TPMP People : Ayem Nour atomise Jacques Legros après ses propos sur Jean-Pierre Pernaut

Ayem Nour n'a visiblement pas apprécié les propos tenus par le journaliste dans son livre au sujet de son collègue, décédé il y a peu.

Source : Getty Images

Dans TPMP People, Matthieu Delormeau et son équipe reviennent donc sur l’actualité des personnalités publiques. Difficile de passer à côté de la sortie du livre de Jacques Legros, Derrière l’écran : 40 ans au cœur des médias. Dans ce dernier, le journaliste consacre plusieurs paragraphes à son ancien collègue, Jean-Pierre Pernaut. Mais les mots qu’il utilise ont choqué Ayem Nour, qui n’a pas hésité à le dire. Elle vient soutenir Nathalie Marquay, également très énervée, qui peut aussi compter sur l’appui de l’actuelle Miss France, Diane Leyre.

Ayem Nour en colère, elle clashe Jacques Legros

Dans son livre Derrière l’écran : 40 ans au cœur des médias, Jacques Legros décide de parler de son expérience de journaliste, lui qui assure ce métier depuis des années. Il ne pouvait évidemment pas oublier de parler de son collègue, Jean-Pierre Pernaut. Pour rappel, il quitte la présentation du 13 h en 2020 après 30 ans de bons et loyaux services. Il n’aura malheureusement pas le temps de profiter de la retraite puisqu’il apprend en 2021 être touché par un cancer des poumons. Quelques mois plus tard, on apprend alors son décès.

Jean-Pierre Pernaut était la star du journal télévisé de TF1. Pendant le confinement, il continue donc de l’animer, mais ne se rend plus dans les locaux de la chaîne. Il assure son travail depuis chez lui. Et même lorsque Jacques Legros se charge de la présentation, il est omniprésent. De quoi mettre en colère le journaliste.

« Il voulait garder le premier rôle et sollicitait l’équipe plus que nécessaire. […] Il voulait de plus en plus prendre la main sur l’ensemble du journal. Je commençais à bouillir intérieurement, jusqu’au jour où j’ai éclaté, rassemblé mes affaires et repris le chemin du parking et de ma voiture. Puisqu’il voulait faire le journal à ma place, qu’il vienne le faire ! »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jacques Legros (@jacqueslgrs)

Nathalie Marquay n’en revient pas ! 

Sur le plateau de TPMP People, Ayem Nour ne mâche donc pas ses mots. Elle juge alors l’attitude de Jacques Legros honteuse. « Je trouve ça honteux. C’est une attitude de m*rde de parler de quelqu’un qui n’est plus de ce monde. Paix à son âme. Peu importe les conflits qu’on a pu avoir, la personne n’est plus là, il n’avait qu’à lui dire en face ! ».

Ayem Nour vient ainsi apporter son appui à Nathalie Marquay, outrée par les propos tenus par le collègue de son époux. « J’ai complètement halluciné et surtout, monsieur Jacques Legros oublie qu’il n’était que son joker. Il se permet de se plaindre qu’à cette époque JP veuille garder la main sur le contenu du journal. Mais c’est qui depuis plus de 30 ans a donné le ton du 13h et à qui on a attribué les résultats d’audiences ? »

Ayem Nour a même voulu en parler avec lui. “Je lui ai envoyé un message à monsieur Jacques Legros et il n’a même pas eu la délicatesse de me répondre. Je voulais quand même avoir une explication avec lui et lui demander pourquoi. Pourquoi faire ça ? Pourquoi faire ça à notre famille ? Mes enfants, c’est toujours difficile. C’est honteux”. Dans les colonnes de 20 minutes, Jacques Legros explique pourquoi il refuse de répondre. “Non, je ne l’ai pas contactée et je ne la contacterai pas. Je la laisse dire ce qu’elle veut, elle en a le droit. La seule chose qui me dérange, c’est quand on n’a pas lu un livre et qu’on est interrogé par quelqu’un qui ne l’a pas lu non plus”.

Diane Leyre se joint à Ayem Nour pour soutenir Nathalie Marquay

Si Nathalie Marquay sera ravie d’apprendre qu’Ayem Nour la soutient, elle doit également être ravie de pouvoir compter sur l’actuelle Miss France, Diane Leyre. Elle n’a alors pas réussi à cacher son émotion.

Il y a une personne qui est morte il y a très peu de temps, qui a touché tous les Français, c’est le papa de tous les Français, respecte le deuil de chacun !

Jacques Legros se doutait que cette partie du livre ferait énormément parler compte tenu du capital sympathie de Jean-Pierre Pernaut.