Voici les coups de pouce prévus par l’Etat pour rénover son chauffage

Le chauffage devient une préoccupation première des Français avec l’augmentation des prix. Voici quelques coups de pouce utiles à savoir…

Source : Istock

Le chauffage représente près de 66 % des dépenses énergétiques d’un foyer. En effet, plusieurs études ont démontré que plus de la moitié des dépenses d’un foyer partait dans le chauffage. Ceci peut être réduit grâce à plusieurs gestes. Avec l’inflation fulgurante qui sévit en France depuis le début de l’année, les prix de l’énergie en prenne un coup. De plus, avec le manque d’approvisionnement énergétique en France dû à la situation actuelle de nos voisins de l’est, le gouvernement appelle à une sobriété énergétique. Il existe quelques coups de pouce, proposés par le gouvernement, pour faire face à cette hausse des prix. Il faut savoir qu’un système de chauffage performant peut permettre d’économiser beaucoup d’énergie. Et ce, tout en respectant l’environnement. Le gouvernement français a mis en place différents dispositifs pour aider les particuliers qui souhaitent remplacer leur système de chauffage. On vous dit tout !

Le gouvernement incite à la modernisation du chauffage

Avec la hausse des prix et les problèmes d’approvisionnement d’énergie sur le territoire français, l’État a mis en place une série de dispositifs permettant d’alléger la facture. Ils espèrent que ces dispositifs inciteront les Français à moderniser leur chauffage. 

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Vaillant Schweiz (@vaillantswiss)

Par exemple, la fin programmée des chaudières au fioul. En effet, l’installation de ces dernières se voit interdite depuis le 1er juillet 2022. Et ceci, en lui-même, pourrait accélérer le processus de modernisation des installations de chauffage. Toutefois, il faut noter que les foyers français n’ont pas attendu cette interdiction pour rénover leur installation. En effet, certains chauffages coûtent de plus en plus cher. Ainsi, les Français cherchent des alternatives plus économes. Le boom des pompes à chaleur ou encore des nouveaux chauffages au bois servent de preuve quant à ces nouvelles décisions.

Le succès de MaPrimeRénov’

Il reste à savoir si les Français ont répondu de manière positive aux aides proposées par le gouvernement. Et ce, en investissant dans des installations moins énergivores et moins polluants. La réponse semble positive ! En effet, il semblerait que le dispositif nommé MaPrimeRénov’ prend ses marques. Ce dernier a connu un grand succès ces derniers temps. « Plus de 190 000 demandes ont été déposées et plus de 4 millions de visites enregistrées sur la plateforme www.maprimerenov.gouv.fr », précise le site du ministère de la Transition écologique. Un début, qui permettra sans doute de faire quelques économies au niveau du chauffage sur le territoire français. 

Ce dispositif, MaPrimeRénov’, remplace depuis le mois de janvier 2020 le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) ainsi que les aides de l’Agence nationale de l’Habitat (Anah). Le gouvernement a alors décidé, suite à ce succès, « d’accélérer la dynamique ». Et ce, en dotant MaPrimeRénov’ de deux milliards d’euros supplémentaires pour la période 2021-2022. Principalement grâce au plan France Relance. 

Un simulateur pour y voir plus clair

Il existe, de nos jours, de nombreuses différentes publicités qui entendent remplacer l’installation de chauffage de votre domicile pour un prix mimine, quasi gratuit. Toutefois, il reste nécessaire de ne pas se fier à ces publicités mensongères. En effet, de nombreuses mauvaises informations circulent à ce sujet. Il convient de noter que le prix de ce changement peut bénéficier d’une couverture de près de 90 %. Et ce, en cumulant les aides. Néanmoins, tout dépend des travaux engagés et du niveau de vos ressources. 

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Agence Habitat (@agence_habitat)

« Pour se renseigner sur le montant des aides financières mobilisables pour la rénovation énergétique de son logement, un simulateur en ligne – Simul’aides – a été ouvert sur le site www.faire.gouv.fr, le service public d’information et de conseil pour la rénovation énergétique », souligne le ministère de la Transition écologique.

Le financement des travaux sur le chauffage

Il convient de rappeler que le dispositif MaPrimeRénov’ permet de financer les travaux de chauffage. Mais pas uniquement. En effet, cela couvre également les isolations et les audits énergétiques des logements individuels. Il convient aussi de noter que ce dispositif ne regroupe que les travaux effectués par des entreprises dites RGE. Ce qui signifie les entreprises qui sont reconnues garantes pour l’environnement. Tout autre travaux utilisés chez vous ne pourront pas recevoir d’aides gouvernementales. 

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Probat 83 (@probat83)

Encore une fois, le montant de la prime varie selon certaines conditions. Et ce, telles que les matériaux employés, les équipements éligibles dans la limite d’un plafond de 20 000 €. Ainsi qu’une durée maximale se chiffrant à 5 ans. Si l’une de ses conditions n’est pas respectée. Alors, l’aide pour le chauffage ne pourra pas être versée. 

La diminution du taux de TVA à 5,5 % 

Dans la tête de nombreux Français, la TVA se situe à 20 %. Toutefois, il convient de rappeler que la plupart des travaux de rénovation énergétique dans les logements de particuliers se voient soumis à une TVA réduite de 5,5 %. En effet, les bâtiments qui servent d’habitation et qui ont vu leur fin depuis plus de deux ans avant le début des travaux peuvent bénéficier de la réduction de TVA. Et ce, ainsi que tous les travaux d’installation d’un système de chauffage performant. Ceci peut également aider à inciter les Français à faire les changements nécessaires au niveau du chauffage de leur domicile.  

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Atelier du 9 (@atelier_du9)

Cette réduction de la TVA de 20 % à 5,5 % constitue alors une bonne raison de faire appel à un professionnel plutôt que de réaliser les travaux vous-même. Dans ce cas, il reste davantage certain et sans doute moins coûteux de faire appel à un professionnel. De plus, vous pourrez être certain que les travaux seront réalisés sans fautes. 

Des aides cumulables pour le chauffage

Il convient aussi de rappeler que les foyers les plus modestes peuvent bénéficier de la prime « Coup De Pouce économies d’énergie ». Et ce, proposée par différents fournisseurs d’énergie. Cette prime sur le chauffage permet de couvrir les frais du remplacement des chaudières au charbon, au fioul ou au gaz. Et ce, par un équipement utilisant des énergies renouvelables. Cette prime concerne des travaux dont la date de fin intervient avant le 31 décembre 2026. De plus, cette prime peut se cumuler au dispositif MaPrimeRénov’.

Par ailleurs, le gouvernement propose également l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ). Ce dispositif permet de financer le reste à charge de travaux financés par MaPrimeRénov’. Mais ce, uniquement pour la réalisation des travaux d’amélioration énergétique d’un foyer. Grâce à cette aide, les Français peuvent bénéficier d’un prêt s’élevant jusqu’à 50 000 euros. Évidemment, cela ne concerne que les travaux qui promettent un gain énergétique d’un minimum de 35 %. Mais également qui permettent de sortir un logement du statut de passoire énergétique