Enedis pourrait couper votre ballon d’eau chaude grâce à votre compteur Linky

Dès le 15 octobre, Enedis pourra couper votre cumulus à distance grâce au compteur Linky, sans que vous ne vous en rendiez compte.

Source : iStock

Les pouvoirs publics ont octroyé à Enedis le droit de programmer les ballons d’eau chaude qui se rechargent durant les heures creuses entre midi et 14 heures. En France, à compter du 15 octobre, la mesure aura lieu par le biais du compteur Linky. Quelques changements devront s’opérer sur les cumulus concernés. Une décision qui a agité le web. Mais qu’en est-il réellement ? Explications.

Quelle est cette nouvelle mesure qui utilise le compteur Linky ?

Sur RTL, un gestionnaire d’Enedis a affirmé :

« À la demande de RTE et des pouvoirs publics, Enedis suspendra temporairement – du 15 octobre 2022 au 15 avril 2023 – le signal d’enclenchement automatique lié aux heures creuses de 12 h à 14 h pour les usages électriques pilotés, principalement les ballons d’eau chaude ».

Afin d’éviter la « coupure générale » que les gestionnaires du réseau électrique craignent, la mesure est indispensable. D’après Xavier Piechaczyk, président du réseau de transport d’électricité (RTE) :

« Nous faisons face en France et en Europe à une situation exceptionnelle ».

Il est alors question de « débrancher » les ballons d’eau chaude, par l’intermédiaire du compteur connecté Linky, entre les heures creuses de midi et de 14 heures.

Compteur Linky : qui est directement touché par cet éco-geste ?

Le dispositif concerne une partie du réseau électrique en France qui utilise le compteur Linky. Il ne concerne pas tous les ménages français.

Seule une catégorie d’individus est touchée. Il ne s’agit que des clients particuliers, professionnels et des collectivités locales qui ont rempli les deux conditions suivantes :

  • La souscription à une puissance inférieure ou égale à 36 kVA.
  • L’abonnement au régime « heures pleines/heures creuses » de leur fournisseur d’électricité.

Cette sélection concerne 4,3 millions de consommateurs en France. Il est surtout question de ceux qui rechargent leurs ballons d’eau durant les heures creuses de midi et 14 heures. Ils n’en ressortent pas perdants, puisqu’ils bénéficient d’un tarif intéressant au cours des 8 heures creuses de la journée.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Orgeco38 (@orgeco38)

D’après le site Que Choisir :

« La mesure va sûrement faire beaucoup jaser, mais ses conséquences devraient être limitées si les usagers programment leur chauffe-eau électrique pour qu’il fonctionne sur les heures creuses de la nuit, et celles de l’après-midi après 14 h. Hormis de gros besoins d’eau chaude au milieu de la journée, la mesure pourrait passer inaperçue ».

Une mesure pour décharger le réseau électrique

Les pics de consommation en électricité sont très courants en hiver. C’est le surtout le cas de la période entre midi et 14 heures.

Afin de décharger le réseau dans les prochains mois, tous les moyens sont bons. Les pouvoirs publics ont trouvé une idée pour réduire la tension électrique des foyers.

D’après Enedis, la mesure est « un levier de sécurisation du passage de l’hiver et contribuera au maintien essentiel de l’équilibre offre-demande d’électricité assuré par RTE pour éviter d’avoir recours à des coupures exceptionnelles et maîtrisées ».

Grâce à cet arrêté du 22 septembre 2022, Enedis peut désactiver un grand nombre de ballons d’eau chaude, durant cette tranche horaire. Cette action est justifiée, puisque selon Enedis, cela « permettra d’économiser 2,5 GW à 12 h 30 et 1 GW à 13 h ». Cette quantité d’énergie est déjà équivaut à une production de trois centrales nucléaires.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ᴄᴏʟʟᴇᴇɴ (@home_by_jolleen)

Les mésinterprétations de la mesure sur les réseaux sociaux

Plusieurs internautes ont une interprétation erronée de cette mesure sur le compteur Linky. Ces derniers pensent que le gouvernement organise « en douce des coupures d’électricité et des mesures de délestage chez les particuliers », pour économiser de l’énergie.

Un internaute a dit de façon ironique :

« Le fameux compteur Linky va se révéler très utile pour contrôler la consommation foyer par foyer ».

Pourtant, il y a lieu de préciser que la mesure ne touche qu’une sélection de consommateurs en particulier. Elle ne touche pas tout le monde.

Un individu sur la Toile a partagé l’extrait suivant de l’arrêté en question :

« Nous allons subir des coupures d’électricité pendant deux heures, tous les jours, entre 11 h et 15 h 30, du 1er octobre 2022 au 15 mai 2023 ».

Toutefois, il fallait étudier l’arrêté dans son entièreté afin de connaître son contexte.

En effet, l’arrêté ne donne pas à l’Etat le droit de couper le réseau électrique des particuliers durant deux heures, pendant l’hiver. Le texte autorise juste Enedis à désactiver « le signal d’enclenchement automatique des usages électriques pilotés », seulement « sur demande » du RTE et des pouvoirs publics.

L’arrêté ne donne pas la pleine liberté à Enedis. Ce n’est pas vraiment une coupure, mais un décalage des usages pour éviter les cas de tension du réseau électrique.

En revanche, Enedis a rappelé qu’il ne fallait pas confondre cette mesure avec les délestages par quartiers, qui pourraient survenir cet hiver. Il est question de suspension temporaire et non pas de coupures exceptionnelles. D’après le gestionnaire de l’Enedis :

« Si elles devaient être mises en œuvre, ces coupures exceptionnelles le seraient directement via le réseau électrique moyenne tension et non en fonction de l’équipement des compteurs Linky ».