Prime de Noël : voici le montant maximum que vous pourrez toucher

Pour la fin d’année, les salariés pourront bénéficier de la prime de Noël, et le montant maximum a enfin semblé décider.

Source : Istock

Chaque année, pour venir en aides aux foyers, le gouvernement peut donc verser une prime de Noël pour ceux qui en cochent les conditions. Cette dernière varie en fonction du foyer et de sa composition. Néanmoins, ces dernières restent de très grosses aides pour le Noël des foyers avec des enfants. Comme cette prime reste versée avant les fêtes de fin d’années, elle permet aux parents de pouvoir gâter leurs proches. Ainsi, cela représente tout de même un bon nombre de bénéficiaires, mais certains pourront voir un joli montant de versé cette année. On vous explique tout ici. 

De nombreuses aides 

Pour faire face à l’inflation, le gouvernement a proposé une loi nommée Pouvoir d’achat. Cette dernière propose de venir en aides aux Français. Qu’importe la classe, le projet de loi contenait des aides pour tous. On trouvait ainsi des remises pour le carburant, qui peut aider toutes les personnes qui ont besoin de carburant. Mais également, les bourses des étudiants revues à la hausse ou même les nombreuses allocations qui ont bénéficié d’une revalorisation. Ainsi, la prime de Noël va, elle aussi, bénéficier d’une augmentation, de façon à ce qu’elle reste cohérente avec les prix du commerce.

En effet, la prime de Noël reste une aide très importante pour de bien nombreuses familles. Que cela soit pour faire plaisir pour les fêtes de fin d’année ou pour payer des factures, cela vient tout de même en aide. Mais pour bénéficier de cette prime, il y a des critères. En effet, cela ne reste pas tous les Français qui y ont droit. Cette dernière se réserve aux foyers les plus modestes. 

Qui peut le toucher

Ainsi, pour bénéficier de la prime de Noël, il faut faire partie des foyers modestes. Il faut donc déjà être bénéficiaires de minimas sociaux. On trouve ainsi des aides comme le RSA, l’allocation de solidarité spécifique ou même l’allocation équivalent retraite. Il y a aussi, tous ceux qui restent inscrits à Pôle Emploi. Cette prime reste ainsi versée logiquement par la CAF, Pôle Emploi ou encore la MSA. Cela dépend alors des aides que vous percevez, et de qui vous les verse en temps normal.

Dans tous les cas, cela devrait représenter un bon nombre de français cette année. En effet, il semble chiffré à 2,3 millions de bénéficiaires pour cette prime de Noël. Un bon nombre d’entre eux auront droit à “seulement” le montant de base. Mais pour les autres, ils pourront voir une aide plus importante que les autres. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par O’Travail ! (@o_travail)

Le montant de la prime de Noël 

Cette prime de Noël parait versé depuis déjà 24 ans, et cette année, elle vient encore en aide à près de 2,3 millions de Français. Ainsi, pour en bénéficier, il faut ainsi avoir déjà des aides qui paraissent destinées aux foyers les plus modestes. Mais au-delà de cela, le montant peut varier. En effet, en fonction de votre situation, de vos droits et de la composition de votre foyer, cette prime pourrait voir son montant changé à la hausse

Ainsi, le montant de base de la prime de Noël reste à 152,45 euros. Ce qui reste une aide fortement appréciable pour finir l’année. Cette somme reste ainsi fixe tant que le bénéficiaire ont aussi l’allocation de solidarité spécifique et l’allocation équivalent retraite. Mais il existe des cas où la somme peut ainsi paraître revu à la hausse. 

Ainsi, le montant de la prime de Noël peut augmenter pour tous ceux ayant droit au RSA. En effet, une personne seule qui touche le RSA reste à ce seuil de 152,45 euros. Mais si le foyer se compose de deux personnes, alors la prime passe à 228,67 euros, s’il n’y a pas d’enfant. Ce à quoi s’ajoute par la suite 60,98 euros par membre du foyer. Ainsi, la prime peut vite voir son montant augmenter si le foyer a plusieurs enfants. Pour donc une famille avec quatre enfants, la prime de Noël peut monter à 442,10 euros. Un foyer avec sept personnes peut lui avoir 518,33 euros. 

La date de versement

Ainsi, si la prime de Noël a semblé créer, c’est ainsi pour permettre aux familles de pouvoir célébrer plus sereinement Noël et la fin d’année. Ainsi, dans l’optique de pouvoir offrir des cadeaux à ses enfants, la prime se verse avant Noël. En fonction des années, cela parait varier. Mais en général, cela reste à la moitié du mois de décembre

Mais si le 15 décembre tombait un dimanche, alors la prime de Noël se verserait soit le vendredi, soit le lundi. Cette prime se fait aussi appeler “prime exceptionnelle de fin d’année”. Mais cette année, la date de versement parait avoir une particularité. Pour les foyers qui reçoivent pour la première fois des minimas sociaux cette année, n’auront pas la prime avant Noël. En effet, ces derniers devront attendre le mois de janvier prochain

Pour tous les autres qui bénéficient habituellement des minimas sociaux et autres critères pour toucher la prime de Noël, alors son versement parait défini à la date du 15 décembre. Ainsi, si le versement se produit à la bonne date, il faudra tout de même attendre pour le voir sur les comptes bancaires. En effet, les banques mettent généralement entre trois et cinq jours pour traiter un virement. Il faudra donc attendre ce laps de temps avant de voir le virement arrivé

Simulation de prime de Noël 

Ainsi, si vous désirez savoir combien vous pourrez espérer toucher pour la prime de Noël, il reste possible d’en faire la simulation en ligne. En effet, avec toutes les aides et les revalorisations qui ont eu lieu, de nombreux sites existent. Il reste ainsi possible de simuler vos droits, et faire des calculs en fonction de votre simulation. Mais cela ne reste que des simulations. Vous pouvez ainsi aller sur Mes-aides.gouv.fr pour voir combien vous pourriez toucher pour la prime de fin d’année. 

Cette prime de Noël restera ainsi très appréciée cette année encore, avec l’inflation continue de grandir. Pour rappel, au mois de septembre sur un an, l’inflation semble de 5,6%. Ce qui reste très élevé et ne parait pas prêt de descendre tout de suite. Ces chiffres proviennent de l’Insee, et d’après les scientifiques, il faudra encore plusieurs mois avant que l’inflation ne stagne