Bien sûr, elle ne cherchera que des artisans agréés. L’offre que propose la plateforme de location est valable jusqu’à la fin de l’année. Pour la proposer, Aibnb débloquera pas moins d’un million d’euros.

Une aide efficace selon Sébastien

Sébastien est éligible à cette prime Airbnb et il va la percevoir. Vivant dans une maison de 150 m² au Mans (72), ce cadre de 39 ans envisage d’installer une nouvelle pompe à chaleur. Il veut aussi isoler les murs par l’extérieur. Les travaux vont lui coûter près de 20 000 euros.

Après déduction des aides, le coût s’élève de 12 000 euros seulement. Sébastien va débourser cette somme grâce à un crédit. Effectivement, c’est une somme non négligeable.

« Cela fait plusieurs années que je voulais faire ces travaux. Par ailleurs, la facture d’électricité devient de plus en plus élevée », dit l’homme de 39 ans.

Il souligne d’ailleurs que l’aide est très efficace. Il s’en réjouit, car c’est dans l’immédiat que l’on déduit les aides. De plus, il n’y a aucune démarche à effectuer. Des atouts de taille alors que l’on critique vivement l’accompagnement pour MaPrimeRénov’. Cela étant, qu’en est-il du reste à charge élevée ? Ne dissuadera-t-il pas les propriétaires ?

Selon Effy, un ménage dans la classe moyenne aura à débourser 8 300 euros pour l’isolation des murs extérieurs. Il s’agit en effet des murs d’une maison de 100 m². Des travaux estimés à 15 000 euros normalement. Les travaux d’installation d’une pompe à chaleur air-eau coûtent plus de 13 000 euros pour ce même ménage.

Cela dit, avec cette prime, il n’aura finalement qu’à payer 5785 euros. Ce qui représente des restes à charge non négligeables en ces temps d’inflation lourde. En cumulé, pour des travaux de rénovation non globale, les propriétaires devront débourser 14 000 euros. En temps normal, ces travaux leur coûteront 28 000 euros.

Si leur facture baisse de 50 %, ils n’auront plus qu’à dépenser 800 euros par an. À noter que la facture énergétique s’élève à 1600 euros par an en moyenne. Les propriétaires devront attendre 17,5 ans pour voir la rentabilité des travaux. Selon le président d’Effy, Frédéric Utzmann, la performance énergétique permet de réduire la facture.

MaPrimeRenov’

MaPrimeRénov’ est la principale aide publique aux travaux d’économie d’énergie. Cette prime centralise toutes les aides publiques pour les ménages modestes. Toutefois, elle est aussi ouverte aux foyers plus aisés ainsi qu’aux propriétaires bailleurs depuis 2021.

C’est l’agence nationale de l’habitat qui se charge du versement de MaPrimeRénov’. Deux critères sont à prendre en compte : la nature des travaux et les revenus du foyer. Ceux qui sont éligibles à cette prime peuvent bénéficier de travaux d’isolation des combles ou des fenêtres. Ou bien de travaux d’installation de panneaux solaires ou d’un poêle à granulés.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by MACLEM (@maclem.groupe)

Et ce, à un coût réduit. Chaque type de travaux à son propre barème. Avec MaPrimeRénov’, on différencie les revenus du foyer selon 4 couleurs. D’abord le bleu pour les ménages très modestes, puis le jaune pour les ménages modestes.

Ensuite, le violet pour les intermédiaires et le rose pour les aisés. Pour un ménage bleu, la prime peut couvrir jusqu’à 90 % du coût des travaux. Jusqu’à 75 % pour un ménage jaune et 60 % pour un violet. Pour un ménage rose, 40 % des travaux seulement.

On ne verse la prime qu’une fois les travaux réalisés

La première chose à faire avant de se lancer est de vérifier son éligibilité. Pour ce faire, on peut contacter France Renov. Ainsi, on peut également obtenir les coordonnées d’un artisan reconnu garant de l’environnement (RGE).

Seul un artisan RGE est apte à réaliser un devis puis les travaux. En 2023, pour bénéficier de cette prime, il sera obligatoire de se faire accompagner par un professionnel. Pour bénéficier de la prime, il faut déposer une demande en ligne, sur la plateforme Maprimerenov.

Une fois la demande déposée, on effectue un calcul pour déterminer le montant de la prime. Il ne faut signer aucun devis ni payer aucune facture avant de donner son accord. À noter que l’on ne versera la prime qu’une fois les travaux réalisés.

Cela étant, il faut s’assurer de pouvoir préfinancer les travaux. Sinon, il faut faire appel à certains organismes qui proposent des avances de frais.