Hiver 2022 : découvrez quelles sont les aides de l’État pour améliorer votre chauffage

Afin d’aider les ménages à affronter l’explosion du prix de l’énergie, le gouvernement a instauré plusieurs aides pour l'hiver 2022.

Source : Istock

La majorité des Français se chauffent toujours au gaz et à l’électricité. Pourtant, ces systèmes ne sont pas non plus les plus convenables au contexte actuel de l’énergie et de l’environnement. Ainsi, ils sont terribles pour l’écologie et par-dessus tout, sont énergivores. Afin d’aider les foyers à améliorer leur performance énergétique pour cet hiver 2022, l’État a mis en œuvre de nombreuses aides. Quelles sont-elles ? Qui y a droit ? Comment elles fonctionnent ? Voici tout ce qu’il y a à savoir.

MaprimeRénov’

MaprimeRénov’ est disponible depuis le mois d’octobre 2020. Elle a remplacé l’aide « Habiter Mieux Agilité » de l’ANAH et le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE). Elle donne le droit à un financement pour les travaux de rénovation énergétique, surtout en matière d’isolation, de chauffage, de ventilation et de rénovation globale. En y souscrivant, cet hiver 2022 vous pouvez recevoir un accompagnement pour réaliser le diagnostic et l’audit énergétique nécessaire.

Comme MaprimeRénov’ Sérénité, c’est une aide à postériori. Son montant est catégorisé en fonction :

  • Du lieu de résidence
  • Du revenu fiscal de référence du bénéficiaire
  • Des travaux à réaliser

Elle n’est attribuée qu’aux logements âgés d’au moins 15 ans. Un code couleur est mis en place en fonction du plafond des revenus du ménage.

  • MaprimeRénov’ bleue concerne les foyers aux revenus très modestes et plafonnée à 90 % sur le montant des travaux.
  • MaprimeRénov’ jaune est destinée aux foyers modestes. Son plafond est de 75 % sur le coût total des travaux.
  • MaprimeRénov’ violette est attribuée aux revenus intermédiaires. Le plafond ne doit aussi pas dépasser les 60 % du montant des travaux.
  • MaprimeRénov’ rose correspond aux foyers aisés et plafonnée à 40 % sur le montant total des travaux.

MaprimeRénov’ Sérénité (anciennement appelée Aide Habiter Mieux Sérénité)

MaprimeRénov’ Sérénité est une aide pour financer les travaux de rénovation énergétique dans son ensemble, en même temps. Il s’agit par exemple des travaux d’isolation ou de changement du chauffage. Ces derniers doivent au moins permettre au foyer d’améliorer la performance énergétique de 35 %. Le logement doit être une résidence principale et construit depuis 15 ans au moins.

Pour en bénéficier, il faut remplir une demande en ligne sur le site de l’Agence nationale de l’habitat (Anah). Le montant dépend de vos ressources. Pour y avoir droit, ces dernières ne doivent pas dépasser le plafond des revenus modestes ou des revenus très modestes :

  • L’organisme prendra les 35 % des travaux en charge si vos revenus sont modestes. Le montant de la prime peut monter jusqu’à 10 500 euros.
  • 50 % des travaux sont pris en charge pour les individus à revenus très modestes. La prime peut alors aller jusqu’à 15 000 euros.

Un accompagnement en plus de la prime !

En réclamant la prime, vous pouvez aussi recevoir un accompagnement en plus, grâce à Mon Accompagnement Rénov’ pour vous aider dans les travaux. Le professionnel en question peut diagnostiquer votre logement, réaliser un devis et expliquer les démarches pour obtenir d’autres aides financières.

Elle n’est pas cumulable avec le prêt à taux zéro (PTZ) pendant les 5 ans précédant votre demande. Toutefois, elle permet de cumuler deux bonus de 1 500 euros si les travaux ont été concluants :

  • Le bonus sortie de passoire thermique pour le logement qui est passé d’une étiquette énergétique de F et G à E ou mieux.
  • Le bonus bâtiment basse consommation (BBC) pour le foyer qui a réussi à gagner une étiquette énergétique A ou B.

Les travaux ne doivent commencer qu’à la réception de la décision d’attribution de la prime et doivent s’effectuer dans les 3 ans après celle-ci. Les travaux doivent aussi être conformes au projet pour le logement. Vous devez remettre les factures qui y ont contribué à l’Anah, en ligne. Une fois les travaux terminés, vous recevrez la prime.

Hiver 2022 : le chèque énergie

Le chèque énergie est une aide destinée aux ménages modestes. Il est aussi possible de réaliser des simulations en ligne connaître si vous êtes bénéficiaires ou non. Celui-ci donne lieu à la prise en charge d’une partie des factures de gaz et d’électricité, mais aussi pour l’achat de vos combustibles (bois, biomasse, électricité, fioul domestique, gaz naturel, etc.).

Cet hiver 2022, il participe aussi aux paiements des travaux de rénovation énergétique. Parmi ces travaux figurent les dépenses sur : le chauffe-eau solaire, la pompe à chaleur, les isolations des murs, les équipements solaires hybrides, la ventilation mécanique simple flux, et bien plus encore.

Ces travaux réalisés doivent s’effectuer à partir d’un audit énergétique, par le biais d’une entreprise Reconnue garant de l’environnement (RGE). En fonction des cas, son montant s’élève à 48 euros et aussi jusqu’à 227 euros TTC.

Toutefois, ce n’est pas un chèque bancaire. Celui-ci n’est pas encaissable dans ces établissements-là. Ses bénéficiaires perçoivent cette aide depuis leur boîte aux lettres. Le chèque énergie est valable jusqu’au 31 mars de l’année qui suit son émission. Une négociation est possible pour le remplacer par un chèque travaux pour ans.

L’Éco-prêt à taux zéro ou l’Éco-PTZ pour l’hiver 2022

Il s’agit d’un crédit bancaire dont l’intérêt est de 0 %, dans les banques qui ont signé une convention avec le gouvernement. Il permet le financement des travaux de rénovation énergétique de votre foyer. Ces travaux se réaliseront par un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE).

Son montant varie en fonction des travaux, mais il peut même aller jusqu’à 30 000 euros, qu’il faut rembourser dans 15 ans après son attribution. Les travaux peuvent concerner des travaux de réhabilitation, de rénovation globale ou ponctuelle afin d’améliorer la performance énergétique de votre logement. Cet hiver 2022, tout le monde peut en bénéficier, sans conditions de revenus. Il faut juste être le propriétaire bailleur ou aussi occupant d’un logement dont l’ancienneté dépasse 2 ans.

La TVA à taux réduit

Les travaux de rénovation énergétique sur des logements anciens peuvent profiter d’une réduction de 5,5 % de la TVA dans certaines conditions. Les locaux qui en bénéficient doivent aussi être âgés d’au moins deux ans, au moment des travaux. Les personnes qui peuvent la demander sont le propriétaire bailleur ou occupant, le locataire, les sociétés immobilières ou aussi les agences immobilières qui effectuent des travaux sur des immeubles d’habitation.

Le taux réduit ne s’applique qu’aux travaux relatifs à l’habitation ou aux travaux de rénovation énergétique. L’entreprise en charge des travaux doit aussi facturer les équipements et les travaux. Cependant, cette dernière n’a pas besoin d’être garante de l’environnement. Si vous ne remplissez pas ces conditions, les dépenses de vos travaux resteront assimilées à son taux normal de 20 %.

Les factures, les notes et les attestations vous permettront de justifier la facturation de la TVA à taux réduit. Ils se conservent jusqu’à 5 ans.

Hiver 2022 : la prime Coup de pouce Chauffage

Pour cet hiver 2022, cette prime vous permettra aussi de payer les dépenses pour le remplacement de votre chauffage. Vos travaux dans le cadre de cette prime s’effectueront aussi par un professionnel RGE.

Pour obtenir cette prime, les travaux doivent concerner l’installation d’une nouvelle chaudière biomasse, d’une pompe à chaleur, d’un système solaire combiné et aussi d’un appareil de chauffage performant au bois, etc.

La prime est attribuée au propriétaire ou aussi au locataire d’un logement âgé d’au moins 2 ans par les fournisseurs d’énergie ou leurs partenaires. Sans compter qu’elle peut varier selon les ressources de chacun. La prime est déduite de la facture ou versée par chèque, virement bancaire ou autre.