Facture d’électricité : voici les 6 détails qu’il faut bien vérifier tous les mois

Avec l’inflation, la hausse de la facture d’électricité était inévitable. Pour éviter de payer plus, ayez ces 6 détails à l’œil.

Source : IStock

Le prix de l’énergie monte en flèche depuis les derniers mois. L’électricité est aussi devenue plus chère. Cet hiver risque d’être difficile pour les Français puisque leur consommation en électricité va augmenter. Le gouvernement a mis en place un bouclier tarifaire pour l’année 2022 et l’année 2023. Mais cette aide ne fera que passer. Puis à un moment donné, il faudra bien se débrouiller. Le ministre de l’Économie assure que la montée tarifaire de l’électricité pourra être « contenue ». Malgré tout, il est temps d’adopter de bons réflexes en ce qui concerne sa facture d’électricité. Explications.

Soyez attentifs à ces 6 éléments de votre facture d’électricité

Le modèle de la facture d’électricité de chaque fournisseur est différent. Mais vous noterez souvent les mêmes informations. Il existe, en effet, un arrêté qui contraint les fournisseurs à mentionner des éléments spécifiques.

Vous y trouverez vos informations personnelles, celles du fournisseur, les données techniques du contrat, votre consommation en électricité, etc. Pour surveiller sa consommation électrique, il y a lieu d’observer les données suivantes sur sa facture d’électricité :

Le prix unitaire de l’électricité

Cette information est exprimée en kWh sur votre facture d’électricité. Ce prix unitaire mettra en évidence l’évolution du coût de l’électricité.

Le prix de votre abonnement

Peu importe votre consommation en électricité, votre facture dépendra de l’abonnement chez votre fournisseur d’énergie.

Le tarif choisi

Cette partie vous permettra par exemple de vérifier si vous êtes réellement sur le tarif de base ou sur le tarif heures pleines / heures creuses.

La puissance de compteur souscrit à l’abonnement

Plus celle-ci est élevée, plus le montant de votre abonnement le sera.

La facturation des contributions sur l’électricité et les taxes

Ce sont :

  • La contribution tarifaire d’acheminement de l’électricité (CTA).
  • La contribution au service public de l’électricité (CSPE)
  • La taxe sur la consommation finale d’électricité (TFCE)

La TVA

Deux types de TVA sont compris dans le calcul du montant que vous devrez payer. Il s’agit de :

  • La TVA de 5,5 % tiré du prix de la CTA et de votre abonnement.
  • La TVA de 20 % tiré sur le prix de la CSPE, la TFCE et le prix du kWh.

Qu’est-ce que l’on paie vraiment sur une facture d’électricité ?

Le montant d’une facture d’électricité dépend de deux paramètres :

  • Une partie fixe qui dépend de votre abonnement,
  • Une partie variable qui dépend de votre consommation en électricité.

Selon la consommation de régulation de l’énergie (CRE), le prix que vous devrez payer correspond à :

  • 35 % de fourniture d’électricité : cette somme, versée au fournisseur, couvre sa gestion commerciale, les frais de production et les achats d’électricité. Ce prix n’est pas le même pour chaque fournisseur.
  • 34 % de taxes et de contributions : celles-ci sont perçues par le fournisseur, qu’il reverse aux pouvoirs publics.
  • 31 % d’acheminement et d’utilisation du réseau : les pouvoirs publics fixent ce tarif. Cette somme doit leur être versée par le fournisseur.

Vous pouvez estimer le montant de votre facture en ayant recours aux outils de simulation en ligne. Mais vous pouvez aussi évaluer la consommation de vos équipements au quotidien en vous servant de la formule suivante : Utilisation quotidienne x nombre de jours par an x puissance en watt / 1000.

Comment faire pour contester sa facture d’électricité ?

Vous êtes confronté à une facture d’électricité anormale qui vous paraît anormale ? Si vous êtes sûr qu’il ne s’agit pas d’un changement à cause de nouvelles habitudes de consommation, vérifiez les détails suivants :

  • Un appareil électrique endommagé devenu plus énergivore
  • Une erreur de facturation de votre fournisseur
  • Une hausse du prix de l’électricité engagé par votre fournisseur
  • Un problème de compteur (à la charge d’Enedis, si le problème est avéré, sinon il est à votre charge)
  • Une fraude au compteur électrique : un tiers vous vole de l’électricité.

Vous pouvez aussi directement contacter le service client du fournisseur affiché au recto de votre facture d’électricité. Vous verrez des données importantes comme leur adresse (électronique, postale), leur horaire d’ouverture, leur numéro de téléphone (appel non surtaxé) pour dépannage ou réclamation. Ce service pourra chercher la source du problème.

Mais si la solution proposée ne vous satisfait pas, vous pouvez envoyer une lettre recommandée avec les pièces justificatives, par courrier au service consommateur. La réponse et la démarche du fournisseur devraient survenir dans les 2 mois qui suivent le dépôt de votre demande. Mais si rien ne se passe au-delà de ce délai, vous êtes libre de contacter le médiateur de l’Énergie. Il se chargera d’organiser la conciliation officielle.

Comment réduire le montant de votre facture d’électricité ?

Pour faire face à l’inflation, le gouvernement a promis « des chèques énergie qui permettront d’aider ceux qui sont les plus en difficulté pour payer leurs factures d’énergie » Toutefois, l’ADEME a conseillé des éco-gestes pour optimiser votre consommation en électricité. Ils recommandent de :

  • Baisser la température du chauffage de 1 °C pour économiser 7 % d’énergie.
  • Couvrez les casseroles durant la cuisson pour cuire les aliments plus vite.
  • Dégivrez le réfrigérateur.
  • Éteindre vos appareils en veille pour une économie de 10 % d’électricité.
  • Laver le linge à basse température 30 °C contre 90 °C pour diviser la consommation de la machine en 3.
  • Mettre le lave-vaisselle en mode éco pour économiser Jusqu’à 45 % d’électricité consommée
  • Utiliser des lampes à LED
  • Faire des travaux de rénovation énergétique énergétiques si vous pouvez vous le permettre.
  • Changer vos équipements électriques actuels par des matériels moins énergivores. Optez pour ceux qui sont classés A, A+, A++ ou encore A+++.

Mais vous pouvez aussi opter pour un fournisseur d’électricité moins cher. En fonction des cas, la différence tarifaire peut aller de 15 à 200 euros. Un outil en ligne proposé par le Médiateur national de l’énergie existe pour comparer toutes les offres d’électricité.

Certains fournisseurs suggèrent de tester un simulateur pour connaître le montant de votre facture d’électricité. Mais même si vous changez de fournisseur, vous ne devrez noter aucune panne d’électricité.