Chèque énergie exceptionnel 2022 : ces Français concernés par les 200€ de prime

Un chèque énergie exceptionnel pour lutter contre la hausse du prix de l’énergie arrive. Il sera versé avant la fin de l’année 2022.

Source : IStock

Le prix du gaz connaîtra une hausse de 15 % en janvier 2023. Il en ira de même pour celui de l’électricité qui augmentera quant à lui en février. Devant un tel constat, le gouvernement souhaite venir en aide aux ménages les plus démunis. Raison pour laquelle, l’État va octroyer un chèque énergie exceptionnel avant la fin de l’année 2022. Le but est de tenter de contrer ce phénomène inflationniste qui dure depuis maintenant plusieurs mois.

Le montant du chèque énergie exceptionnel

Pour une personne seule, le montant maximum du chèque énergie peut atteindre 194 euros en 2022. Il est bon de préciser que ce chèque est cumulable avec l’aide MaPrimeRénov’.

Un arbitrage du gouvernement

Le montant de ce chèque énergie exceptionnel est de 100 à 200 euros. Pour le percevoir, le bénéficiaire doit respecter quelques conditions de revenus. Prenons l’exemple d’une mère célibataire. Si elle est rémunérée au SMIC et qu’elle a deux enfants à charge, elle empochera 200 euros.

Par contre, un couple avec deux enfants à charge et dont les revenus cumulés atteignent 3 000 euros nets recevra 100 euros. Le gouvernement a effectué un arbitrage précis pour déterminer le montant du chèque.

Voici à quoi cela ressemble :

  • Chèque de 200 euros : c’est pour 20 % des foyers les plus modestes dont les revenus sont inférieurs à 13 310 euros.
  • Chèque de 100 euros : c’est pour les ménages dont les revenus sont compris entre 13 310 euros et 18 610 euros.

Un chiffre à hauteur de 1,8 milliard d’euros

Selon la Première ministre Élisabeth Borne, 12 millions de personnes en France vont toucher à ces chèques énergie. Cela représente 40 % des foyers les plus modestes. Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a d’ailleurs effectué un calcul.

D’après ce calcul, le chiffre de cette manœuvre est à hauteur de 1,8 milliard d’euros pour l’État. Pour rappel, une fois par an, les bénéficiaires reçoivent le chèque énergie traditionnel à leur domicile. Cela étant, ces bénéficiaires peuvent décider de pré-affecter le chèque à leur fournisseur d’énergie.

La perception de ce chèque ne nécessite aucune démarche. Par ailleurs, on peut également utiliser ce chèque énergie pour les personnes résidant dans un logement-foyer conventionné, un EHPAD. Ou encore dans un établissement ou une unité de soins de longue durée.

Les bénéficiaires du chèque énergie exceptionnel

Chaque année, on attribue le chèque énergie selon les revenus et la composition des ménages. Il s’adresse de manière automatique aux bénéficiaires sur la base d’informations venant des services fiscaux. Et ce, sous réserve d’une déclaration de revenus effectuée dans les délais que fixe l’administration fiscale.

Le bénéficiaire doit également habiter un logement soumis à la taxe d’habitation. Et ce, même s’il n’en fait plus l’objet. Mercredi 14 septembre, Élisabeth Borne a fait une annonce dans le cadre d’un point presse consacré à la crise de l’énergie.

En effet, la Première ministre a annoncé le versement d’un chèque énergie exceptionnel à 12 millions de bénéficiaires avant la fin de l’année. Elle n’a cependant pas encore précisé les conditions de manière formelle.

Cela dit, en gros, les bénéficiaires devraient être les mêmes que pour les chèques énergie habituels. Ceux versés au printemps 2022. À en croire le gouvernement, sur 10 foyers, 4 devraient être éligibles. On a mis en place des critères de revenus pour préciser les conditions d’obtention.

La date de versement du chèque énergie

C’est par département que le versement du chèque énergie s’effectue. Selon le département de résidence, les bénéficiaires ont reçu le chèque 2022 entre le 30 mars et le 29 avril 2022. Et ce, automatiquement, sans démarches à effectuer. Annoncé en septembre 2022, le versement du chèque énergie exceptionnel aura lieu avant la fin de l’année.

C’est ce qu’en tout cas, a précisé le gouvernement. Ce chèque énergie exceptionnel est en fait, une sorte de rallonge pour faire face à la hausse des prix de l’énergie. À noter qu’à ce jour, il n’y a pas encore de date de versement dévoilée officiellement.

On sait seulement que le montant de ce chèque énergie exceptionnel est de 100 à 200 euros. Les bénéficiaires devront toutefois s’attendre à ce que l’aide leur soit versée avant la fin de l’année 2022. Cela dit, on en saura davantage dans les semaines à venir. En effet, l’exécutif devrait apporter plus de précisions sur le sujet.

Savez-vous si vous êtes éligible au chèque énergie ?

Si vous ne le savez pas, voici comment vous pouvez faire :

Comment déterminer votre éligibilité ?

Pour savoir si vous êtes éligible à ce dispositif de chèque énergie exceptionnel, rendez-vous sur le site dédié. Au sens strict du terme, il n’existe pas de simulateur. Cela étant, renseignez votre numéro fiscal pour déterminer votre éligibilité au dispositif. Ainsi, le site vous indiquera si le chèque énergie vous concerne ou non.

Si le site indique que le chèque énergie ne vous concerne pas, il vous laisse un message. Dans ce message, il vous invite à poursuivre le test d’éligibilité si vous pensez toujours remplir les conditions nécessaires. Notamment les conditions de revenus et de composition du foyer.

Vous avez alors à remplir un questionnaire comportant trois questions. Vous pouvez aussi poursuivre le test si vous êtes un opérateur agréé pour le logement en intermédiation locative.

Ne l’avez pas encore reçu ?

Pour bénéficier du chèque énergie, il faut remplir toutes les conditions requises. Vous les remplissez, pourtant, pas la moindre trace dans votre courrier ? Vous vous demandez donc ce qu’il faut faire. Ce n’est pas si compliqué.

Vous devez juste contacter l’assistance via le formulaire de contact sur le site dédié. Sinon, faites-le par téléphone. Munissez-vous seulement de votre avis d’imposition.

« Pour pouvoir bénéficier du chèque énergie, vous devez avoir déclaré vos revenus auprès des services fiscaux », rappelle-t-on dans la FAQ.

Et ce, même si vos revenus sont faibles ou nuls. Vous ne pourrez solliciter un chèque énergie qu’après avoir régularisé votre situation. Cela dit, vous devez déclarer vos revenus pour l’année suivante. Sinon, il vous sera impossible de réclamer le bénéfice du chèque énergie exceptionnel.

Le RFR pris en compte

Le gouvernement réserve le chèque énergie ainsi que le chèque énergie exceptionnel aux foyers les plus modestes. À condition que les ressources de ceux-ci ne dépassent pas un certain plafond. Un plafond qui varie selon la composition du foyer. Cela dit, on prend en compte le revenu fiscal de référence. Ce RFR doit être inférieur à 10 800 euros par unité de consommation (UC).

À noter qu’une personne représente une UC. On compte la deuxième personne à 0,5 UC et chaque personne en plus à 0,3 UC. Cela étant, vous devez donc diviser votre RFR par le nombre d’UC de votre foyer. Vous saurez ainsi si vous pouvez bénéficier du chèque énergie. En clair, pour une personne seule, le RFR ne doit pas excéder 10 800 euros.