Livret A : cette bonne et mauvaise nouvelle au sujet de votre épargne

En ce qui concerne le Livret A il semble il y avoir autant de bonnes que de mauvaises nouvelles.

Source : Istock

Pour faire face à l’inflation, le gouvernement a permis de faire adopter une loi nommée Pouvoir d’achat. Cette dernière avait pour but de venir en aide aux Français. Et donc par la création d’aides, de primes et surtout de revalorisation d’allocations déjà existante. Mais pour donner un coup de pouce supplémentaire, la Banque de France a voulu faire un geste. Ainsi, elle a proposé à faire évoluer le taux de rendement des Livrets A. Mais cela devait ainsi se faire valider par le gouvernement. Ainsi, en aout dernier, le taux de rendement du Livret A est passé de 1 à 2%. Ce qui reste doublé, mais toujours inférieur à la hausse de l’inflation. Mais pourtant, de nouvelles mesures pourraient voir le jour le concernant. On vous explique tout ici. 

Le Livret A comme épargne 

La hausse du cout de la vie limite le rendement de l’épargne des détenteurs de Livret A. Surtout pour les 55 millions présents sur ces derniers. En effet, l’inflation ne semble cesser de continuer de grimper. Les chiffres du mois de septembre que l’Insee a calculé pour ce qui est du taux d’inflation ne paraissait pas rassurant. En effet, pour un an en septembre, c’est une inflation de 5,6%. 

Ainsi, la Banque de France paraissait vouloir faire de nouveau un geste pour aider les foyers en augmentant encore le rendement du Livret A. Mais celui-ci a déjà paru doubler en aout dernier. Mais ce taux de rendement ne suffit pas à pallier l’inflation avec ces 2%. Un arrêté déclare “Au 15 avril et au 15 octobre de chaque année, si la Banque de France estime que la variation de l’inflation ou des marchés monétaires le justifie, le gouverneur peut proposer au ministre chargé de l’Économie de réviser les taux (…) au 1er mai ou au 1er novembre”. 

Ainsi, Le Parisien a paru demander à l’institution monétaire des informations. Mais cette dernière déclare que “il n’y aura pas de hausse exceptionnelle du taux du livret A en novembre, pas plus qu’il n’y en a eu en mai dernier… La revalorisation au 1er août a été significative, plus encore sur le Livret épargne populaire”. 

Une hausse du rendement

Avec le taux du Livret A qui a doublé, les chiffres concernant le rendement paraissent encore du jamais-vu. En effet, pour le mois d’aout, cela a créé 4,5 milliards d’euros. L’économiste Philippe Crevel a déclaré que “Les ménages ont été sensibles au relèvement du taux de 1 à 2%, même si le rendement réel est fortement négatif. Pour 2022, le rendement réel devrait être, en effet, négatif, de plus de 4 points, situation inconnue depuis le début des années 1980”. 

Il ajoute aussi au sujet du Livret A que “L’effet précaution l’emporte sur l’effet rendement réel. Le taux du Livret A est néanmoins compétitif par rapport à celui des autres produits d’épargne. Il est supérieur aux taux des livrets bancaires fiscalisés et à ceux des fonds euros de l’assurance vie. Seul le taux du Livret d’Épargne Populaire lui est nettement supérieur (4,6%) mais ce produit n’est pas accessible à tous les épargnants”. 

Pas de hausse 

Ainsi, il ne faut pas s’attendre à une hausse du Livret A pour le mois de novembre. Mais les retraites complémentaires, elles, pourront recevoir une revalorisation. Et même si cela peut sembler une mauvaise nouvelle que le taux de rendement n’augmente pas encore, il faut relativiser. Car en février, ce dernier pourra quand même bénéficier d’une augmentation. D’après l’économiste, le taux du Livret A pourrait passer à 3% ou même 3,2%.