Économie d’énergie : voici combien vous pourriez économiser en installant un thermostat

Tous les Français n'ont qu'une idée en tête, faire des économies d'énergie cet hiver. La solution se trouve-t-elle dans le thermostat ?

Source : IStock

Difficile de passer à côté de cette information ces dernières semaines. On le sait, il faut faire preuve de sobriété énergétique. Dès maintenant, et tout au long de l’hiver. Sans quoi la facture risque d’être impressionnante. Et ce n’est pas tout. La France pourrait tout simplement manquer d’énergie. Pour éviter les coupures, il faut donc éviter de trop consommer. Le gouvernement appelle les Français à faire des économies d’énergie depuis des semaines et continue sa campagne. Sa dernière trouvaille ? Les cols roulés. On préfère vous parler des thermostats, peut-être le boîtier qui va changer votre quotidien.

Le thermostat : la solution pour faire des économies d’énergie ?

Seul un million de logements en France sont équipés d’un thermostat. Pourtant, ce petit boîtier peut vous aider à faire des économies d’énergie très intéressantes. C’est TF1 qui a décidé de s’intéresser au thermostat. Les caméras de la chaîne nous présentent un boîtier situé dans une chaudière à gaz. En un simple clic, grâce à lui, il est possible de piloter la température de toute la maison, le jour, la nuit ou pendant les vacances. Pour en avoir un, il faudra débourser 400 euros (main d’œuvre comprise). Les économies sont intéressantes, comme l’explique le gérant de plombier.com. « On est à 200 euros par mois grâce au thermostat d’ambiance. S’il n’y a pas de thermostat d’ambiance, on oscille entre 250 et 280 euros« .

En effet, les chiffres le confirment. En moyenne, le thermostat permet de réduire sa consommation de 10%. Pour vous donner un exemple, une maison de 100 mètres carrés qui est chauffée au gaz verra sa facture annuelle baisser de 200 euros. La rentabilité est faite en moins de deux ans. Et ceux qui se chauffent avec l’électricité dans tout ça ? Sachez qu’il existe des boîtiers à poser sur les radiateurs. Ils sont moins chers, une centaine d’euros. Mais on conseille plutôt d’acheter un radiateur avec un thermostat équipé. Ils coûtent 200 euros pour les moins chers. Les locataires d’un appartement de 60 mètres carrés font en moyenne 120 euros d’économies par an.

Des coupures de courant cet hiver sont-elles prévues ?

C’est la crainte des Français. Vont-ils se retrouver sans courant ? Si le gouvernement appelle autant à la sobriété énergétique et aux économies d’énergie, est-ce parce qu’il sait que cela nous pend au nez ? cette rumeur est-elle vraie ? Oui. Et non. Enedis a décidé de répondre à CheckNews pour mettre les choses au clair. 

La réalité, c’est que le gestionnaire d’électricité peut effectivement réduire la puissance du compteur. Mais il ne peut pas faire cela seul. En effet, cela se fait « uniquement sur demande du fournisseur d’électricité, notamment en cas d’impayés ». Quant aux possibles coupures qui pourraient survenir cet hiver sur les compteurs intelligents, c’est totalement faux. Enedis l’assure : « ce n’est pas prévu, quelle que soit la nature du compteur« . Le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité ajoute cependant qu’il existe « un dispositif de coupures exceptionnelles, préventives, localisées et tournantes ». Ce dernier « a toujours été l’un des mécanismes potentiellement activables en cas de risques pour l’équilibre du système électrique en France. Ce mécanisme pourrait être utilisé, en dernier recours, pour préserver l’équilibre offre-demande. »

Les bons gestes pour faire des économies d’énergie

Pour faire des économies d’énergie, les Français l’ont compris, des changements d’habitude doivent se faire. Cet hiver, il faudra faire attention. Par exemple, ne pas laisser brancher des appareils qu’on n’utilise pas. Ils consomment de l’énergie, même quand ils sont en veille ou éteints. On évite cette année de prendre de longues douches chaudes ou de laver ses vêtements à 60 degrés (on préfère les cycles de lavage à 30 degrés qui consomment deux fois moins).

On ne met pas le chauffage à plus de 19 degrés et on pense bien à le baisser ou même à l’éteindre si on quitte le domicile plusieurs heures ou plusieurs jours. Cet hiver, la sobriété énergétique passe par ce genre de gestes du quotidien. Pour éviter de voir les factures s’alourdir et les coupures arriver. C’est à nous de jouer.