Olivier Marchal furieux : cette terrible agression de sa fille a chamboulé sa vie

En plus d’être acteur, Olivier Marchal reste père. Et ce que sa fille a subi a totalement bouleversé sa vie.

Source : Getty Images

Olivier Marchal reste un acteur Français bien connue dans le milieu. En effet, il a souvent pour rôle celui d’un policier pas très fin. Mais même avec les années qui passent, il semble toujours aussi bien jouer. Ainsi, cela fait déjà quatre ans qu’il reste le protagoniste de la série Rivières Pourpres dans lequel il paraît être le commissaire Niémans. Ainsi, dans ce rôle, il paraît user de son passé de policier pour aider à résoudre de nombreuses affaires. Mais, il s’en sert également pour sa vie plus réelle et moins belle. Comme l’affaire de l’agression grave de sa fille. On vous explique tout ici. 

Olivier Marchal, traumatisé 

Sa vie professionnel reste un fait. Quand Olivier Marchal incarne son rôle de commissaire il voit toutes sortes de choses, et pas toujours très belles, mais cela reste de la fiction. Son passé de policier quant à lui parait déjà bien plus réel, et donc aussi moins rose. Mais quand une affaire d’agression arrive, cela n’est jamais agréable. Mais cette fois-ci, c’était sa propre fille, la victime. 

Ainsi, en tant que père et ancien policier, Olivier Marchal parait totalement traumatisé par ce qu’il reste arrivé à sa fille. Il n’en parle pas souvent, et pourtant cela reste quelque chose qu’il ne pourra jamais juste oublier. Il se trouve qu’il y a de cela 14 ans, en 2008, sa fille aînée Léa a vécu une chose horrible. Au moment des faits, la pauvre petite n’avait que 14 ans, un âge difficile pour une jeune fille. Et alors qu’elle quittait son collège de l’époque, elle se fait agresser, dans Paris. L’attaque qui a eu lieu a paru violente

Une agression dur à vivre

Ainsi, la jeune fille de 14 ans, qui reste à un âge particulièrement dur pour une jeune fille. En effet, à cet âge, les jeunes filles se cherchent encore, ne savent pas qui elles sont et paraissent bien fragiles encore. Mais cette fois-là, la vie de la petite Léa, d’Olivier Marchal, a pris un nouveau tournant

Alors qu’elle sortait donc de son collège parisien, elle se fait agresser. Mais d’une telle violence qu’elle a eu des blessures importantes. Et au-delà du physique, c’est son mental qui en reste très impacté. Ainsi, pour toutes les séquelles et la souffrance qu’elle a enduré tant sur le moment qu’après, Olivier Marchal ne pourra jamais pardonner ce qui a pu se produire

Ainsi, quand Olivier Marchal aborde le sujet, il déclare “Ma fille elle en souffre encore aujourd’hui, elle est partie, elle a quitté Paris à cause de ça”. Il avait tenu ces propos dix ans après les faits, sur le plateau de Salut les terriens. Il ajoute aussi “Elle a redoublé la classe de 4ème, elle a pris 20 kilos, elle les a reperdus depuis mais ça a été un long parcours pour elle”. En effet, la violence qu’elle a pu subir a semblé très forte et forcément traumatisante

Une justice écœurante 

Ainsi, une dizaine d’années après les faits, Olivier Marchal en parle. Il explique “Ils l’ont agressée à sept, ils l’ont tabassée. Tout ça parce que c’était un collège privé de filles, un collège de riches soi-disant alors qu’on est dans le XIème (arrondissement de Paris). Donc moi je suis devenu fou”. Et en père protecteur, il paraît même avoir dit vouloir faire justice lui-même si le juge ne faisait rien. Il a trouvé que le juge avait une manière d’être “tellement offensante”. 

Mais comme dans bien trop de cas encore, la justice ne semble pas juste. Et cela a totalement écœuré Olivier Marchal qui savait au fond de lui que si la justice ne se faisait pas, cela n’aiderait pas sa fille non plus. Heureusement, depuis cette époque, la petite Léa a bien grandi. Mais contrairement à sa petite sœur Zoé, elle n’a pas voulu entrer dans le monde professionnel de ses parents.