Hiver 2022 : chauffage, lumière, eau tiède… voici comment la France s’apprête à vivre la sobriété énergétique

Cet hiver 2022 sera bien différent des autres. Il faudra que tous les Français fassent preuve de sobriété énergétique.

Source : Istock

Pour faire preuve de sobriété énergétique, le gouvernement a prévu un plan. Ce dernier présente tous les points et aspects pour passer un hiver 2022 sans pénurie d’énergie. Que ce soit le milieu du sport, du travail ou même de tous les jours, tous les points sont traités. On vous explique tout ici. 

Un hiver 2022 sous contrôle

Ainsi, dans le plan de sobriété énergétique dédié à cet hiver 2022, on retrouve près d’une dizaine de mesures. Elles ont toutes pour but de limiter la consommation énergétique de la France dans son entièreté. En effet, le pays semble privé des importations énergétiques de l’Est, et ayant beaucoup d’usine nucléaire de fermé, cela limite la production

L’objectif de ce plan sobriété énergétique pour cet hiver 2022 reste de diminuer de près de 10% la consommation de la France en l’espace de deux années. Une façon dont de faire en sorte de ne pas avoir recours aux coupures de courant. Ainsi, il va falloir que tous réapprenne à réduire les consommations énergétiques. Afin de ne pas réduire à néant les réserves énergétiques. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Eric Lenoir (@la_ronce)

L’objectif 2050

Ainsi, cela reste tous les ministres qui restent concernés par ces mesures pour l’hiver 2022, mais aussi au-delà. En effet, il y a un grand objectif. Le but reste dons qu’avec ce plan d’action, la France arrive à réduire de 40% sa consommation d’énergie, et ce, d’ici à 2050. Ainsi, “À plus long terme, la sobriété énergétique sera fondamentale pour atteindre nos objectifs climatiques”. “Ce plan sobriété est un plan volontaire de long terme qui part du terrain et qui a vocation à être irréversible” déclarait la ministre Agnès Pannier-Runacher. “Il mobilise au premier chef les grandes entreprises, les grandes collectivités locales et évidemment l’État, car l’effort doit venir tout d’abord de ceux qui ont le plus de moyens et de ceux qui ont le plus d’impact”. 

Les gestes simples pour cet hiver 2022

Ainsi, des études ont semblé mener afin d’identifier les causes principales de consommation énergétique. D’après ces dernières, pour l’hiver 2022, c’est 10% de la consommation qui va directement pour chauffer l’eau des bâtiments publics. Ainsi, tout reste sous contrôle. Que ce soit le chauffage qui ne doit donc pas excéder les 19 degrés maximum par pièce où il y a des personnes. Et seulement 16 à 17 degrés pour les pièces les moins fréquentées comme les douches ou chambres. 

Ainsi, pour préserver les énergies pour cet hiver 2022, il reste inscrit dans le code de l’énergie depuis déjà 1978. “C’est la loi, mais les clients nous demandaient plutôt 21°C voire 22, parce que le prix des énergies fossiles était bas” mais “Aujourd’hui les conditions sont réunies pour qu’ensemble, entreprises, syndics, bailleurs… » le fassent « pour de bon”. 

Pour l’avenir 

Mais avec la montée des prix, que ce soit de la vie ou des énergies. Il faut conserver ces gestes simples, que ce soit en hiver 2022, ou pour les autres à suivre. Les énergies sont précieuses et peuvent venir à manquer n’importe quand. Il faut en effet “voir plus loin que la fin de l’hiver”. Mais certains remettent en doute la possibilité de réduire de 10% en deux ans tant qu”on en reste essentiellement à des encouragements et incitations, sans suivi prévu des engagements pris et des impacts réels des mesures”.